Bloody Week-End 2012, une équipe de choc, un live report exclusif!!

Retour sur l’édition 2012 du bloody week-end (ch 3).

Le Bloody week-end en quelques chiffres c’est 31 courts métrages en compétition, 8 longs hors compétition, des conférences, des spectacles vivants, des animations, des jeux, des exposants, des rencontres……..tout ça sur 3 jours, en bref c’est le pied.

Et le festival commence très fort avec une victoire de l’équipe (Tootsif, Captain Calva, enfin surtout celle de Marc Shift….non j’ai pas copié, la ferme Calva!!) sur le premier Bloody-quizz. Nous déciderons par la suite, modestement, de laisser les autres gagner, car cela n’aurait pas été juste (car oui, nous sommes géniaux) (« Tu parles on a frôlé la victoire sur le quizz super héros si un guignol avait pas confondu superman 1 et 2 »).(calva: oui bon ça va hein! t’as qu’à te les taper, les superman!)

Le programme du jour était assez léger, avec une session de courts en compétition, 2 longs hors compétition et des courts trash hors compétition (mais trop tardif., « ben ouais on a de la route pour revenir au milieu des vaches montbéliardes »…). Oui ça c’est un programme léger. Déjà bonne surprise pour la compétition, globalement la qualité est supérieure (en moyenne) à l’année précédente.

Après une pause pizza bienvenue (« où Marc nous montra son appétit gargantuesque »), nous assistons à la projection de Territoires (d’Olivier Abbou) dont les bons échos se justifient amplement. Pendant la pause sucette à cancer de Calva, ce dernier nous a fait par de cette réflexion « ça me dit rien Making off, c’est un film? », nous l’avons donc frappé et on a emmené ses restes (rassurez vous mesdames, ils sont encore beaux) voir ce film. On a bien fait, ce film est juste une bombe, sans aucun doute la claque du festival pour notre équipe de choc (on y reviendra, comme le reste d’ailleurs).

Une équipe de choc avec Captain Calva, Marc Shift, Qux notre gagnant et Tootsif

Prétextant des trucs à faire avec un chat (ça doit être sale mais passons), nous avons été abandonné par Captain Calva (« Putain je suis deg qu’il nous ait lâché cet enculé », dixit Tootsif, « merde on est quand même frères de voitures ! » » ( calva: oui c’est vrai çà , on a la même) mais bon, comme ça nous étions donc entre gens de bons goûts……..

Tant pis pour lui, il a raté la très bonne session de court métrage d’animation du matin. Puis nous nous sommes aménagé une pause (qui me permettra de mettre la main sur le réal et l’acteur principal de Making off aussi chtarbé en live que dans le film), pendant une conférence qui de toute façon ne nous intéressait pas, avant un programme dantesque.

Qui commence par la projection du mythique Schizophrénia (Angst) partageant les avis des membres présents (Tootsif s’en bat les flancs, moi j’adhère totalement mais pour ça il faut connaître le phénomène des serial killer. « Tu parles que ça t’a passionné ! Tu as dormi pendant le film contrairement à moi !! »). Puis nous avons tracé sur l’autre site (car malheureusement la municipalité n’a pas tenu ses promesses et n’a pas donné accès aux locaux adéquats) pour voir le spectacle hilarant de l’homme tatoué (Pascal Tourain).

Pascal Tourain, l’homme tatoué (heureusement que je vous le dis vous ne l’auriez pas deviné….)

Puis dilemme, que choisir entre une conférence sur le spiritisme, et une rencontre avec Benjamin Rocher et Olivier Alfonso (membres omniprésents du jury, grands pourvoyeurs de bonne humeur….) bon, on a pas hésité longtemps, le spiritisme et nous…(calva: j’y serais bien allé à cette conférence moi…) On a donc assisté à la rencontre avec les deux compères (ils ont bossé sur la Horde ensemble….) très dynamiques et intarissables sur le ciné de genre (« ouais ces chacals remportaient tous les bloody quizz »).

Par la suite nous sommes tombé sur un barman assez antipathique (il en faut un….), dont les 2 passions sont un bateau qui coule sur une chanson d’une canadienne beuglarde et un endroit très sombre de son anatomie, mais j’ai néanmoins réussi à avoir ce que je voulais : une bière (enfin bon pas qu’une….).

On a enchainé sur une conférence sur la thanatopraxie (instructive…) avant d’être (enfin?) rejoint par Captain Calva qui n’a pas fait le voyage pour rien : il a eu le droit à la projection de The divide, une session de courts en compétition et une envie de changement de style vestimentaire (oui car une gente demoiselle m’a abordé moi et pas lui grâce à un magnifique tee-shirt, mais aussi et surtout car je suis un sacré beau bestiaux 😉 ).

