Bilan de l’hécatombe sur « La Pellicule Brule »

L’idée d’une semaine spéciale sur la thématique « tueurs en série » est née au cours d’une discussion téléphonique entre Bruce et moi. Etant un brin psychopathe sur
les bords, j’ai rapidement proposé cette semaine thématique (et d’autre thèmes vous verrez bien). L’idée était de voir si sur un thème pouvant être racoleur et malsain, les films le seraient tout
autant. Pour mener à bien cette entreprise, il a été décidé de traiter les films se rapportant à de vrais tueurs en série, et donc nous avons vu, décortiqué, disséqué, et chroniqué ces films pour
vous (vous en avez de la chance quand même).

 

sharp-ass-knife

 

Le hasard et nos envies nous ont fait traiter surtout des films américains, pays (même si ce n’est pas le seul) où ces personnages ont largement été médiatisés et
ce depuis longtemps et donc exploités au cinéma, car ils sont de parfaites figures maléfiques. Le but n’est pas non plus de faire l’historique sur ce sujet, car dans le genre je pense que les
films du genre « The Manson’s familly » traité par notre malheureux Tootsif (en même temps fallait bien qu’on le bizute!!) racoleur, voyeur, et en un mot mauvais, sont légions. « Le crocodile de la
mort », quant à lui, n’usant de l’histoire originelle que pour justifier un manque d’idées évident du réalisateur.

 

6a00e009925a73883300e54f880b748833-800wiMais le prisme du tueur en série peu permettre d’autres visions. Si je place les films comme « Monster » dans la ligné d’un
« Deranged » ou du film éponyme sur Roberto Succo qui sont des films plutôt recommandables, bien joués et à la réalisation correcte mais qui tiennent plus du biopic, jouant plus ou moins sur la
renommé originelle du tueur pour finir par devenir un pur film d’exploitation (mais je le répète largement recommandable pour ces titres). Et parfois de vrais bon cinéastes, voir des très grands,
s’intéressent à ce domaine.

 

Et là on arrive dans du lourd, du très lourd parce qu’entre « Zodiac » qui permet de voir par le biais d’un fait divers (si les tueurs en séries font des actes
atroces cela reste intrinsèquement du fait divers) l’évolution de techniques policières, de la presse, et de San Francisco (mais pas que ça) de « L’étrangleur de Boston », avec une grille de
lecture similaire mais visuellement très différent et du fabuleux « M le Maudit », l’ un des plus grand film que j’ai vu qui pousse la réflexion à s’interroger sur la peine de mort. On arrive avec
un sujet difficile à rendre un film passionnant qui ne soit ni bêtement racoleur ni complaisant (les images des meurtres dans « L’étrangleur de Boston » sont plutôt glaçantes) et au final livre des
raisonnements intéressants.

 

crime sceneReste le cas
d’ un film comme « Henry, portrait d’un sérial killer », un vrai-faux biopic, dont l’ambition initiale est d’être un film d’horreur. Entendre par là un film qui fait horreur. J’avoue qu’ il est
difficile d’aimer ce film, car il est volontairement malsain sans pour autant tomber dans le racoleur, ni même dans la facilité. Au final c’est un film que je trouve parfait, tant dans la forme
que dans le fond, car il fait réellement horreur et pour moi reste le film qui montre le mieux ce qu’est un tueur en série : un être minable, rongé par sa névrose, sans rédemption
possible.

 

J’espère que ce dossier vous aura autant intéressé que moi (et j’espère mes compères), pour ma part après un dossier pareil je me sent (presque) sain
d’esprit.

 

Marc Shift.

Advertisements

8 commentaires

  1. Bonne thématique (j’ai pas lu certains articles de film sur ma liste à voir !) Par contre, aurais-tu vu l’excellent, l’incontournable, Memories of Murder de Bong Joon-ho ? Pour moi,
    c’est un thriller sur un tueur en série le plus marquant que j’ai pu voir.

    J'aime

  2. Oui j’ ai vu Memory…(Mat aussi il me semble…) et il est énorme. J’ ai failli le faire, mais à un moment faut faire un choix de film film alors…. Mais l’ un de nous le fera surement un de ce 4
    😉

    J'aime

  3. @Marc, ah, quelle claque. Quand je l’ai vu au cinéma la première fois, je ne savais pas qu’il s’agissait d’une histoire vraie. L’impact est d’autant plus grand ensuite.

    @Bruce, faut que tu corriges ça au plus vite !

    J'aime

  4. Oui j’ai vu « Memories of murder » (j’en parle dans mon article sur « Zodiac ») et effectivement il est fantastique
    combinant drame et un peu d’humour a la Coréene et la fin vraiment amère, super film..

    J'aime

  5. @Tootsif, je viens de lire ta chronique, en effet, tu as adoré aussi ! Par contre, le rythme ne m’a pas perturbé, ça installe un climat vraiment, dégueulasse, pas malsain mais dégueulasse, c’est
    le mot qui convient le mieux. Bon, Bruce, si tes collègues et moi ne t’avons pas convaincu de le dégoter rapidement, je sais pas ce qu’on peut faire de plus (venir chez toi avec  le DVD en
    main ? :p)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.