A toute épreuve de John Woo (1992) par Mat Castle

Ivre de vengeance suite à l’ assassinat de son meilleur ami par les Triades, un policier casse cou et un autre, infiltré, vont mettre en vrac un Hong Kong dévoré par un trafic d’ armes, pour court-circuiter un chef de gang impitoyable.

A-toute-épreuve-John-Woo-Chow-Yun-Fat-poster-affiche

TEQUILA PAF.

Dernière banderille hong-kongaise pour l’auteur du « Syndicat du Crime », avant un exil douloureux aux States (a part « Volte Face », le reste de sa filmo ‘ricaine restera anecdotique), « A toute épreuve » (« Hard boiled » en vo) n’est peut être pas le plus abouti des longs métrages de John Woo (« The Killer » est quasiment intouchable), ni le plus personnel (l’éprouvant « Une balle dans la tête ») mais c’est sûrement et de loin le plus spectaculaire et on va dire le plus « occidentalisé » et « commercial » sans que cela soit péjoratif bien au contraire (« Die Hard est même cité en référence par les producteurs du film).

A-toute-épreuve-John-Woo-Chow-Yun-Fat-5

« A toute épreuve » est un gros exercice de style, une sorte de « pot pourri » ou de « maxi-best of » de John Woo et de son univers. Montage ultra stylisé, fusillades d’une intensité énorme et chorégraphiés comme un ballet, amitiés et code l’honneur intensifiés et qui baignent dans des expérimentations visuelles qui atomisent les codes du drame et du polar.

 A-toute-épreuve-John-Woo-Chow-Yun-Fat-7

Voir ce film pour la première fois est en effet plus qu’une expérience, c’est un véritable choc, un coup de boule magistral qui ne ressemblait à rien d’autre de connu avec ses ralentis « stylish » et ses effets pyrotechniques impressionnants (le dézinguage du réservoir d’essence d’une moto-cross et la désintégration d’une pauvre boite aux lettres ont imprimé ma rétine pendant des années).

A-toute-épreuve-John-Woo-Chow-Yun-Fat-2

John Woo nous offre de grands moments d’ anthologie qui restent à ce jour encore inégalées en terme d’action pure (la séquence d’intro dans la maison de thé complètement bluffante nous met direct dans le bain, celle du hangar avec le hitman « Mad Dog » est à se décrocher la mâchoire, et le plan séquence de 180 secondes typé très « jeux vidéos » outre le coté méga jouissif, représente un exploit technique impressionnant).

A-toute-épreuve-John-Woo-Chow-Yun-Fat-1
Assez primaire, le scénar’ héberge quand même des personnages travaillés. L’alchimie entre ceux-ci fonctionne à merveille et l’interprétation inspirée des comédiens est plus qu’une valeur ajoutée ( Chow Yun Fat est imposant dans la peau de Téquila Yuen mais surtout Tony Leung est époustouflant de classe dans le rôle de la taupe tiraillée entre deux mondes).

A-toute-épreuve-John-Woo-Chow-Yun-Fat-6

Très premier degré, et sans une pointe de cynisme,  » A toute épreuve » est un tour de force incroyable capable de rivaliser très sérieusement avec le cinéma « yankee » de l’époque. On reste encore estomaqué devant la virtuosité d’un metteur en scène visionnaire (comme Tsui Hark) qui a assuré la domination, en terme de style, du cinéma made in H.K pendant prés d’une quinzaine d’années. Tout simplement merci Mr Woo, merci.

Culte, n'hésitez pas!!!
Culte, n’hésitez pas!!!

Mat Castle.

 

 

Advertisements

9 commentaires

  1. j’est découvert ce trailer monstrueux sur la vhs de reservoir dogs à l’époque,abasourdi parsque je venais de voir,le lendemain, me sui rué au vidéoclub pour louer ce chef d’oeuvre, depuis je descend les rampes des supermarchés de travers et avec style avec un cure dent dans la bouche..

    J'aime

  2. Moi c’ est grace à ce chef d’ oeuvre que j’ ai vu « The Killer » et que j’ ai découvert que même une arme qu’ on lache dans l’ eau ben ça peut faire beau et ça veut dire beaucoup…..

    J'aime

  3. marrant l’affiche du film,complétement anachronique,Fat porte sa veste de swat en portant un bébé(qui es différent de celui du film!) hors dans la maternité il a méme pas les mémes fringues! a le marketting..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s