The Divide partagea les avis (mitigé pour moi, bon pour les autres.( « Ouais la bande originale est en outre exceptionnelle !!!!!! ») (calva: the Divide? De la bombe, bébé!), la compétition un peu moins (on est d’accord entre nous, mais pas du tout avec le public, on y reviendra).

Les sympathiques Clash bonbons

A la suite était prévue un bal des monstres avec en ouverture une bien jolie prestation des demoiselles de Clash bonbons (calva: j’ai tenté de leur demander leur numéro de téléphone mais leurs canines m’ont fait peur…), qui est bien plus sympa que le truc de l’année précédente, qui avait été bien plus (trop?) loin de ce que souhaitaient les organisateurs du festival….

Un p’tit concert de Logre dont nous avons écouté les premières notes avant de partir, mais selon les échos (d’un barman peu sympa au delà du raisonnable, qui en plus a tenté de nous perdre dans Audincourt…) la suite fut aussi bonne que réussie. Cette soirée nous a aussi, et enfin, permis de mettre la main sur Qux notre heureux gagnant qui a eu l’immense honneur et privilège d’être pris en photo avec nous. C’est pas beau la vie? (« Ouais c’est vrai que sur la photo il respire la joie de vivre. Tu fais vraiment peur aux gens Marc ») Je tiens à signaler qu’il est reparti vivant, nous ne sommes pour rien dans sa disparition subite!!

Après un repos mérité la dernière journée s’ouvrait à nous avec la dernière session de courts en compétition suivi d’un métrage assez cheap que de toute façon nous avons dû abandonner pour cause de repas post-apocalyptique (conseil : mourrez tout de suite….) concocté avec beaucoup d’amour par le staff du bloody-week end. Le concept est très sympa et même si ce n’est pas très appétissant on a passé un bon moment (à noter je peux survivre avec la bouffe…..), bravo à l’équipe.

Le ragout de rat….

S’ensuivit la projection de La maison au fond du parc de Ruggero Deodato en hommage à David Hess décédé l’année dernière ainsi qu’un échange avec Giovanni Lombardo Radice, jouant aussi dans ce film, sur sa carrière et le ciné de genre auquel il est affilié mais qui n’en est pas particulièrement friand et (et qu’il soutient à peine du bout des lèvres….).

Gérer un festival ce n’est pas facile, et le staff a composé avec l’absence de Luigi Cozzi ce dernier ayant eu un problème d’avion. Pas grave nous en avons profité pour assister aux contes fantastique narrés par Hervé Thiry-Duval, avec lequel les spectateurs ont passé un très bon moment.

Le jury avec Bobby Rhodes, Silvia Colatina, Alain Schlockoff, Olivier Afonso, Benjamin Rocher, Philippe Nahon, Aurélie et Loïc Bugnon

Pour nous la clôture du festival coïncida avec la cérémonie de remise des prix dont voici le palmarès :

-Grand prix du jury : Brutal Relax, réalisation espagnole. Franchement fun, un p’tit coup de coeur perso mais pas forcément mon préféré.

-Meilleur scénario : L’employé du mois, réalisation suisse. Cheap et un goût de déjà vu, nous aurions plutôt vu L’autre sang avec ce prix….

-Meilleur effets spéciaux : Sudd, out of erasers réalisation suédoise. Entre l’animation et film réel, prix justifié à notre avis (oui ça arrive)

-Meilleur film d’animation : Dripped, réalisation française. L’un de nos coup de coeurs (tout styles confondu) où la peinture et le jazz se marie à merveille (« je plussoie mon collègue. Ce court est une perle et on reviendra dessus. Tout comme la conte chanté dont j’ai  hélas zappé le nom »)

-Prix du public : L’employé du mois, réalisation suisse. En gros notre coup de gueule, il arrive après deux courts assez moyens (pour ne pas dire plus) et il est projeté dans la session précédent le bal des monstres (là où il y a le plus de monde). Un peu injuste pour les autres métrages et ceux qui assistent à toutes les projections….

Un grand bravo à tous les bénévoles qui ont fait vivre ce festival (qui a encore amélioré sa fréquentation, bravo donc aussi aux festivaliers), et qui nous on fait vivre un super week-end.

Photo plein centre sur un certain François M., barman peu sympathique. Il se tient pile sous la lumière au centre, il est loin certes, mais il n’est beau qu’a cette distance…..

Spécial congratulation à Loïc et Aurélie, Ivan en super animateur, Jérôme pour ses bloody-quizz tordus et ses connaissance encyclopédiques (si si 😉 ), au jury plus que sympa et accessible (dont le fidèle Philippe Nahon), les gars de Making off (Cédric Dupuis et Olivier Bureau). Une « spécial dédicace » à Blonde-neige (si si, j’espère qu’elle nous lit….), à Qux, à Boris qui sait retirer des clefs coincées dans des serrures et changer les futs aussi vite qu’il les descend, et à un barman qui nous a soit disant cherché partout (alors qu’on a passé notre vie au bar en fait)….

