Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu (2010) par Marc Shift

David Rousseau est auteur de polars à succès mais en panne d’inspiration. De passage en Franche Comté il rencontre la star de toute la région, Candice Lecoeur. Le problème est qu’elle est déjà morte d’un suicide auquel il ne croit pas.

Poupoupidou-jean-Paul-rouve-Sophie-Quinton-poster-affiche

My week with Marilyn

Pour qu’un film marche, commercialement parlant, c’est plus simple d’avoir quelques acteurs connus et populaires, une histoire simple (non je n’ai pas dis simpliste mais ça peut marcher aussi) et un réalisateur un peu connu (ou passe partout). Il faut aussi un titre qui accroche, qui fasse « staÿle » ça aide toujours.

Poupoupidou-jean-Paul-rouve-Sophie-Quinton-2

Et bien on peut dire que ce film cumule les tares. Déjà il a un titre à coucher dehors, il a beau évoquer Marilyn Monroe, on ne sait pas très bien où le film veut aller. Pour les acteurs connus il y a quand même Jean-Paul Rouve, acteur qu’en général je trouve plutôt bon (voir très bon) et qui a aussi le bon goût d’être un peu populaire (ça lui arrive de faire la tournée des plateaux TV). Bon il est un peu seul et donc la promo sur le film a été famélique.

Et surtout c’est la transposition de l’histoire de Marilyn Monroe en……Franche Comté et précisément dans la ville de Mouthe, surnommée la petite Sibérie (parce que c’est là que sont établie les record de froid en France). En dehors d’être peu glamour au delà du raisonnable (je connais la ville et elle n’est pas très jolie…) ce n’est pas non plus le coin le plus connu de France (NDLR: En fait il n’y a que toi ici qui connaît ce trou paumé! Arf!). Car en dehors de la transposition géographique il y a aussi transposition du « concept » de Marilyn à la Franche Comté, région bien ancrée dans le terroir….Alors imaginez un peu la grande et sexy Marilyn égérie d’un petit fromage local, présentatrice de la météo locale et idole…..de toute une agglomération!!

Poupoupidou-jean-Paul-rouve-Sophie-Quinton-1

Et bien Gérald Hustache-Mathieu (si ça c’est pas un nom à coucher dehors et pas vendeur!!) ose. Il ose même bien plus que ça. Généralement je peste (assez régulièrement même) contre les films, les comédies surtout, bien franchouillards. Et bien je dirais que ce film ne peut exister que dans un contexte français, et même dans un lieu un peu replié sur lui même ‘(c’est le cas du Haut Doubs, lieu du déroulement de l’action) à l’identité très marqué. Car l’identité locale, ainsi que le climat qui joue un rôle important (c’est l’hiver donc il neige), transparait tout au long du film et lui donne une identité très forte.

Poupoupidou-jean-Paul-rouve-Sophie-Quinton-6

David Rousseau est un écrivain en panne d’inspiration qui vient d’hériter d’un lointain oncle décédé à Mouthe. Sur le chemin qui le ramène du notaire à son hôtel il croise une ambulance autours de laquelle s’affaire quelques gendarmes. Ils sont en train de ramasser un cadavre. L’écrivain est frappé par cette image et de retour à son hôtel il décide d’en savoir un peu plus. Il apprend rapidement que la victime était la starlette locale possédant un troublant rapport avec la star planétaire qu’était Marilyn Monroe. La thèse du suicide avancée par les autorité ne le convainc pas, l’écrivain décide de se transformer en enquêteur….

Poupoupidou-jean-Paul-rouve-Sophie-Quinton-4

Le concept, si on réfléchit un peu (pas trop non plus….) est un peu ridicule. Donc le film devrait être ridicule. Et bien à aucun moment ce n’est le cas. Le film possède deux personnages centraux, Jean-Paul Rouve jouant l’écrivain, qui s’il est le seul à être connu, n’est pas le seul à être excellent. Sophie Quentin interprète Candice Lecoeur, la réincarnation de la grande Marilyn. Et le moins que l’ont puisse dire c’est qu’elle se livre moralement et physiquement, jouant un personnage à la limite de la schizophrénie et ne rechignant pas à dévoiler ses charmes.

Alors oui ce n’est jamais désagréable qu’une jolie femme dévoile ses charmes à l’écran, que voulez vous je ne suis qu’un mâle. Important il faut que les scènes soient justifiées, et elles le sont. Il y en a d’ailleurs aussi pour vous mesdames avec quelques pompiers et gendarmes dans le plus simple appareil. Important aussi la réalisation doit adopter un vrai point de vue, c’est le cas aussi. C’est d’ailleurs le cas tout au long du film, où l’ont sent une réelle maitrise, avec ses plans nets, l’utilisation de cadrage très serré, une réalisation assez proche des corps ponctuée de respirations où la nature tient une grande place.

Poupoupidou-jean-Paul-rouve-Sophie-Quinton-5

Juste petit bémol, on comprend rapidement la petite machination derrière tout ça (mais que voulez vous à force de regarder des trucs à la con à la télé on voit certaines ficelles…), mais le film vaut bien plus que ça. En fait il faut y voir un polar à la limite du fantastique (le propos est fantastique, mais le film reste un polar) très bien maitrisé, très bien joué (les seconds rôles aussi avec des têtes un peu connues), très bien écrit et possédant un humour bien assumé. A noter la B.O. est très sympa.

un bon film
un bon film

Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu (2011, Fra) Scénario, dialogue Gérald Hustache-Mathieu. Avec Jean-Paul Rouve, Sophie Quentin, Olivier Rabourdin, Guillaume Gouix, Clara Ponsot….durée 1h38

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s