La maison des sévices de Takashi Miike (2006) par Marc Shift

Dans le Japon du XIX ème siècle un journaliste américain espère retrouver son amour perdu et s’aventure sur une île mystérieuse pour retrouver sa trace…

La-maison-des-sevices-Takashi-Miike-poster-affiche

Torture room.

Dans la famille Master of horror saison 1, je demande l’épisode n’ayant pas bénéficié de sortie télé lors de la diffusion de la série aux USA. Cela n’a pas grand chose à voir avec ses qualités (ou défauts c’est selon), mais plutôt parce qu’ il y a des choses dont il ne faut pas trop parler à la télé ricaine (mais c’est pas forcément mieux en Europe….) : l’avortement.

 La-maison-des-sevices-Takashi-Miike-12jpg

Ne faisons pas nos vierges effarouchées, c’est sur que si on veut faire un film choquant, autant prendre un sujet polémique (personnellement je soutient le droit existant), et il est certain que Miike n’a pas utilisé ce sujet au hasard, même si ce n’est pas le sujet central du film. Et donc dans son épisode Miike y va fort en mélangeant comme ingrédient des cadavres de femmes enceintes, l’avortement, des sévices très graphique et surtout surtout Billy Drago!!

Oui Billy Drago en acteur principal, il faut oser quand même!! Quand bien même on ne demande pas de l’actor’s studio dans ce genre de production, là on touche un peu le fond. Mais revenons d’abord à nos sévices.

La-maison-des-sevices-Takashi-Miike-6jpg

L’histoire est assez simple, au vu du format (60 min) c’est un avantage, mais Miike prend quand même son temps, développe ses personnages, et pose son histoire dans un milieux assez glauque : une île où se trouve des filles de joie (enfin pas pour elles….) entassées dans un bordel.

C’est là que se retrouve notre journaliste (Drago donc), dans la quête de son amour perdu se nommant Komomo. Mais faisant choux blanc dans son enquête il décide de passer la nuit avec une catin énigmatique et défigurée. C’est vrai quoi, rien de mieux que de se consoler dans ces cas là non? En plus cette dernière connait l’histoire de Komomo!! Comme le hasard (ou le talent du scénariste au choix) fait bien les choses, non?

La-maison-des-sevices-Takashi-Miike-1

Donc Miike prend le temps de développer son histoire, surtout sur le parcours de la compagne d’un soir du journaliste, et sur les événements survenus à son amour perdu. Donc forcément ce n’est pas un long fleuve tranquille, c’est forcément burlesque et outrancier, avec des avortements (oui en plus il y en a plusieurs), au passage j’ ai l’impression qu’ils ont une drôle de technique pour accoucher par là bas (à base de cordes??), une suppliciée des plus graphiques (avec des tortures assez inventives).

La-maison-des-sevices-Takashi-Miike-3jpg

Avec un vrai acteur principal dedans (donc sans Drago, non j’ai rien contre lui mais là il est mauvais) ça aurait été plus sympa, mais en l’état c’est déjà un bon moment bien fun (oui moi je trouve ça fun, j’ai pas le droit?). Ne connaissant pas (encore) le reste des masters of horror je ne sais pas ce qu’ il vaut par rapport aux autres, mais il vaut le détour.

moyen mais sympa
moyen mais sympa

La maison des sévices -« Imprint »-(2006) de Takashi Miike, série Master of Horror saison 1, avec Billy Drago, Youki Kudoh, Michie Ito, Toshie Negishi….durée 1H.

Publicités

7 commentaires

  1. j’ai assez peu de souvenirs de cet épisode je me souviens surtout de la scène de torture bien évidemment des plus efficaces, le reste je m’étais assez ennuyé et puis l’acteur principal j’ai rarement vu pire.

    J'aime

    • Et bien tu vas faire plaisir à Marc Shift!! lol! Perso je ne l’ai pas vu mais dans l’ensemble de ces « master of horror » j’ai bien compris que ce n’était franchement l’extase alors bon….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s