Captain America: First Avenger (2011) de Joe Johnston par Bruce Kraft

Captain America: First Avenger nous plonge dans les premières années de l’univers Marvel. Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA dirigée par le redoutable Red Skull.

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Joe-Johnston-poster-affiche

LE GRAND BLOND AVEC DES RANGERS ROUGES.

Plus qu’un Green Lantern (loupé pour le coup!!) , plus qu’un Thor (vraiment limite) ou un X-Men: first class ( assez réussi) j’attendais vraiment avec impatience l’arrivée de ce héros au costume dédié à la bannière étoilée. Avouons pour le coup que le pari était vraiment risqué tant on pouvait s’attendre à un pamphlet patriotique nauséeux récurrent dans bon nombre de blockbusters U.S. Là où le projet devenait intéressant c’était qu’il était confié à un réalisateur, proche collaborateur de George Lucas (« Star Wars »), Joe Johnston qui avait réalisé le très sous-estimé Rocketeer et le familial Jumanji.

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Joe-Johnston-3

Johnston, disons le tout net, portait sur ses épaules un challenge difficile à relever: intéresser le public avec une histoire de super-héros patriotique se situant pendant la seconde guerre et  réussir à créer un univers rétro crédible tout en y incorporant des éléments plutôt futuristes. Certainement l’adaptation de super-héros la plus difficile à réaliser.

Et bien le bougre s’en sort haut les mains et dire que son expérience comme responsable design sur Indiana Jones et le temple maudit ou de responsable des effets spéciaux sur deux volets de la première trilogie Star Wars lui a été bénéfique est un doux euphémisme car Captain America est une réussite complète aussi bien au niveau visuel qu’au niveau scénaristique. Le film ne tombe jamais dans le ridicule et on sent que tout a été longuement réfléchi pour que l’univers du Cap’ ne fasse pas bidon.

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Joe-Johnston-1

La deuxième réussite du film est sans aucun doute au niveau des personnages et en particulier le Cap’ avec une profondeur rarement vue dans une adaptation de comic-book et un casting aussi judicieux que prestigieux. Difficile en effet de ne pas s’attacher à notre héros Steve Rogers/Captain America, incarné par un Chris Evans (incarnant déjà un autre super-héros Marvel avec La Torche des 4 Fantastiques) vraiment touchant et sincère quant il n’est qu’un gringalet(le corps « d’enfant » qu’on a attribué à Chris Evans est bluffant!!), voulant à tout prix se battre pour son pays et surtout pour un idéal: la liberté.

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Hugo-Weaving-Joe-Johnston-4

Et c’est là que les scénaristes ont bien compris ce qu’était le véritable esprit de Captain America en le faisant défenseur de la liberté et non pas comme un faire valoir de l’Amérique (je vous conseille d’ailleurs la lecture du comic-book -Captain America: Mère patrie- où il est amené à statuer sur le cas d’un prisonnier sur l’île de Guantanamo) ce qui est longuement expliqué dans le film. Une mise au point nécessaire pour toucher le public mondial. D’ailleurs pour humaniser le personnage un peu plus, Johnston ne prostitue jamais le Cap’ à travers ses pouvoirs et même si il n’est « que » physiquement amélioré il reste avant tout un meneur d’hommes possédant un sacré esprit d’équipe (il ne fait pas forcément cavalier seul comme beaucoup d’autres super-héros) et un courage sans pareil.

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Joe-Johnston-4

En ce qui concerne les personnages « secondaires » on retrouve avec plaisir le fidèle Bucky Barnes (Sebastian Stan), véritable sidekick (bras droit du héros) du Cap’, DumDum Dugan (Neal McDonough de « Desperate Housewives » et « Band Of Brothers »), Hayley Atwell (« The duchess ») en Peggy Carter avec son physique idéal de pin-up,  Dominic Cooper en père de Tony Stark (Iron Man), Tommy Lee Jones en général américain et bien sûr le célèbre Hugo Weaving alias l’agent Smith dans la trilogie Matrix qui tient le rôle du Crâne Rouge (à signaler l’énorme boulot de maquillage rendant vraiment naturel son visage), le véritable ennemi viscéral du Cap’.

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Hugo-Weaving-Joe-Johnston-5

L’ensemble des personnages est bien représenté dans un univers cohérent qui voit le Cap’ mener une guerre contre Crâne Rouge et son organisation de l’Hydra à travers de scènes d’actions, certes un peu trop courtes parfois et pas assez présentes, bien rendues (le fameux bouclier qui lui sert de boomerang!). Notez qu’intelligemment le scénar’ ne détaille pas tous les combats et on a le droit à un melting -pot de courtes scènes de combats pour représenter les deux ans qu’il faut au Cap’ pour rattraper Crâne Rouge et de l’aveu des dirigeants de Marvel dans les conférences de presse: « Ce serait peut-être pour tirer de ces deux années de combat d’autres films sur le Cap' ». Malin les gars!!

