Les héros de mon enfance…

Quand j’étais petit, ce que finalement je suis toujours, j’aimais déjà le cinéma (comme Obélix je suis tombé dedans tout petit et ça ne m’a jamais quitté), mais plus que la technique de réalisation, que les thèmes évoqués, ce qui faisait que mes yeux s’écarquillaient bien grand et que l’on entendait plus le son de ma voix (fait tellement rare qu’il mérite d’être signalé) c’était la classe, le charisme des personnages de certains films.
Et oui, le petit Tootsif restait ébahi devant certains héros à tel point qu’ils hantaient ses rêves, devenaient les protagonistes principaux de ses jeux et que, c’est sûr, plus tard il serait comme eux. Les années ont passé, je suis bien loin d’être comme eux mais mon amour du cinéma est resté et ils y sont sûrement pour quelque chose.

Voici un petit tour d’horizon de ces héros qui m’ont transporté dans d’autres mondes :

– Taram (Taram et le chaudron magique – 1985)

18954133

Imaginez un jeune garçon qui doit lutter contre le seigneur des ténèbres pour sauver son monde, un jeune garçon plein de courage qui lutte de toutes ses forces dans un univers d’heroic-fantasy sombre, voilà de quoi faire rêver n’importe quel petit garçon à la recherche d’aventure! Enfin un dessin animé qui parle à l’âme chevaleresque qu’a tout petit garçon.

– Madmartigan (Willow – 1988)

fd2d5a15e1fd6d815b4616cfda18b8bc

Un film avec des nains, pfff, ça semble bien naze comme ça. Ah tiens y a une salope de sorcière qui essaie de conquérir le monde, bon on va continuer le visionnage au lieu de retourner jouer aux playmobils. Hé!! mais y a un guerrier dans une cage qui se fout de la gueule du nabot trop drôle et en plus il se bat à l’épée whoua trop fort ! Madmartigan est cool, il a de la tchatche, il n’est pas tout blanc mais est courageux quand il faut, bref le gosse que j’étais l’adorait et arrivait à supporter ces saletés de nabots juste pour le plaisir de le voir apparaître.

– Inigo Montoya (Princess Bride – 1988)

tshirt24n-1-web

Ok y a Wesley (déjà putain quel nom de merde), le garçon de ferme qui sait se battre, qui a de la répartie et qui ferait tout pour sauver sa belle, mais c’est d’un fade tout ça. Alors qu’à côté y a Inigo Montoya (là tout de suite ça fait plus mystérieux), bretteur latinos, grande gueule qui cherche à retrouver l’assassin de son père (ce qui est quand même vachement plus intéressant pour un môme que sauver une princesse qui en a épousé un autre !) et il y a cette réplique : « Yé m’appelle Inigo Montoya, tou a toué mon père, prépare toi à mourir ». Putain si ça c’est pas la classe !

-Marty McFly (Retour vers le futur 1, 2, 3 – 1985, 1989, 1990)

Martyvest1955


Marty c’est le gosse qu’on rêvait tous d’être : je voulais être cool comme lui, avoir sa tenue, sa répartie, un pote comme le doc, faire de la guitare, du skate et il était fan de Clint ! WTF Marty on voulait tous être lui ! (NDLR: Et surtout sa foutue bagnole qui voyage dans le futur!!).

-Indiana Jones (la trilogie éponyme, et oui ce n’est pas une erreur c’est bien une trilogie ! Le dernier n’a jamais existé !)

91XTKfFZ3kL._SL1500_

Indiana Jones, ça c’était l’aventure ! Une gueule de baroudeur, sa cicatrice au menton, son maniement du fouet, il se battait contre ces salopards de nazis avec classe, décontraction et résolvait des énigmes dans des temples en ruine, putain c’était autrement mieux que ces clones comme le mou du genou Alan Quatermain ou A la poursuite du Diamant vert !

-Kaneda (Akira – 1989)

549546-kaneda6

Kaneda ; jeune leader d’un groupe de motards qui ne pense qu’à s’éclater dans un japon ultra militarisé. Sa gouaille, sa nonchalance le rendent immédiatement attachement et sa rivalité/amitié avec Tetsuo le font juste devenir immense de charisme. En plus sa moto est trop géniale !

Han Solo (Star Wars, épisodes IV, V, VI – 1977, 1980, 1983)

han-solo-return-of-the-jedi_612x380

Bon là aussi le petit Luke il est plutôt sympa avec ses pouvoirs de Jedi et son sabre laser mais Han Solo, franchement c’est autre chose. Contrebandier débrouillard ami avec une grosse peluche soupe au lait, c’est un as du pisto-laser et une pilote intersidéral exceptionnel. A la fois drôle, courageux, rebelle, il vole la vedette au falot Luke dans mon cœur de gamin. Et en plus c’est lui qui choppe la princesse (bon ok c’est la sœur de Luke donc en même temps c’est vachement plus simple).

-L’homme sans nom (Pour une poignée de dollars – 1966, Et pour quelques dollars de plus – 1966, Le Bon, la Brute et le Truand – 1968)

bon-la-brute-et-le-trua-ii04-g

Et s’il ne devait en rester qu’un parmi tous ces héros de mon enfance, ce serait lui. Petit je rêvais d’être Clint Eastwood. Sa classe (il ne parle jamais pour ne rien dire), son look (son chapeau qui cachait ses yeux, son poncho, son cigarillo au coin de la bouche, son visage mal rasé), sa gestuelle (argh quand il rabattait son poncho pour dévoiler son holster et être ainsi prêt à dégainer !), son caractère (moqueur, pas totalement bon mais d’une confiance absolue en lui et dans ses capacités) mais surtout son habileté au tir en ont fait le héros de mon enfance et, même encore maintenant, aucun personnage de films ne lui arrive à la cheville. La classe absolue.

Et vous quels sont les héros du cinéma de votre enfance?

Tootsif.

Advertisements

10 commentaires

  1. oh, magnifique ! plein de références de ma jeunesse… willow, princess bride… et je me rappelle avoir vu taram en salles aussi (je crois que le film n’a pas marché en plus, et pourtant… 😉

    c’est vrai que marty est cool aussi, même si au début de la trilogie il est censé être un peu naze… mais on n’y croit pas une seconde : ah, la magie du cinéma hollywoodien !

    j’aurais peut-etre rajouté john connor dans T2, héhé…

    J'aime

  2. Sangoku est certainement le héros de mon enfance, aux côtés des power rangers (non ne riez pas).

    Par contre, j’ai toujours eu une préférence pour les méchants, que je rêvais d’incarner: Vador et Palpatine, la sorcière dans la belle au bois dormant (oui oui) et mon favori, Scar… (non non je
    ne suis pas devenu un serial killer)

    Sinon les jouets de Toy Story ont berçé mon enfance.

    J'aime

  3. Ouais je suis d’accord pour Sangoku mais perso j’avais une préférence pour Seyar dans Les Chevaliers du Zodiaque.

    Mais là je parle des héros ciné (même si y a eu des films DBZ c’est pas non plus le media premier de ce héros)

    J'aime

  4. @ Chiwi : j’avoue que j’ai hésité à mettre Snake Plissken mais quand j’ai essayé de me remémorer ceux que j’adorais dans mon enfance il ne p’est pas revenu de suite en mémoire donc je l’ai mis de
    côté. Mais je comprends que pour certains il en fasse partie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s