Making off de Cédric Dupuis (2012) par Marc Shift

Un cinéaste amateur embarque ses amis dans un projet simple et réaliste : faire le plus grand film d’horreur de tous les temps.

Making-off-poster-affiche

Attention ceci est un vrai film, et il déchire!!

C’est vrai en fait, pourquoi faire les choses à moitié? C’est en toute modestie que Cédric Dupuis, le réalisateur du film dans le film qui fera son propre making of pour finalement en faire un vrai film (ça va, je n’ai perdu personne?), se lance dans cette aventure quittant son boulot au grand désarroi de sa petite amie et recrutant ses amis comme acteur.

Making-off

Le pitch est lumineux : des amis partent en week-end et l’un d’eux pétera les plombs (pour une obscure raison de décès félin….) et trucidera les autres. Du jamais vu donc. Comme le réalisateur est génial il pense à tout, raison pour laquelle en même temps que son film il prépare les bonus et donc son making of.

Malheureusement face à l’adversité grandissante et à l’incurie de ses amis qui ne respectent ni ses directives lumineuses, ni les moindres règles élémentaires de l’actor’s studio, le projet dérape. Il décidera donc que le making of du film dans le film deviendra le vrai film du film dans le film (je commence à me perdre j’ai l’impression….on va dire que vous n’avez rien vu, continuons….).

Making-off

Ce film on l’a découvert dans le cadre du Bloody week end chapitre 3, à un horaire un peu casse-gueule juste après un film, Territoires d’Olivier Abbou ayant de bons échos, confirmé lors de la projo (très bon film post 11 septembre). De Making off pas d’échos, et on ne savait pas où pouvait nous entrainer le film. Après avoir hésité ½ seconde, nous nous sommes installés confortablement et on s’est laissé embarquer.

On a bien fait, car après un début poussif, mal joué et avec un réalisateur égocentrique (celui du film dans le film, ne vous perdez pas, suivez le guide bon sang!!) le film prend une voie complètement burlesque. Et attention quand on parle d’un début poussif, mal joué etc… il faut savoir que c’est totalement voulu!!

Making-off-2

On est pas ici pour balancer, mais un certain Bruce K…. écrivant sur un obscur blog (si si Calva c’est un blog, tu la fermes!!) a arrêté son DVD au bout de 5 minutes (en tous cas la première fois) point commun qu’il partage avec un certain François M., barman collant, qui a du se rendre à l’évidence : ce film est génial!!

Bon normalement il faut se méfier, ce monsieur est quand même un fan de Titanic, mais il n’a pas que des goûts de chiottes (attention pour une fois je vais dire du bien de lui!!) car il a aimé ce film.

Making-off

Oui bon, ce n’est pas un gage de qualité, mais devant la réaction de l’assistance on peut se dire qu’on était pas les seuls. Il y a des films où l’on rit quand on ne devrait pas, plus par moquerie devant la qualité (enfin son absence) de l’histoire ou des acteurs.

Là, les acteurs jouent mal, mais ils jouent mal quand ils sont acteurs du film dans le film mais pas quand ils jouent leur propre personnage (ça va toujours, parce que je peux la refaire si vous voulez….) donc en fait ils sont bons. Le réalisateur, enfin celui du film dans le film parce que le vrai on le voit pas (Hep, c’est par ici!!), est totalement navrant, incompétent, égocentrique et dans un coup de colère il commet l’irréparable.

Là dit comme ça il n’y a rien de spécialement drôle, mais le ton adopté, les monologues face caméra sont tellement énormes qu’on ne peut qu’en rire tellement la situation devient absurde!!

Making-off

Le film est bien rythmé, très bien monté. Je parle du film, le vrai, pas le film dans le film ni du réalisateur (on est pas assez intime pour ça) du film dans le film ou de celui du vrai film (celui du film dans le film qui est un making of mais qui est en fait le vrai film qui s’appelle Making off…..OK j’envoie les secours……).

En plus sur l’aspect technique (de toutes les versions de ce film….) est vraiment bien maitrisé, les effets de maquillages effectué par Claudia Pellegrin et de l’atelier trompe l’oeil (ATO) pour les prothèses corps et têtes, sont franchement réalistes et crades comme il faut, les effets de caméra (du making of, mais aussi du film qui est le film dans le film…..j’arrêterai quand vous demanderez grâce…..) sont eux aussi très bons (soulignant ou non les effets, bin oui c’est un p’tit budget faut de l’astuce).

Making-off-4

Ce film (vous en voulez encore? Non? Je ne comprend pas pourquoi…..) est une bonne grosse claque, courez donc vous le procurer, vous ne le regretterez pas.

excellent, brillant
excellent, brillant

Making off (France) de Cédric Dupuis (2012), Burdigala production. Avec Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelin, Céline Berti, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura…..durée 1h18

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s