Désolé pour les oubliés, mais merci à vous aussi!!

 PS : les passages  en italiques sont l’œuvre d’un ptit con nommé Tootsif.

Publicités

9 commentaires

  1. ah making off je regrette de l’avoir loupé l’affiche était intriguante en tout cas mais je me rattraperais sur la sortie dvd.
    Vous avez bien fait de choisir benjamin rocher la conférence sur le spiritisme était nulle à chier tout ce que j’en ai retenu c’est que les scénaristes de films fantastique reçoivent leur idées des extraterrestres par le biais de leur inconscient enfin bon c’était une secte assez inquiétante mais on s’est bien marré devant^^
    Pour les + je dirais l’homme tatoué vraiment bon et le conteur, par contre le bal des monstres bof bof j’avais préféré le buffet vivant de l’année dernière, faudra que quelqu’un m’explique comment rester plus de 10 secondes à écouter Logre^^
    Pour mon court métrage préféré moi c’est Sudd, sinon pour le niveau général des courts je suis assez déçu ils m’avaient plus marqué l’année dernière, ils étaient tous bons techniquement mais alors pour en trouver un qui raconte quelque chose il fallait bien chercher (dripped j’ai bcp aimé aussi).

    Dommage que vous n’ayez pas vu les derniers longs métrages A day of violence est je crois la pire merde qu’il m’ait été donné de voir (et pourtant j’en ai vu), mais Villa Captive était assez défendable, sinon le long que j’ai préféré est The Divide, une très bonne surprise.

    Enfin moi j’ai passé un bon moment encore une fois à ce festival même si tout n’est pas de grande qualité il faut le dire, on s’amuse bien (et je ne peux pas m’empêcher de dire un mot sur l’animateur qui était encore EX-CE-LLENT).

    Merci encore pour ces pass (même si il a fallu négocier à chaque fois pour le 2ème qu’ils n’avaient pas noté^^) et à l’année prochaine je l’espère 😉

    J'aime

    • Un vrai plaisir que d’avoir enfin pu te rencontrer Qux !
      Pour les courts métrages je dirai que la qualité globale était supérieure à l’année dernière mais qu’il n’y a pas eu de gros chocs comme Mon Père, Barber Shop ou Le vivier l’année dernière. Cette année c’est surtout l’animation qui a tiré les courts vers le haut (avec Dripped, Sudd ou la comptine dont j’ai oublié le nom).
      Vraiment dommage que tu es loupé Making Off qui est la grosse surprise de ce festival. Rattrappe toi il est déjà sorti en dvd (et l’équipe du film est géniale donc il faut les aider).
      La qualité des conférences était variable mais les animations à côté (rencontre avec les réals de making off, de La Horde ou l’Homme Tatoué ou les contes) était vraiment sympas et apportent un vrai plus communicatif.

      The Divide a aussi pour moi été une bonne surprise et la bloody team se met vraiment en 4 pour faire un festival convial et fun

      A l’année prochaine pour le live et quand tu veux sur le blog cher Qux !

      J'aime

    • Et bien de rien et je suis encore désolé de ne pas t’avoir vu en live!! 😦

      PS: Préviens moi quant tu as le dvd (je l’ai envoyé avant-hier finalement!!)

      J'aime

    • C’est juste que pour le 2ème c’est plus simple s’il y avait eu un nom (Loïc me l’a dit, mais comme t’en a pas donné…..) mais bon si tout c’est bien passé…..
      Bon donc on a pas trop loupé de truc non plus, pour Logre je suis d’accord (2 basses c’est bien, mais la disto est moyenne et faut pas faire d’accord de gratte avec, ça sert à rien…..), les conférences sont à revoir (toutes…..) et pour les courts je partage l’avis de Tootsif. Sinon le « spectacle » de l’année dernière la partie buffet ça allait, mais la partie « intraveineuse » c’était du grand n’importe quoi qui a faillit coûter cher au festival, à éviter là encore…..

      J'aime

    • Oh merde!!! Je suis vraiment désolé pour toi mec!! On en a parlé avec Marc et on croisait les doigts pour toi….On aurait dû carrément se les casser ça aurait peut-être marché….:(

      J'aime

      • Ah ça eut été marrant! Mais insuffisant j’en ai bien peur vu le peu de points que j’ai obtenu… Mais bon, là j’ai le master donc je n’ai vraiment que le concours à m’occuper. L’an prochain sera mon année! 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s