Halloween 2 de Rob Zombie (2009) par Mat Castle

Un an après le massacre de Haddonfield perpétré par son frère, Michael Myers, Laurie Strode tente de se reconstruire, avec l’aide de son amie, Annie, une des rares survivantes du psychopathe masqué. Essayant de refaire surface, malgré des cauchemars récurrents, Laurie reperd pied quand elle découvre qu’un merchandising s’opère autour d’elle et de son histoire et que de terribles rumeurs se propagent sur le retour de Michael en ville. En effet, bien qu’elle soit persuadée qu’il rôtisse en enfer, son corps a disparu et n’a jamais atteint la morgue..

 halloween-2-Affiche-poster-Rob-Zombie

LAME DE FOND

 

« Halloween 2 (ou « H2 » pour être dans le coup) reprend quelques temps après les événements du premier volet et reste très classique dans son déroulement, du moins en apparence car le film joue les fausses pistes..Myers repart dans sa quête meurtrière avec toujours en ligne de mire sa soeur. Le tueur débarque donc aux urgences, où Lorie est placée, en décapitant, éventrant tout le personnel d’un hôpital étrangement très vide, et finit par retrouver, grâce à des artifices éculés des films d’épouvante, une Lorie désemparée qui se retrouve dans une situation des plus critique, jusqu’à, jusqu’à…

halloween-2-rob-zombie

 

Gros fan de Rob Zombie, depuis très longtemps quelque soit le média (musicalement pour moi il reste l’un des plus gros « entertainer » des années 2000), j’ai toujours trouvé que le fondateur du groupe « White Zombie » avait du style en réussissant à imposer sa patte sur tout ce qu’il touchait même dans ses travaux les plus mineurs ( aussi sur l’inégal et sur-estimé « la maison des 1000 morts » qui ne présageait pas le choc « The Devil rejects »).

Son remake de « Halloween » était très réussi du moins dans sa première partie qui s’aventurait dans l’esprit d’un criminel en devenir, où un jeune Myers était en adoration pour sa mère et sa petite soeur mais déjà déglingué du bulbe en tuant des animaux. Enfant martyrisé mentalement par un beau père exécrable, d’une autre frangine blessante et d’humiliations d’élèves de son bahut, tous ces événements conditionneront son esprit fragile à partir en vrille.

halloween-2-rob-zombie

Ce segment, très intéressant car inédit ( le passé de Michael est évasif dans le film de Carpenter) écrasait quand même par sa puissance la suite du récit un peu trop machinéen et qui ressemblait plus à un slasher « lambda » (notez les guillemets car l’atmosphère lourde était très soignée par le pater Zombie et visait le haut du panier, surtout face aux productions horrifiques de ces derniers temps).

Les critiques venant de la presse spécialisée et d’une certaine « fan base » furent très mitigées (ceux ci ne supportant peut être pas un nouvel éclairage pourtant bienvenu au mythe Michael Myers). Et ce n’ est certainement pas avec ce second chapitre que « Mister Dragula » va se réconcilier avec les admirateurs de la première heure de « The shape » (surnom de Myers).

halloween-2-rob-zombie

Car le metteur en scène hardos change son fusil d’épaule et va à l’opposé d’une suite dite « traditionnelle » en bifurquant dans l’ésotérique, le baroque et la folie de ses protagonistes. Le psyché de Myers and co est très poussé quitte à laisser la majeure partie de son audience sur les quais. D’images visuellement réussies (le banquet morbide avec le jeune Myers et sa mère ectoplasmique) se succèdent d’autres à la limite du kitsh et du grotesque (la première apparition du..cheval blanc! what a fuck..).

Quand « H2 » se recentre sur son histoire plus « terre à terre », il (re)devient aussi âpre et trouble que son modèle (les meurtres sont toujours aussi secs, Michael n’y allant vraiment pas de main morte avec sa lame, faut le voir s ‘époumoner de longues secondes avec son couteau sur les cadavres). Malheureusement les « cauchemars » (ou « délires » de Zombie pour être méchant) des uns et des autres lassent et parasitent considérablement l’ensemble.

