Faces in the Crowd de Julien Magnat (2012) par Bruce Kraft

FLOU GAUSSIEN.

Une femme survit à la tentative de meurtre d’un serial killer, qui lui laisse cependant d’importantes séquelles. Elle souffre désormais de prosopagnosie, un trouble de la reconnaissance et de l’identification. Elle ne reconnaît plus les visages et doit refaire sa vie au milieu d’un monde devenu indiscernable. Pendant qu’elle essaye avec l’aide de la police d’identifier son agresseur, ce dernier s’efforce d’éliminer l’unique témoin de ses crimes…

Faces-in-the-crowd-Milla-Jovovich-poster-affiche

Quant on lit le pitch de ce film on se dit: »Chouette!! Enfin une maladie pas utilisée au cinéma!! ». En plus du pitch vous vous apercevez avec bonheur qu’il y a Milla Jovovich dedans et vous vous dites que vous avez bien fait de vous pencher sur ce film. Seulement il y a un hic!! Le réalisateur c’est Julien Magnat. Julien qui? C’est le français qui est à l’origine de la purge Bloody Mallory….Aaaaaahhh!! Et merde!!

Faces-in-the-crowd-Milla-Jovovich-1

Avec un peu d’espoir on peut se dire que ce n’est pas grave et que le bougre a dû tirer de grandes leçons de cette sombre expérience alors on se jette à l’eau dans son Faces In the Crowd!! Et on s’aperçoit rapidement qu’il y a du mieux. Alors c’est un bon film? Et bien pas forcément pour tout vous dire. On sent que Magnat a voulu faire quelque chose d’abouti mais malheureusement ce qui commençait très bien s’effrite un peu au fur et à mesure du film.

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 91

Au départ la maladie est vraiment bien exploitée avec ses inconvénients (le visage de ceux qui vous entourent et le votre changent dès que vous les perdez de vue!!) et ses petits avantages….car oui il y a certains petits avantages (au niveau sexuel!! petits coquins!!). On se sent immergé et on en vient facilement à imaginer combien ce doit-être handicapant et terrifiant dans un quotidien (Jovovich face à sa classe de maternelle où tous les élèves ont le même visage!! Flippant!!).

Faces-in-the-crowd-Milla-Jovovich-3

Puis l’intrigue principale reprend ses droits et surviennent certaines banalités et incohérences qui enlèvent une certaine crédibilité à l’ensemble (la passion amoureuse entre Milla Jovovich et un flic au bout de trois jours!!!). Le film devient alors un thriller un peu tiré par les cheveux avec un tueur qui prend un malin plaisir à jouer avec notre malheureuse héroïne qui, en parallèle, apprend à se servir de ses autres sens pour vivre convenablement (là aussi ça se fait en trois jours!!).

Faces-in-the-crowd-Milla-Jovovich-4

Julien Magnat filme bien l’ensemble et possède un casting assez solide (Julian « Nip/tuck » McMahon intriguant!) qui lui permet de délivrer au spectateur un film correct avec une histoire originale, une certaine tension, des rebondissements et un final un peu too much. Un tout petit giallo à la française.

Bruce Kraft

Moyen, sans plus
Moyen, sans plus

Faces in the Crowd (U.S.A) de Julien Magnat (2012). Avec Milla Jovovich, Julian McMahon, Michael Shanks. Durée: 1h40.

Advertisements

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s