A serbian film de Srdjan Spasojevic (2010) par Marc Shift

Milos, un acteur porno à la retraite tente difficilement de subvenir au besoin de sa famille et un jour une ancienne collègue le met en relation avec une figure influente du porno artistique : Vukmir. Il va faire une proposition que Milos ne pourra pas refuser….

A-Serbian-Film-poster-affiche

MARIAGE A LA SERBE….

Au sein de la pellicule brûle, vous le savez, on est quand même bien ravagé. A voir des films extrêmes visuellement, ou par les idées développées. Donc forcément un film comme « A serbian film » devrait forcément nous parler. Ajoutez à cela une aura sulfureuse qu’il se traîne au grès des festivals avec son lot de pour et de contre, alors on se devait de le voir.

Et bien c’est pas forcément la meilleure idée que j’ai eu….

a-serbian-film4

J’aurais dû me méfier, car le réalisateur se cache à longueur d’interview envers ses détracteurs derrière une pseudo excuse, la fameuse « ceux qui comprennent pas mon film sont des cons ». Je suis donc un con, mais j’assume.

Car le problème, c’est qu’il n’y a pas grand chose à comprendre. La démonstration que le réal voulait faire c’était de parler de l’ état de la Serbie et d’ exorciser une bonne dose de violence.Le but est tout à fait louable. Faire un parallèle entre une ancienne star du porno qui galère financièrement (et moralement) une fois à la retraite et la Serbie, pourquoi pas après tout (le fameux schéma grandeur et décadence).

a-serbian-film5

Le pitch ne va pas plus loin que ce qui est écrit au début de la chronique. Le film commence sur la « démonstration » de la déconstruction morale du « héros » : son fils (pas plus de 9 ans) regarde un des anciens films de son père, et ce dernier le surprend….et n’y trouve rien à redire. On pourrait s’attendre à une réaction hystérique de la mère…qui ne vient pas (ou si peu). Cela a déjà le don de rendre le film immédiatement antipathique (même en étant large d’esprit).

Mais bon on se dit que le but de Srdjan Spasojevic est de choquer. Ce que la scène ne permet finalement pas car en cueillant trop à froid et trop prématurément le spectateur, et en étant filmé en champ – contre champ basique, cela n’aide pas à créer une quelconque ambiance.

a-serbian-film2

Le film n’est pourtant pas exempt de……….qualités. Sur le plan technique il n’y a pas grand chose à redire, que ce soit au niveau de l’éclairage, de la construction des plans…. Par contre au niveau de la réalisation c’est pas la même chose, non pas qu’elle soit mauvaise, mais elle est franchement à la peine pour créer une ambiance quelle qu’elle soit, et de toute façon la musique n’aide pas vraiment non plus (assez technoïde, c’est pas une tare mais là ça colle pas).

Les acteurs eux s’en sortent plutôt bien, c’est pas non plus de leur faute si le scénario tient sur un timbre poste et que la caractérisation de leur personnage n’est pas satisfaisante. Milos n’avance que par la force de l’appât du gain, mais on montre quand même sa famille vivant dans une maison assez sympa et on ne sent à aucun moment ce besoin vital d’argent qui sera son unique moteur pendant les 2/3 du film.

a-serbian-film3

Cet ancien acteur porno est engagé par un homme énigmatique voulant créer une nouvelle forme d’art le « new porn » et lui offrant une somme astronomique pour accepter de repasser devant la caméra car Milos a beaucoup de talent (il a donc une grosse bite). Les conditions sont étranges, l’acteur ne doit pas savoir ce qui l’attend et il est emmené (à l’aveugle) vers des lieux étranges (ancien orphelinat….) où les cameramen sont des para-militaires et où les actrices jouent des partitions inhabituelles (une jeune orpheline est réprimandée, et ça se finit avec une nurse qui le pompe devant des vidéos….du visage de l’orpheline).

Un des problème du film, c’est qu’il ne choque pas vraiment (sauf à regarder du Oui-oui 24h/24, et j’ai déjà vu des films plus extrêmes donc non il ne me choque pas ), le summum de réaction étant « ah ok il le fait quand même » (le héros ou le réal), avec des scènes gratuites (l’accouchement, la fellation édentée…) dont la chute se devine dès les premières secondes. Comme en plus les scènes sont souvent désamorcées par le choix de l’angle de vue, par exemple en faisant le choix de filmer le dos des acteurs pour laisser place à la suggestion (quand on veut choquer c’ est pas le meilleur choix).

a-serbian-film1

Ce qui se passe est de toute façon réduit à néant par ce qui suit, Milos étant régulièrement saoul et/ou drogué, ce qui se passe et ce qu’il fait n’est pas de sa faute (comme la Serbie durant la guerre sans doute….). Alors forcément la fin (qu’on devine dès le premier tiers) tombe complètement à plat…..tout comme le film en fait. La note c’est pour la technique et les acteurs….

ça sent mauvais
ça sent mauvais

A serbian film de Srdjan Spasojevic (2010, Serbie), musique de Sky Wikluh avec Srdjan Todorovic, Sergej Trifunovic, Jelena Gavrilovic, Slobodan Bestic
A Serbian Film – Trailer par Strange-Movies

Publicités

2 commentaires

    • J’ ai été te lire, et franchement on n’ a pas du (pu?) voir le même film.
      La scène avec le bébé est juste ridicule (et en + mal filmé), la masturbation du frangin je l’ ai vu venir, l’ énucléation j’ ai trouvé ça rigolo (et que c’ était une bonne idée).
      Au niveau pictural il y a des belles images, mais la réalisation pure ne suis pas.
      Quand au sens de ce film, agir sous la contrainte, et sans sa conscience (donc « c’est pas ma faute ») vu le passé très récent de la Serbie c’ est plus que limite.
      Y a des scènes trash pas trop mal fait, mais pour ce qui est de la violence franchement je suis resté totalement de marbre, car j’ ai déjà vu bien plus violent (August underground, quand j’ aurais le temps je fairais une tite chronique).
      Franchement le film, même si tu l’ as apprécié (tu as le droit) je l’ ai trouvé complétement à côté de la plaque.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s