Hostel : chapitre III de Scott Spiegel (2012) par Marc Shift

Une bande de potes se retrouve à Las Vegas pour un enterrement de vie de garçon. Mais suite à la disparition de l’un d’eux l’ambiance festive se détériore…

Hostel-3-poster-affiche

Bienvenue à l’hôtel California…

Bienvenue à l’Hôtel California papalapapa, un tel endroit charmant, un tel endroit charmant, un tel endroit charmant, bimbimbimbouaoum, beaucoup de place à l’Hôtel California, papalapapa, à toute période de l’année, vous pouvez le trouver iciiiiiiii…..Vous dites? Je chante mal? Ce n’est pas faux, je ne peux pas non plus avoir tous les talents.

Si vous voyiez ce que je vois...
Si vous voyiez ce que je vois…

Entre autre talents je sais, par exemple, très bien faire la tarte à la groseille. Ce n’est qu’un exemple, et je vous livre une petite astuce. Pour équeuter vos groseilles sans les abimer, il faut les congeler, ça permet aussi d’aller plus vite. Comptez tout de même 300gr de groseilles…..Pardon? On est pas sur la pellicule cuisine? Je dois vous parler d’un film? Vraiment? Bon si vous insistez….

La femme parfaite....elle repasse!!
La femme parfaite….elle repasse!!

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas la saga Hostel, dont les deux premiers ont été tournés par Eli Roth, grand ami de Quentin Tarantino. Dans le premier volet on suit le périple de trois gus en quête de fiesta et de filles faciles, ce qui les conduira au fin fond de la Slovaquie. Ils seront enlevés et torturés pour le plaisir sadique de riches personnes. Un seul survivra. Le concept du film est assez sympa, mais le film manque cruellement de rythme, et l’empathie à l’égard des trois étudiant est faible (en gros note de 3/7).

Hostel-3-7

Pour le deuxième volet, Roth, choisi de mettre en scène trois étudiantes, déjà amies, et qui se retrouvent dans ce même hôtel . Ce volet est mieux écrit, bien mieux rythmé, mieux joué, l’ambiance est, elle aussi, plus réussie. Dommage cependant que Roth ai laissé tomber de bonnes scènes dans la salle de montage, le film aurait gagné en intensité (en gros note de 4/7).

Alors quid de ce troisième volet qui nous arrive directement en DTV chez Sony? Eli Roth a largement fait le tour, en deux films, du concept qu’il a créé. Comme cela a été rentable (enfin surtout le premier volet), Roth se réserve cette fois-ci la production (comme dans les autres) et confie la réalisation à Scott Spiegel (producteur aussi dans le premier).

Hostel-3

Et pour faire semblant de faire du neuf, l’Europe de l’Est laisse la place à Las Vegas. Pourquoi pas, on ne demande pas non plus à ce film d’être à tout prix original. Et en fait il ne démarre pas trop mal, la scène d’ouverture est suffisamment maligne (même si on voit venir la chute on va dire qu’elle fait sourire…..oui il m’arrive de sourire) pour éveiller l’intérêt.

Hostel-3

Après on se retrouve dans une sorte de mauvais « Very Bad Trip » (oui je sais ça fait pléonasme), avec des acteurs moyens (mais beaux gosses?) dont on se fout. On a eu le droit dans le deux a une scène de mise aux enchères bien montée, donc ici les tortures se feront devant un public qui devra parier (on est à Vegas…) sur les tortures, cris etc…. Le problème est qu’il n’y a aucune tension, c’est trop clean, ça manque de gore, il y a trop de hors champs et les acteurs sont plus horripilants qu’autre chose. Et puis une fois ça passe, mais tous les mecs qui ont les cheveux ras et de la barbe ne sont pas tous des psychopathes, regardez moi….oui bon j’ai rien dis.

Hostel-3

Et le must du must, la scène over the top que même ton chien il en reviendrait pas: la mise à mort avec des blattes!! J’en ris encore tellement c’est navrant. A l’image du film….

une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin
une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin

Hostel chapitre III (U.S.A) de Scott Spiegel (2011) producteur Eli Roth. Distributeur Sony Picture Home Entertainment. Avec Thomas Kretschmann (mais qu’est ce qu’il fout là à part ruiner sa carrière??), Kip Pardue, John Hensley, Kelly Thibaud….

Publicités

7 commentaires

  1. Ah ouais. Ben moi j’ai bien aimé le premier, le côté je m’enfuie mais je me venge quand même ! Le deuxième m’a laissé de marbre, je l’ai trouvé totalement incohérent, avec des scènes ridicules. Alors celui-là, ce sera sans moi…

    J'aime

    • Il faudrait sans doute que je revois le premier, mais je me suis fais grave chié au contraire du 2 (qui n’est pas non plus un chef d’oeuvre faut reconnaitre). Mais le 3 est définitivement une daube.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s