Black Rain de Ridley Scott (1989) par Bruce Kraft

Nick Conklin est un flic rebelle de talent. Dans un restaurant il est témoin, avec son coéquipier Charlie, d’un meurtre perpétré par des japonais. Après avoir arrêté leur chef, ils sont chargés de l’escorter au Japon mais à peine arrivés à Osaka le tueur réussit à s’échapper.

Black-rain-Ridley-Scott-Michael-Douglas-poster-affiche

DOUBLE DETENTE SAUCE JAPONAISE.

Film injustement oublié par la plupart des gens (oui, c’est bien de vous que je parle!!) « Black rain » est un digne représentant des films policiers, de la fin des 80’s au début des 90’s, dont le cocktail d’humour, de noirceur et d’exotisme faisait recette dans les salles de ciné….Exotisme car c’était l’époque où l’Amérique découvrait au travers de ses films que les ennemis historiques ne bouffaient pas de hamburgers ( « Double détente » avec un Schwarzie Russe, « L’année du dragon » ou « Soleil Levant ») et c’est dans ce sens que va donc le « Black rain » de Ridley Scott en amenant deux flics yankees sur le sol japonais.

Black-rain-Ridley-Scott-Michael-Douglas-1

Le réalisateur de « Blade Runner » nous emmène avec brio dans les rues étouffantes et illuminées d’Osaka, sachant que la photographie bénéficie de l’expérience de Jan De Bont (« Piège de Cristal », « Le diamant du Nil » et plus tard « Basic instinct » et « A la poursuite d’Octobre Rouge ») qui n’est pas le dernier de la classe dans son domaine.

Mickael Douglas (qui avait le vent en poupe à cette époque!!) s’impose en flic rebelle et balance des vannes à tout va, aidé par son ami Charlie incarné par un Andy Garcia aussi propre que Douglas est sale. Les deux amis s’embarquent dans cette enquête pas complexe pour deux sous (il faut bien l’admettre!!), obligés de faire équipe avec Masahiro, un flic japonais capable de parler l’anglais et c’est le très bon Ken Takakura ( « Antarctica » et « Yakuza » de Pollack) qui devient « l’étranger-qui-ne-comprend-pas-les-expressions-américaines ».


Black-rain-Ridley-Scott-Michael-Douglas-Andy-Garcia-3

Le film repose en partie sur cette incompréhension culturelle qui débouchera sur des amitiés à peine prévisibles. En parallèle, le scénar’ nous fait suivre le parcours de Sato, joué par Yusako Matsuda, le fugitif qui mène sa barque pour remplacer les vieux pontes yakuzas et leurs traditions. Bonus féminin du film, l’apparition d’une américaine bien renseignée ( la garce!!) ancrée au Japon en la personne de Joyce par le biais de l’actrice Kate Capshaw surtout connue pour son rôle dans « Indiana Jones et le temple maudit ».

Black-rain-Ridley-Scott-Michael-Douglas-Andy-Garcia-6

Ce qui fait que « Black rain » mérite d’être vu? Jamais chiant, divertissant grâce à des dialogues et possédant des personnages « cools » (C’est l’époque où les mecs s’appelaient « ma poule » pour montrer leur amitié!!) on a même la chance d’avoir quelques scènes mémorables (Le gang de motards dans le parking, la séance « Karaoké » ou la poursuite en moto dans les vignes (?)).

Black-rain-Ridley-Scott-Michael-Douglas-Andy-Garcia-4

C’est sûr qu’avec ce film Ridley Scott ne nous pond pas forcément un chef-d’oeuvre mais il en fait un policier « Pop-corn » qui ne prend jamais le spectateur pour un con. Le vrai reproche qu’on pourrait faire à ce film? C’est peut-être sa naïveté toute relative, liée à son époque, qui ne correspond plus à l’attente du spectateur actuel qui veut voir des flics sérieux, ultra équipés et qui enquêtent sur des crimes tous plus gores les uns que les autres….

Sympa, sans plus
Sympa, sans plus

« Black Rain » (1989) de Ridley Scott; Distribué par UIP. Avec Mickaël Douglas, Andy Garcia, Ken Takakura. Durée:2h05.

 

Advertisements

7 commentaires

  1. ohlala l’affiche, vraiment ancrée dans son époque moins enthousiaste que toi sur ce film il ne m’a pas marqué
    plus que ça, sauf la séquence de mal de crane de charlie  bon peut étre à redécouvrir alors; méme si il a du
    viellir pas trés bien,non?! (sa fait super lgts que je ne l’est pas vu).. de mémoire ce film fut assez mal acueilli en asie comme l’année du dragon avec Marv…

    J'aime

  2. Je n’ai pas vu le film, mais si je choppe le DVD, je n’hésiterais pas.

    « l’attente du spectateur actuel qui veut voir des flics sérieux, ultra équipés et qui enquêtent sur des crimes tous plus gores les uns que les autres » => Ce n’est pas du tout mon trip, j’aime
    les films à l’ancienne, plus axé action, quitte à y perdre en réalisme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s