halloween-2-rob-zombie

De plus l’ami Rob a le mauvais goût d’avoir rendu ses personnages principaux horripilants comme pas deux. Lorie Strode (Scout Taylor Compton très inégale dans son jeu , plus que convaincante dans une scène, complètement affreuse dans une autre) devient une peste juste bonne à baffer, même chose pour le doc Loomis (Malcom Mc Dowell en roue libre) qui se réincarne en pourriture arrogante arriviste, et capitalisant à mort sur la notoriété de son ex-patient (Myers donc). Péteux et cynique, son comportement est aux antipodes du premier chapitre de Zombie ( et par résonance le perso crée par feu Donald Pleasance). On lui demande qu’une chose, c’est de crever le plus rapidement possible sous les coups de Mike Myers (pas celui d’Austin Powers, hein!?!) c’ est dire.. La fin du métrage est un concentré de ce qu’offre « H2 » ( avec un clin d’oeil appuyé au « Psycho » d’un certain Alfred H.) des plans aussi bien iconiques que ringards, super bloquants que vraiment désespérants de crétinerie. Un sentiment étrange en fait…

 halloween-2-Rob-Zombie

Avec cet objet filmique, Rob Zombie a t-il bourré de C4 la franchise « Halloween » volontairement pour qu’elle explose en plein vol et ainsi empêcher la naissance de suites juteuses à rallonge (comme la série de Saw) qu’il déteste tant, ou a t-il juste voulu faire quelque chose de très différent pour ne pas tomber dans le redondant? Je n’ai pas forcément la réponse mais toujours est t-il qu’il s’est bien planté dans les plus grandes largeurs. En espérant que ce « H2 » ne soit qu’un incident de parcours pour ce jeune film-maker prometteur. Après le médiocre « The descent: part2 » on ne peut dire que l’année 2009 fut une bonne année pour les séquelles. Dommage, espérons que l’année prochaine soit plus clémente.

bof, mais ça passe
bof, mais ça passe

Mat Castle

 

 

Publicités

16 commentaires

  1. Je ne savais plus la date de la sortie en salle. Manque de chance, le film ne passe pas dans la ville où j’habite.
    Il va falloir que j’attende la sortie blu-ray.
    Par contre je suis déçu d’apprendre que le film est mauvais.
    Ayant vu tout les films de la série en tant que grand fan, je pense le regarder quand même.

    J'aime

  2. jlé vu aux states lors de sa sortie,ouinnn le mytho lui?! bin vous savez pour voir les films en avant premiére y
    a les festivals et pi y a… jvous laisse deviner la suite,bruce ta ptit’ idée est surment la bonne..pas de
    scrupules je me ruine en dividi é ciné chaque mois pour engraisser les studio alors.., n’empéches que « H2 » est foutrement raté et c’est ptét la l’ essentiel malheureusement..

    J'aime

  3. Je n’ai pas vu le premier Halloween, mais ce que j’en ai entendu ne donne pas envie. J’avais moyennement goûté à la maison des 1000 morts, trop bizarre, trop brouillon. Finalement, Rob Zombie reste
    à mes yeux, l’homme d’un seul film. Est-ce un syndrome récurrent ? Si on regarde bien la carrière d’Aja, c’est le même parcours. Un premier film très moyen, un deuxième qui déglingue tout, un
    remake honorable mais pas sans critiques, et des bouses hollywoodiennes… 

    J'aime

  4.  le remake de halloween etait quand méme bien foutu (la copie de travail officieuse dispo en cherchant bien est pas loin d’étre un trés gran film) dou mon attente sur cette suite
    mais le pére zombie se fache avec TOUTS les studio auquels il collaborre (universal,lionsgate, et dimension duquel il vient de se faire virer aprés cet halloween2) sa veut ptét dir kék shose shé
    pas.. Sinon pour hyper tension génial avant le twist final ki fout tout en l’ air merci au producteur gros luc davoir imposé la chose

    J'aime

  5. oupps! tro vite voulé dire haute tension et pas hyper tension que j’ ai fais découvrir à des potes en dvd;ils on halluciné devant de telles conneries.. et en HD siouplait! Donc haute tension
    pour moi est super juska cette fin bien ridicule bourée d’ hincohérences

    J'aime

  6. bin quand méme,regarde la scéne ou cécile de france poursuit le tueur en caisse (avec la zik’ de Muse en fond sonore il me semble) elle en bagnole lui en van, quand tu découvre le twist ca tombe à
    l’eau et c’est pas possible, mémé chose quand elle é dans la buanderie et quelle assiste au massacre sachant qu’ en fait elle é..Je spoile pas pour se qui lonpa vu mais sa colle pas cette fin..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s