Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol (1998) Par Bruce Kraft

 Dans un futur proche, Gattaca est un centre d’étude et de recherche spatiale où l’on engage que des jeunes au patrimoine génétique parfait car manipulé. Vincent est un enfant naturel qui ne rêve que d’une chose: voyager dans l’espace mais son patrimoine génétique l’en empêche jusqu’au jour où il croise Jérôme, être parfait pour Gattaca. Ce dernier va faire en profiter Vincent de sa perfection mais de manière illégale.

Bienvenue-à-Gattaca-Andrew-Nicchols-Jude-Law-Uma-Thurman-Ethan-Hawke-poster-affiche

DANS LE GÊNE Y A PAS DE PLAISIR.

Avec « Bienvenue à Gattaca » Andrew Niccol ( réalisateur de pubs !!) signe là son premier film en tant que réalisateur, qu’il réussit à financer grâce à la vente du scénario de  » The Truman Show » mais cette dépense d’énergie ne servira à rien puisque le film sera un échec commercial cuisant au contraire de « Lord of War » quelques années plus tard.

Bienvenue-à-Gattaca-Andrew-Niccol-Jude-Law-Uma-Thurman-Ethan-Hawke-2

Mais alors c’est un film qui doit être mauvais me direz vous ? Loupé ! « Bienvenue à Gattaca » est au contraire un film qui pousse le spectateur à la réflexion.Le thème principal du film repose sur l’eugénisme, technique qui sert à trier les gamètes des parents pour concevoir un enfant « In vitro » sans tares génétiques, donc des êtres supérieurs….Un sujet bien fâcheux pour la communauté scientifique à vrai dire.

L’histoire se déroule dans un monde où le patrimoine génétique permet aux gens la réussite sociale pour ceux qui sont « parfaits » et les emplois « secondaires » pour les enfants conçus de manière naturelle (N’ayez pas peur mais on y vient…d’ailleurs ça marche comme ça à « la pellicule brûle »!). L’entreprise « Gattaca » se charge de voyages spatiaux, devenus quotidiens à cette époque, et doit donc recruter les meilleurs.

Bienvenue-à-Gattaca-Andrew-Niccol-Jude-Law-Uma-Thurman-Ethan-Hawke-2

Attention!! une explication s’impose pour le nom de Gattaca (Houlà! ça va être lourd je vous préviens de suite !!): les lettres G.A.C.T sont les initiales de ce qui est à la base de l’A.D.N humain, donc vous avez compris la construction du nom Gattaca….pffff!!! Mais bon, ça vous permet de comprendre que monsieur Niccol et bien ce n’est pas du Mickael Bay !!! (Il poussera le vice en faisant, dans l’appartement des deux héros, un escalier en forme d’A.D.N. !!!).

C’est donc dans ce contexte que le pauvre Vincent Freeman, interprété par le « froid » Ethan Hawke, se voit donner un poste d’homme de ménage. Ce dernier a eu, durant son enfance, le malheur d’être dans une éternelle compétition avec son frère qui, lui, est un pur produit d’éprouvette. D’ailleurs, le flash-back sur son enfance est vraiment parfait et bien construit pour la mise en place de l’histoire.

  Bienvenue-à-Gattaca-Andrew-Niccol-Jude-Law-Uma-Thurman-Ethan-Hawke-2

Pour continuer dans le même ordre d’idée, Niccol a donné une ambiance très « années 30 » à son film notamment avec des costumes et des décors très typés comme pour se rappeler l’ambiance sous le régime Nazi qui prônait la pureté du sang et la ségrégation raciale. Très bonne référence historique pour rappeler à l’homme qu’il serait très facile de retomber dans nos travers les plus ignobles.

Poussant toujours plus loin le concept de « réussir malgrè le handicap » Niccol propose un passage du film qui nous montre un Vincent en train d’expliquer ce qu’est l’atmosphère de Titan dans un cabaret. Et bien si vous écoutez en arrière la musique vous entendrez un morceau de Jango Reinhardt qui, amputé de deux doigts, était malgré son handicap un des plus grand guitariste au monde…Je vous avais dit que vous apprendriez des choses.

Bienvenue-à-Gattaca-Andrew-Nicchols-Jude-Law-Uma-Thurman-Ethan-Hawke-3

Le film ne s’arrête pas là, Vincent va donc rencontrer Jérôme, joué par Jude « Stalingrad » Law dans un rôle d’alcoolique blasé, qui est son opposé génétique mais qui se cache car il est handicapé. Un échange d’identité s’opère. Niccol réussi un tour de force en faisant se rencontrer ces deux personnages aux destins normalement tracés et qui voient leur vie basculer…car leur plan va, semble t-il, s’écrouler le jour où un meurtre est commis à Gattaca.

Le scénario est vraiment bien ficelé et l’enquête qui suit le meurtre est vraiment palpitante car on se demande vraiment comment cela va se terminer (On me demande par une note interne de ne pas dévoiler la fin….mince!!!). Au niveau casting, nous sommes vraiment bien servis avec en bonus Uma Thurman dans un rôle de femme froide et conditionnée par une société ultra-protectioniste qui base les relations amoureuses sur le patrimoine génétique avant les sentiments.

Bienvenue-à-Gattaca-Andrew-Nicchols-Jude-Law-Uma-Thurman-Ethan-Hawke-5

L’actrice fait évoluer son personnage de manière progressive et difficile de dire comment elle réagira en découvrant la véritable identité de Vincent..euh…Jérôme…non Vincent…oh et puis zut! A signaler aussi la présence du cultissime Ernest Borgnine ( « La horde sauvage ») et Tony Shalhoub plus connu sous le nom de « Monk ».

Et ouai….Il y a tellement à dire sur ce film que je préfère m’arrêter là car le mieux à faire c’est de le voir. C’est un véritable doigt pointé vers le monde de la science, de la politique sociale et des grandes entreprises, aux techniques d’embauches de plus en plus douteuses, qui nous est proposé. Sérieux et pertinent.

Excellent!!!
Excellent!!!

Bienvenue à Gattaca – Bande annonce Vost FR par _Caprice_

Advertisements

6 commentaires

  1. Me souvenais plus qu’ Uma Thurman avait joué dedans, film vraiment trrès sympa, j’ avais beaucoup aimé à l’ époque, peut être trop en avance….

    J'aime

  2. j’adore ce film. Il m’a beaucoup ému, et pas pour l’histoire d’amuuuuur ! Non, c’est un beau combat pour réaliser un rêve, au-delà de toutes les conventions. Et on voit que si le système est
    implacable, sans souplesse, des humains, eux, méritent leur titre (d’humain, je veux dire)… bref, un film profondément pessimiste d’un point de vue social, mais malgré tout très optimiste
    vis-à-vis de l’humanité… Moi, j’adore et c’est six toasteurs…

    J'aime

  3. un de mes grands films cultes ! je ne savais même pas que le film n’avait pas marché… j’étais même allé le voir 2 fois en salle ! et pourquoi ethan est « froid » ? c’est pas vrééééé !!!

    en tout cas j’ai appris des tas de petites anecdotes grâce à toi…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s