La légende de Beowulf de Robert Zemeckis (2007) par M.Shift

Saga d’un héros auto proclamé, arrogant et vaniteux, réclamant paiement en échange de ses exploits tel est Beowulf.

La-legende-de-Beowulf-Zemeckis-poster-affiche

BEOWULF CAPTURE.

Intrigué par le concept de « motion capture », qui par raccourcis est un mix entre l’animation (pour le côté graphique) et le film live (pour le jeu des acteurs), je ne m’attendais pas à prendre une telle claque, tant visuelle que scénaristique. Pour tout dire à l’ époque j’ ai vu Final Fantaisy les créatures de l’ esprit, et hormis l’ aspect technique (pour 2001) l’intérêt était assez faible. Là je pensais donc découvrir une évolution technologique de plus.

La-legende-de-Beowulf-Zemeckis-5

Et bien dès les premières minutes, j’ai été embarqué par le souffle épique de l’histoire. Tout commence par un banquet fastueux donné par le vieillissant roi Hrothgar (Anthony Hopkins) à ses sujets pour ses anciennes victoires, où sa jeune femme (Robbin Wright Penn) promène sa tristesse. Soudainement le banquet est interrompu par une créature difforme nommé Grendell (Crispin Glover). Quelques temps après le carnage, Beowulf (Ray Winston) accoste avec son lieutenant Wiglaf (Brendan Gleeson, vu dans « Bravehear »t, « A.I »…..) et ses hommes sur son drakkar. Il se présente au roi à qui il promet la fin prochaine du monstre.

La-legende-de-Beowulf-Zemeckis-4

On découvre alors un guerrier réputé, sûr de lui, très orgueilleux, soucieux de construire sa propre légende quitte à être le plus grand mythomane. Ce qui frappe c’est la complexité, l’humanité des personnages, tout y passe, la séduction, l’amour, la trahison, le mensonge, l’aveuglement, la tentation, la force, la faiblesse……Ce film est vraiment d’une richesse incroyable.

Et c’est de la « motion capture »!! Tout ce que vous voyez est issu de logiciel informatique!! Cela permet, et dès le début, une fluidité visuelle vraiment impressionnante, des mouvements de caméra impossibles, on sent vraiment l’aspect tridimensionnel du film. A ce titre la poursuite et le combat entre Beowulf et le dragon est vraiment dantesque.

La-legende-de-Beowulf-Zemeckis-6

Et l’histoire n’est pas en reste, on sent vraiment un gros travail au niveau de l’écriture, aucun personnage n’est oublié, ils ont tous une fonction propre, une personnalité pleine et entière.

Le jeu d’acteur n’est pas en reste, la technique permettant de retranscrire (même pour les visages, seul peut être le regard manque de « vie » ) les émotions. John Malkovitch et Angelina Jolie sont aussi du casting.

La-legende-de-Beowulf-Zemeckis-3

C’est simple, on peut considérer ce film comme l’un des meilleurs traitant de l’héroïc-fantaisy au même niveau que « Le seigneur des anneaux », « Le Labyrinthe de Pan »……..Si vous n’êtes pas convaincus et bien regardez le film, et si vous n’êtes pas d’accord avec moi….. et bien je ne peux rien faire pour vous.

excellent, brillant
excellent, brillant

 

La légende de Beowulf de Robert Zemeckis (2007, USA) avec Angelina Jolie, Crispin Glover, Anthony Hopkins, John Malkovitch….durée 1h55

Publicités

10 commentaires

  1. tout à fait d’accord avec toi marco c’est un trés bon film « dur » (étonnant de la part de zemekis) dés quils auront réglé les « regards vides » (avatar?) le cinéma traditionel pourra peut étre
    trembler (avec des ambassadeurs de choix:spielby,jackson,cameron,del toro.. il ne peut en étre autrement)

    J'aime

  2. C’est vrai que ce film est une bonne surprise. Je n’aurais pas mis 6 toasteurs, mais il faut reconnaiître que Zemeckis sait raconter une histoire. C’est captivant du début à la fin, même si je n’ai
    pas ressenti tout la richesse dont tu parles dans ton article.

    J'aime

  3. Je comprends le sceptissisme de certain, moi je vois ce film comme un encouragement pour la suite, pour moi les personnages sont bien écrits, l’ histoire aussi, la mise en scène par moment
    impressionnante, la note c’ est surtout en rapport avec les dernières 20 min (avec le dragon donc).
    Après qu’ on aime pas je veux bien, mais si on peut me dire pourquoi….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.