Chronicle de Josh Trank (2012) par Tootsif

AKIRA FACON CANADA DRY

            Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens, Andrew, Matt et Steve, se découvrent des super-pouvoirs. La chronique de leur vie qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux n’a désormais plus rien d’ordinaire… 

                                 D’abord tentés d’utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour jouer des tours à leurs proches, ils vont vite prendre la mesure de ce qui leur est possible. Leurs fabuleuses aptitudes les entraînent chaque jour un peu plus au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leur sentiment de puissance et d’immortalité va rapidement les pousser à s’interroger sur les limites qu’ils doivent s’imposer… ou pas !

Chronicle-film-movie-poster-affiche-1

            Bruce : « Heu mon ami Toot’, je voudrais pas dire mais ça fait un petit bout de temps que tu nous a pas pondu une chronique sur un film actuellement en salle »

            Moi :  « Ben ouais, mais euh tu vois là je suis sur Mass Effect 3 et je peux pas être à la fois dans les salles obscures et romancer Liara. Et puis j’ai mal au cou donc aller me foutre dans un siège pas confortable pour 2 sous ça va pas améliorer les choses »

            Bruce : « Écoute mon pote, si tu veux que l’on attire du monde sur le site et que les boites de distrib’ nous fassent de la lèche pour qu’on dise du bien de leurs films faut chroniquer les films qui font l’actu et pas tes conneries asiat qui n’intéressent personnes ! T’as compris ou  tu veux reprendre tes cliques et tes claques et tu retournes sur ton blog aux 3 visiteurs mensuels ? »

            Moi : « Ok patron ! Bien patron ! Tout de suite patron ! »

Chronicle-film-movie-7

            C’est donc avec joie et félicité que je me rendis dans mon cinéma préféré pour mater un film. Bon, à l’heure je me rendis au cinoche le choix de la pelloche se résumait à un duel entre Chronicle et Hunger Games. J’optai rapidement pour le premier puisque le second outre le fait d’avoir la mauvaise idée de durer 2 h 20, semblait être un mix entre le magicien binoclard et les vampires trop dark kikoo-lol de Twilight, ce que la queue de 3kms de long composée de petites pétasses de 12 – 16 ans en jean slim et à frange semblait confirmer. Bref le paradis sur Terre !

            Bon, le chef allait râler puisque Chronicle était sorti depuis quelques semaines déjà donc la concurrence avait dû déjà se pencher sur son cas (mais c’est pas grave puisque mon avis est forcément meilleur que le leur. Et ouais on est modeste ou on ne l’est pas !) et en plus pas de pot le père Flow l’a vu aussi et est en train de le chroniquer (mais c’est pas grave non plus puisqu’on peut pas se fier à l’avis d’un mec qui aime Titanic et Avatar), mais rien à foutre je fais ce que je veux et me permet donc de donner mon avis sur ce film.

Chronicle-film-movie-6

            Et mouais voilà quoi, heureusement qu’il dure qu’1 H 30 et pas 2 heures parce que sinon je crois que je me serai endormi.

            D’abord, pas de pot mais je déteste le genre « Found Footage » putain ça me gave de faire croire que y a un des personnages qui se balade tout le film avec sa caméra. Je trouve ça crétin et ultra peu crédible (genre dans Blair Witch faire demi-tour pour aller chopper la caméra dans la tente alors que l’on fuit) et surtout ça permet de justifier une réalisation souvent minable (ben ouais c’est un péquin comme vous et moi qui filme soi disant et pas un réal donc c’est pas grave si c’est aussi mal filmé que votre film de vacances).

            Et là dans ce film son utilisation pendant les 3 premiers quarts du film m’a saoulé car la caméra nous place dans la peau d’un connard d’ado trop dark kikoo-lol à qui il arrive toutes les misères du monde : un père alcolo qui le frappe, une mère en train de crever et  cerise sur le cheese-cake il est le looser du bahut. Donc la réalisation nous met à sa place comme si c’est nous qui vivions tous ces malheurs, sniff j’ai failli pleurer !

Chronicle-film-movie-8

            Heureusement pour éviter l’endormissement notre Caliméro de service découvre avec ses potes (et ouais finalement il y a un peu de soleil dans sa vie) ses pouvoirs et leur découverte est plutôt futée (pouvoir voler c’est cool mais faut pas oublier qu’on partage le ciel avec des avions) et bien mise en scène même si le film n’évite pas les blagues potaches.

            Cependant cette looongue phase d’apprentissage manque franchement de profondeur (les personnages secondaires que l’on nous présente ont finalement bien peu d’importance et la question, classique, des responsabilités qui découlent d’un tel pouvoir est à peine esquissée) et le basculement de notre « héros » du « côté obscur » bien trop prévisible et mal justifié (une dispute avec son père lui fait remettre en cause toute l’amitié qu’il a développé avec ses 2 amis et on a plus l’impression que c’est son epic fail lors de sa première fois qui le basculer ), à milles lieues de la plongée en enfer et dans la folie d’un Tetsuo dans Akira.

Chronicle-film-movie-2

            (Attention ça spoile ici!!) Les liens entre ce Chronicle et Akira sont d’ailleurs très présents avec un final apocalyptique opposant Andrew à Matt. Bon on est loin de la dramaturgie du duel Kanéda/Tetsuo, de cette lutte pour exister, vivre, survivre qui oppose 2 amis, 2 frères, si proches, si loins, mais on ressent quand même le dilemme qui habite Matt pris entre l’espoir qu’Andrew s’aperçoive de ses erreurs et son devoir d’arrêter sa folie destructrice.(Fin de spoiler!!).

Comme en plus le combat est plutôt bien mis en scène (même si le genre « found footage » atteint ses limites, easy l’idée qu’Andrew fasse léviter la caméra pour justifier sa présence, et nous frustre car voir le combat par le biais des caméras de sécurité des buildings en diminue fortement l’impact) on se demande pourquoi le reste du film n’a pas la même intensité.

            Chronicle aurait pu être une sorte de Akira live si le réal n’avait pas fait une première partie digne du journal intime de n’importe quel ado mal dans sa peau à la con et que l’élément basculant entre les 2 parties avait été mieux traité. Manque de bol c’est pas le cas on ne retiendra donc que cet affrontement final pour sauver le film de l’ennui le plus complet.

Vraiment très mauvais
Vraiment très mauvais

« Chronicle » de Josh Trank (2012). Avec : Dane DeHaan, Alex Russell, Michael B. Jordan. Distribué par 20th Century Fox. Durée : 01 H 24.

Publicités

3 commentaires

  1. Bon, je me situe entre les deux avis. J’ai bien aimé ce film, mais c’est vrai qu’il a de gros défauts. Le côté caricatural d’une adolescence de looser est bien présenté, quand même, et les potes sont plutôt sympas, leurs blagues m’ont bien fait marrer.

    J'aime

    • Si les passages entre les 3 amis sont pas mal et rappelle nos conneries ado (sans les super pouvoirs) le reste de la vie d’Andrew fait trop dans le pathos et surtout l’élément déclencheur de sa haine, son basculement est mal mis en scène, peu clair ce qui fait que l’on a l’impression de voir deux parties et non un tout.

      J'aime

  2. Là, c’est la guerre. Ton Akira là, il lui faut plus de 3/4 d’heure pour démarrer et la fin est loin de l’intensité que tu décris. C’est bien mieux Titanic putain 😆
    Non mais plus sérieusement, je me demande pourquoi tout le monde prend ça comme un film de Super-Héros. Bref, on ne pourra pas se mettre d’accord^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s