The zombie diaries de Kevin Gates et Michael Bartlett (2006) par Marc Shift

Surtout ne pas confondre avec diarie of the dead…..

Un virus inconnu se propage à une vitesse foudroyante. Il n’est pas seulement mortel, car les morts se mettent à marcher et attaque les vivants….

Si vous n’avez jamais lu des pitch de ce genre c’est soit parce que vous n’avez jamais entendu parler de zombies (et donc vous n’avez jamais mis les pieds ici) soit vous êtes totalement réfractaire au genre (et donc vous n’avez jamais mis les pieds ici, mais vous pouvez rester on vous aime quand même). Cela vous intéressera sans doute beaucoup donc voici l’info qui tue, le film m’a été prêté par le fameux, talentueux et beau comme un dieu (mais je vous dis pas quel dieu…..) Captain Calva.

Bon ce n’est parce qu’il possède le blu-ray d’Avatar qu’il n’a que des goût de chiotte (bon le film est con comme la Lune mais bon visuellement c’est pas mal…), mais quand un spécialiste de nanars vous prête un film soit tellement navrant qu’il en est génial soit tellement navrant. Non je n’ai pas oublié de mots, ils sont parfois inutiles.

Je dois tout de même avouer qu’en échange je lui ai fourni quelques films franchement affligeants, de bons gros plaisirs coupables. Bon il quand même refusé le film de zombie ultime (Redneck zombies) sous le fallacieux prétexte qu’il n’avais pas son magnétoscope (le truc qui sert à lire les VHS. Vous ne voyez pas ? Pffffffffff…..).

Il me prêta donc, entre autre, ce film (mais si Captain tu peux continuer à m’en filer), et un p’tit zombie ça fait toujours du bien. Du genre vrai zombie, des qui vont lentement en faisant « beuhaaaaaaa…. ». Ce n’est pas que je n’aime pas quand ils courent mais ça tend plutôt vers des actionners et les mécanismes ne sont pas les mêmes (en terme de danger, progression…).

Petite astuce pour les jaquettes, quand les distributeurs mettent un peu partout les différentes sélections aux festivals histoire de montrer que le film a fait le tours du monde c’est déjà un bon avertissement sur sa qualité. Surtout quand il n’y a aucun prix. Autre petit truc, quand pour un film, très ancré dans un genre hyper codifié, le résumé au dos fait plus de 15 lignes, là sa commence vraiment à sentir mauvais.

Mais avec un peu de chance on peut quand même tomber sur un navet cosmique, tellement mauvais qu’il en devient bon (genre Troma). Mais déjà en utilisant la fameuse technique du found-footage (caméra « tenu » par l’un des « acteurs » du film) on sait déjà que le film lorgne vers un côté sinon sérieux, qui se veut réaliste.

L’idée du film n’est pas mauvaise, une épidémie, des zombies et une narration morcelée, avec trois groupes distincts qui n’ont rien à voir entre eux et dont les parcours finiront par se croiser. D’ailleurs si le film n’avait été que ça, malgré la réalisation (dont la justification ne tient pas, et pour aucun des groupes) il aurait été plutôt bon (du genre 4/7).

Alors (attention révélation……ou spoiler pour ceux qui parlent exclusivement franglais) pourquoi rajouter ce personnage digne d’un mauvais film sur un tueur en série, vaguement psychopathe ( parce qu’il a un accent de l’est?) qui ne sert pas à grand chose sinon à fournir un lot de scène bêtement racoleur (viol, séquestration….) ? Idée complètement à côté de la plaque, qu’en plus j’ai vu venir gros comme une maison (il faut dire que mes livres de chevet actuels sont ceux de Stéphane Bourgoin, spécialiste de tueurs en série, donc je suis bien conditionné) et qui tire ce film vers le bas.

 

The zombie diaries de Kevin Gates et Michael Bartlett (2006, GB), avec Russel Jones, Craig Stovin, Anna Blades, Alison Mollon, Kyle Spark…..durée 1h27

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s