Et Si C’était Vrai de Mark Waters (2005) par Tootsif

ET SI CA POUVAIT NE PAS ETRE VRAI.

Alors que David s’installe dans l’appartement qu’il vient de louer, une jeune femme, Elizabeth, apparaît soudainement, affirmant que cet appartement est le sien. David pense d’abord avoir affaire à un malentendu… jusqu’à ce qu’Elizabeth disparaisse aussi mystérieusement qu’elle était apparue. Cette dernière commence à apparaître et à disparaître à volonté. Convaincu qu’elle est un fantôme, David tente d’aider Elizabeth à passer de « l’autre côté ». Mais celle-ci est certaine d’être encore en vie.

Et-si-c-était-vrai-Reese-Witherspoon-Mark-Ruffalo-film-movie-poster-affiche

Tel Dante dans La Divine Comédie je continue d’explorer ce qui constitue, sans conteste, l’un des cercles de mon enfer personnel, c’est à dire les comédies romantiques.

Car, il est certain que ces dernières provoquent chez moi le même effet que les films Disney sur Pugsley et Wednesday (regardez Les Valeurs de la Famille Addams et vous comprendrez).

Et-si-c-était-vrai-Reese-Witherspoon-Mark-Ruffalo-film-movie-5

Alors, après avoir supporté, pour le bien de mes chers confrères (putain celui qui a eu l’idée de ce thème je vous jure que ma vengeance sera terrible, et je peux vous dire que mes potes savent que je suis extrêmement rancunier, et sadique au moment d’exercer mon courroux, bref ce jour là ça saignera) Pretty Woman, le film dont il va maintenant être question est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Car là, pour une des rares fois de ma vie, j’ai failli abandonner avant la fin Moi qui même devant les trucs les plus chiants j’arrive d’habitude à trouver quelque chose de positif (genre dans Twilight il y avait la charmante vampirette rouquine qui maintenait mon attention) j’étais là à 2 doigts de tout lâcher, de sortir le DVD du lecteur, de le refoutre dans sa boîte, de le lester avec une pierre et de le jeter dans le premier cours d’eau venu !

Et-si-c-était-vrai-Reese-Witherspoon-Mark-Ruffalo-film-movie-1

Mais comme c’était une amie ( mais puis je encore la qualifier comme tel) qui m’avait filé le bousin pour les besoins du concours je l’ai gentiment remis dans sa boîte (et je suis sûr que ce putain de disque me narguait quand j’ai refermé la boîte, ptit enfoiré !) et restitué à son heureuse détentrice.

Bon, et si on parlait de l’objet du délit ?

Et bien c’est…………………………………………………………………………………………..roulement de tambour………………………………………………………………………………………………………………….Ah vous vous demandez ce que c’est…………………………………………………………………quelle tension !……………………………………………………………………………………………………..bon là ça commence à vous gonfler………………………………………………………………………………d’autant que c’est très con y a le titre du film en haut…………………………………………………………ouais mais comme j’ai pas grand chose à dire dessus je fais durer………………………………………………………………………………….et puis c’est ma fiche je fais ce que je veux !…………………………………………………………………………….bon ok en même temps ça commence à me gonfler aussi…………………………………………………….allez, un dernier pour le plaisir…………………………………………………………………………………………Et si c’était vrai.

Et oui, je vais vous parler de l’adaptation du best-seller littéraire de Marc Lévy dont les américains par le biais de Steven Spielberg (qui a franchement un flair de merde depuis le début des années 2000 en accolant son nom à tout un tas de productions de merde, serait-ce aussi le cas ici ?) qui a senti le « potentiel » cinématographique du bouquin.

Et-si-c-était-vrai-Reese-Witherspoon-Mark-Ruffalo-film-movie-3

Bon alors un le bouquin, ben je l’ai lu ! Et ouais ça vous la coupe ! (ou alors vous vous foutez de ma gueule, j’opte d’ailleurs plus pour cette option). Bon ben c’était naïf, mignonnet et je comprends que ça puisse plaire à un certain public donc pourquoi pas l’adapter au cinéma, ça ferait une comédie romantique correcte.

Manque de bol les américains ont pas été foutu de le faire et mon calvaire n’en a été que plus douloureux.

Bon, on va faire simple, la seule qualité du film, c’est sa durée ! 01 H 30 et je peux vous dire que pourtant ça m’a paru très long !

Et-si-c-était-vrai-Reese-Witherspoon-Mark-Ruffalo-film-movie-4

Le reste une catastrophe. Le bouquin n’était certes pas de la grande littérature mais proposait une romance poétique, simple tandis que le film sort ses gros sabots avec une absence totale de finesse faisant que pendant sa grande majorité il flirte plus avec la comédie lourdingue que la romance. Et le pire c’est que même pendant les passages « émotion » une blagounette aussi inutile que naze vient saccager le peu d’ambiance qui s’instaurait.

Comme en plus la réalisation est plus proche du téléfilm que d’un long-métrage plutôt bien budgété (ce qui en plus il est, un comble !) et que les acteurs sont à la ramasse complet (où est passée la Reese Witherspoon de Walk The Line ?), le film est tout simplement insupportable de lourdeur, d’absence de délicatesse, de poésie et pire de romance (c’était pas le but du film à la base ?).

Et-si-c-était-vrai-Reese-Witherspoon-Mark-Ruffalo-film-movie-6

Bref c’est de la merde et j’aimerais bien connaître le cacheton de Marc Levy pour avoir « cautionné » ça. Mais bon entre le respect de son public et une grosse valise de biftons, on ferait tous le même choix n’est ce pas ?

une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin
une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin


« Et si c’était vrai » de Mark Waters (2005). Avec : Marc Ruffalo, Reese Witherspoon, Donal Logue, Dina Waters. Distribué par : United International Pictures. Durée 01 H 35

[BA] Et si c’était vrai… VF par Movie-x

Publicités

6 commentaires

  1. Les idées de Marc sont toujours foireuses. C’est un état de fait.

    Quant au film, si c’est déjà inspiré d’un livre de Marc Lévy, je suis conquis… de ne pas le voir! Non mais attends tu lances des fleurs à ce type toi? C’est presque toi que j’ai envie lester d’une grosse pierre et de jeter dans le port à marée basse (c’est plus drôle, les pieds bien enfoncés dans la vase à voir la mer monter doucement)!

    Enfin respect quand même. Je me serais pendu avant d’appuyer sur « lecture » 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s