Bad Boys 2 de Michael Bay (2003) par Mat Castle

Boom, kaboom, explosions, cadavres ,Bad boys, Bad boys, what you gonna do…

 Bad-boys-2-Will-Smith-Martin-Lawrence-Mickael-Bay-poster-affiche

BAY AUX COCHONS.

 

Des rats qui copulent en position du missionnaire, des rastas haïtiens qui s’écrasent contre des piliers de béton, des carambolages sur l’ autoroute avec un..hors bord, des têtes et doigts coupés..Tout ça dans le dernier film de la compagnie Troma? Euh non, en fait on trouve tous ces merveilleux ingrédients dans « Bad Boys2 », connerie cosmique budgétée à prés de 100 millions de brouzoufs et réalisé (?) par un ado attardé bloqué dans le corps d ‘un quarantenaire: Michael Bay. Avec « Bad boys2 », Mister « Transformers » atteint le point de non retour en termes d’expérimentations visuelles et narratives pour un blockbuster. Le responsable (et coupable) de « Pearl Harbor » nous dégobille des plans d’une magnifique incohérence à en faire des crises d’épilepsie (chaque plan ne dure pas plus de 6 secondes d’ affilée). Toute la thune est dépensée, non pas pour le scénar, (« Pourquoi faire un script? De toute façon c’est trop long à lire et en plus y a pas d’images, me chuchote Michael..), mais pour des money blindés de dollars complètement « indispensables » à la compréhension de l’histoire.

Bad-boys-2-Will-Smith-Martin-Lawrence-Mickael-Bay-1

De très belles scènes qui resteront des références pour les générations futures de cinéastes comme notamment un mexican stand-of en 360° filmé comme une gueule de bois, ou bien un « bullet time » sensationnel qui explose pleins de trucs avant de finir dans le….cul de Martin Lawrence, etc… D’ailleurs plus d’un quart d’heure est consacré à l’arrière train abîmé de Marcus -le nom de son perso-, glorifié pour cela de lignes de textes digne des plus beaux films de guerre (.. »ça a pas l’air trop méchant, ça a touché le mou, côté trou de balle c’est nickel! Ah! quel auteur ce Bay).

C’te gonzo prône aussi l’amitié virile, pour pas dire autre chose….( le quiproquo gay dans le magasin d’ électroniques est autant navrant que fendard). Un peu plus surprenant, le coté comico-morbide de l’affaire (Des cervelles qui explosent, des body bags remplis de « refroidis » qui servent de missiles ou bien encore des blagues de cul sur les nichons siliconées d’une….morte!) qui nous conforte du bon goût raffiné du pseudo-cinéaste.

bad-boys-2-will-smith-martin-lawrence-mickael-bay

Le terme « cabotinage » a du être inventé pour ce long métrage (Smith et Lawrence, sont, comme très souvent, en auto-pilote sans piste d’atterrissage, Pantoliano et Peter Stomare, pourtant comédiens respectables, jouent ici comme Francis Huster et même des acteurs de la somptueuse série « Oz » sont, dans ce film, trés mauvais et hors sujets..).

Bad-boys-2-Will-Smith-Martin-Lawrence-Mickael-Bay-4

Le dénouement et les derniers plans de « Bad Boys2 » sont à l’image de touts les méfaits de Bay, improbables et « bigger than life » ( une poursuite en jeep dévalant une falaise où tout explose n’importe où et n’importe quand, un duel putassier, gorasse et mal branlé, sorti de nulle part, dans un champ de mine..).

D’une durée atroce (2h20 quand même, 1h de trop, largement) au point de devenir une private joke pour les papas du parodiquement génial « Shaun of the dead » pour leur « Hot fuzz » (tout aussi réussi.).

Bad-boys-2-Will-Smith-Martin-Lawrence-Mickael-Bay-6

« Bad Boys2 » dépense tellement d’énergie (et surtout de blé, de la maille, du cash..) dans la nullité et dans la bêtise la plus crasse qu’on ne peut que saluer l’effort d’ un « golmon » qui nous fait profiter de ces jouets qui coûtent l’équivalent du PIB d’un petit état africain.

Surtout que le reste des extas du tournage de « Bad Boys2 », il les a placé maintenant dans la caboche d’Optimus prime et consorts..Mais que fait la Police?! « Bad boys,Bad boys what you gon… »

Vraiment très mauvais
Vraiment très mauvais

Mat Castle.

Advertisements

9 commentaires

  1. marrant comme la B.A trahit toutes les tares du film..en la visionnantj’ai oublié de vous parler du plan ou la caméra est bourlinguée d’un haut de building en passant par un systéme d’ aération pour finir dans les seins et la petite culotte d ‘une bimbo!indéfendable je vous di!..Wi c’est bien le henri rollins qui « jouait » dans ste chose,besoin de payer ses factures le bodybuildé au large sourire -sic-

    J'aime

  2. c’était extaz comme les smarties des Raves qui fallait marquer et pas extra à la fin de mon article,j’ai du me farcir cet étron pendant plus de 2h et tu mutiles mes textes mr kraft,snif! et maintenant la torture à..étretats!

    J'aime

  3. bon ça pour cette fois mais ne recommence pas..Tavais tout bon pour henry rollins c’était bien lui qui cachetonne (faut bien bouffer..) en plus en découvrant la b.a J’ai carrémént oublié de vous parler du plan magnifique qui part d’ un haut de building,qui passe par les ventilations et qui tombe dans les seins et la culotte d’une bimbo finissant sa course dans un mont de pills.indéfendable,je vous di..

    J'aime

  4. et dire que le men in black est presenti pour jouer le role principal du remake de..OLD BOY (what a fu..) realisé peut etre par splielby!misér eu misér..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s