Captain-America-First-Avenger-Chris-Evans-Tommy-Lee-Jones-Joe-Johnston-2

Reste que Captain America: first avenger est un film racontant parfaitement les origines du Cap’ (juste avant son intégration dans l’équipe des vengeurs 70 ans plus tard) sans miser sur des effets spéciaux démentiels ou de l’action non-stop ce qui aurait même tendance à nous faire agréablement oublier le terme de blockbuster. Un véritable film d’aventures old school, riche et esthétiquement convaincant. Bien joué Johnston!!

Bon film
Bon film

« Captain America: First avenger » (2011) de Joe Johnston. Distribué par Paramount Pictures. Avec Chris Evans, Hayley Atwell, Hugo Weaving, Tommy Lee Jones. Durée:2h03.

Advertisements

13 commentaires

  1. Ma foi tu me donnes envie de le voir d’autant plus qu’après les foirages des autres avengers (Ironman2 et Thor) je n’y croyais plus trop !

    X-men et Cap vont ils faire revenir les héros Marvel en haut de l’affiche ?

    J'aime

  2. Pour cette année, je crois que j’ai vu suffisamment de films de super héros. Et puis ce réal, franchement, j’ai du mal à croire qu’il propose quelque chose de bon. Ok, Jumanji et Jurassic Park 3 se regardent sans trop d’ennui, mais c’est trop… familial, peut-être, je ne sais pas. Il ne me tente pas du tout ce film…

    J'aime

  3. Un peu moins sous le charme que toi. Je l’ai trouvé sympa mais avec des limites dans son univers : le côté un peu fantastique qui vient troubler la 2nde GM est sur le fil du rasoir, à mon humble avis.
    Mais c’est bien mieux qu’un Thor en effet !

    J'aime

    • Ce qui m’a interpellé c’est surtout le respect du personnage et je trouve qu’il y a un certain fond qu’on ne retrouve pas dans les autres Marvel. Le côté fantastique se retrouve aussi dans le comics et comme à la base j’aime beaucoup le comics je n’ai pas été étonné. Après c’est vrai que si on ne s’attend pas à ça, ça peut rebuter après une première partie de film très « terre à terre ».

      J'aime

      • ok. Comme 99,6% des adaptations de comics, je ne suis pas familier avec la BD d’origine. Je regarde ces films par simple curiosité, recherche du divertissement, tous ces trucs là… 😉

        J'aime

      • Ouai je comprends et c’est ce qui fait qu’adapter un comics peut s’avérer dangereux surtout si il est très populaire parce qu’autant les néophytes n’ont pas vraiment d’attente autant les fans vont être prêt à descendre le film.

        Après je te dirais que ta démarche est peut-être donc la meilleure puisque peut-être plus objective.

        J'aime

      • Et le fan, lui, est capable d’être plus sévère si ce n’est pas à la hauteur du matériau originel.
        Par exemple, je suis un peu plus calé en jeux vidéo, et chaque « adaptation » des Resident Evil est un coup de couteau de le coeur !
        *rien que d’en parler, j’ai mal !*

        J'aime

      • En même tps vu les scénars des RE (les jeux) les films sont pas si pourris que ça ^^ (dun point de vue scénar après c’est sûr que l’on est loin de l’ambiance des 2 premiers apres le 4 et le 5 c’est quand même la fête du n’importe quoi)

        J'aime

  4. Lé vu , c’est un divertissement très honnête. Le film est calibré PG13 mais il reste très fréquentable (le soldat de l’Hydra qui finit dans une hélice en plein ciel,surprise!). L’ensemble sonne un poil kitch de part le costume du héros et de la musique patriotique mais cela passe plutôt bien et l’univers est un peu comme ça. Evans a visiblement bien compris le rôle et, est plus convaincant que dans les fantastic4. En ce qui concerne l’ humour il est mieux distillé que les précédentes prod’ Marvel. Un bon film du dimanche soir comme dirait le boss de ce blog 🙂

    J'aime

    • C’est vrai!! Un bon film bien frais du Dimanche soir qui te fait oublier la reprise du Lundi!! lol!!

      Et Evans c’est vrai qu’il est idéal dans ce rôle et perso je voyais personne d’autre!! Content que ça t’ai plu!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s