Aachi & Ssipak de Bum-Jin Joe (2006) par Tootsif

Dans le futur, la survie énergétique globale est basée sur les excrément humains. Tout le monde possède une puce anale et est encouragé à déféquer plusieurs fois par jour, récompensé par des juicybar, des glaces à l’eau coupées à la drogue. Deux escrocs – Aachi et Ssipak – vont se retrouver au milieu d’une confrontation entre les forces du gouvernement et les rebelles mutants.

Aachi-et-Ssipak-poster-affiche

CE FILM C’EST PAS DE LA MERDE !

Chine et Corée du Sud même combat !

Quoi ? C’est à dire que les sud coréens sont devenus d’infâme raclures libéralo-communistes aussi ?

Alors pour ça je sais pas. Mais je m’explique sur mon affirmation. En Chine on fait venir les entreprises occidentales et au bout d’un moment comme ils ont bossé comme des dingues sur leurs produits ben les chinois sont capables de les faire eux-mêmes.

Aachi-et-Ssipak-3

Et bien, les sud coréens dans le milieu de l’animation c’est pareil !

Après avoir servi pendant des années de sous traitants (animation, et surtout la 3D) aux studios d’animations nippons, les studios coréens ont décidés de s’affranchir de ces derniers pour voler de leurs propres ailes, parce que bon au bout d’un moment on en a ras le cul et que l’on aimerait bien récolter les lauriers que d’autres nous chourent.

Aachi-et-Ssipak-4

Alors les coréens se sont lancés dans l’animation à leur propre compte et on peut dire que avoir bosser pendant des années pour les japonais ça laisse des traces puisqu’on retrouve les thèmes chers à l’animation nippone (notamment Myiazaki) avec le message écolo obligatoire.

Ici on se retrouve dans un monde où ces connards d’humains sans scrupules ont épuisés toutes les richesses de la Terre, le gouvernement ayant réussi à remplacer ces dernières par…….la merde !

Et oui le caca est la nouvelle source d’énergie sur cette planète, le gouvernement en assurant le contrôle en implantant une puce dans l’anus de chacun des citoyens dès la naissance et récompense ses bons citoyens (c’est à dire les gros producteurs) à coup de glaces blindées de drogue pour mieux les abrutir et les contrôler.

Aachi-et-Ssipak-5

Ainsi Aachi & Ssipak est un film écolo-politique critiquant le consumérisme de l’Homme le poussant à la destruction de son environnement et à une absence totale de rébellion contre des gouvernements qui prennent les population pour des moutons ou des vache à lait.

Bref Aachi & Ssipack est un putain de pamphlet politique, un film réalisé par une bande d’anarchiste prêt à tout foutre en l’air montrant ainsi, comme Akira le fit en son temps, que l’animation peut être engagée !

Mais non ,je déconne ! Si effectivement il y a une critique de notre mode de vie, on s’en balance comme de l’an 40 !

Aachi & Ssipack est avant tout un putain de divertissement, une bombe de fun qui va à 100 à l’heure 

Aachi-et-Ssipak-2

Car comment voulez vous rester sérieux plus de 5 minutes pour un film dont le sujet principal est le caca et où tout tourne autour de ce dernier.

Reposant sur un scénario somme toute classique quand on fait abstraction de son caractère scatologique (divers protagonistes se battent pour chopper une poule aux œufs d’or, ici une demoiselle au Q.I inversement proportionnel à la profondeur de son décolleté dont chacun des passages au cabinet fait pleuvoir les fameuses glaces à la drogue), le film enchaîne les situations toutes plus dingues les unes que les autres sur un rythme effréné.

Ainsi le film nous plonge dès le début au cœur de l’action et de sa folie avec une séquence d’introduction des plus nerveuses mettant en scène des sortes de schtroumpfs sans anus (suite aux mutations entraînées par l’abus de sorbet à la drogue) poursuivant un blindé fonçant à toute berzingue avant de sa faire dézinguer par un super-flic digne de Matrix.

Cette première séquence va nous donner le ton de tout le métrage, cocktail explosif de fun, d’action et de sang.

Aachi-et-Ssipak-1

Et ceci va durer tout le long de l’une heure et demi du film dont le rythme ne faiblit à aucun moment et surtout qui ne lasse pas grâce à de bonnes trouvailles de mises en scènes et de multiples références cinéma bien senties (de Robocop à Aliens en passant par Matrix bien sûr, ainsi que la fameuse scène de Basic Instinct détournée).

Le style graphique n’est pas en reste mélange réussi de 2 D pour les personnages et de 3 D pour les décors (permettant ainsi des mouvements de caméra rarement vus dans un film d’animation) avec un style proche de la bd underground et des couleurs bien flashis renforçant ainsi le côté psyché et cool de la bobine.

Aachi & Ssipak c’est donc un cocktail ultra-vitaminé, de fun, de baston, de gunfight, de gore (les cadavres s’entassent à la vitesse de la lumière), bref c’est ultra-rafraichissant et c’est putainement bon !

Bon film
Bon film

« Aachi & Ssipak » de Bum-Jin Joe (2006). Distribué par Studio Canal. Durée : 01 H 30.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s