De l’huile sur le feu de Nicolas Benamou (2012) par Bruce Kraft

CHINE-KEBAB.

Il était une fois à Belleville, deux restaurants se faisant face et partageant la même terrasse : le Berbère King de la famille Chouffry et l’Empire du dragon de la famille Zi. Tout allait bien, jusqu’à ce que Samir Chouffry accuse monsieur Zi d’avoir mangé son chien…

De-l-huile-sur-le-feu-Vincent-Desagna-Mickaël-Youn-poster-affiche

Vous le savez peut-être, je suis très critique face au cinéma français et quand, en plus, on a le toupet de me parler de comédie française je dois dire que j’ai envie de partir en courant tout de suite. Pour rajouter une couche au bébé ici il est même question d’humour avec les différences culturelles entre maghrébins (algériens plus précisément) et asiatiques (chinois plus précisément) en toile de fond. En gros: on va bien rigoler en voyant des arabes et des chinetoques se foutre sur la gueule!!

De-l-huile-sur-le-feu-Vincent-Desagna-Mickaël-Youn-2

Je schématise bien sûr….en fait non, pas du tout en plus car pendant 1h30 le film de Benamou va balancer et tordre dans tous les sens tous les clichés concernant ces deux communautés: les chinois mangent des chiens, sont travestis, parlent trop mal le français, ont de l’argent sous le matelas, alcooliques et les algériens sont des menteurs, terroristes, voleurs, mauvais payeurs et parlent comme des racailles…

De-l-huile-sur-le-feu-Vincent-Desagna-Mickaël-Youn-3

Alors oui certains diront que c’est mal/lourd de rire de tels clichés et que l’on ne se moque pas des cultures de cette manière car c’est du racisme (alors que le réal’ s’appelle Benamou) mais bon, ceux-là on va les laisser s’emmerder à aller voir les comédies françaises « qui font réfléchir » où des amis rient, pleurent, se disputent et s’aiment pendant une heure trente dans leur appartement/maison/villa de bord de mer ou de Paris (pitch servant de base à 70% des comédies françaises actuelles).

De-l-huile-sur-le-feu-Vincent-Desagna-Mickaël-Youn-5

Franchement j’ai beau dire ça pour le défendre tout n’est pas bon, loin de là, et disons même que le film manque cruellement de rythme et va même jusqu’à perdre l’attention du spectateur à cause de certains creux qu’il aurait fallu remplir avec plus de gags (et une meilleure utilisation des guests: Vincent Desagnat, Jérôme Commandeur, Mickaël Youn et j’en passe…) et moins de bla-bla. Une comédie où ça parle trop c’est un paradoxe pour moi ou une comédie pour les filles (et là je perd 20% de notre lectorat!!).

De-l-huile-sur-le-feu-Vincent-Desagna-Mickaël-Youn-6

C’est dommage parce que certaines scènes ou répliques sont vraiment drôles: L’imam mangeant du porc (oui ça me fait rire!!), Samir et sa famille se poilant à l’évocation du 11 Septembre, le nouvel an chinois libertin et surtout….le livreur Pierrick un ado, trouvé bébé dans une ruelle, se persuadant d’être chinois (!!!???). Personnage burlesque au possible et attirant les gags les plus surprenants voir impossibles (un clodo lui crie: « Pierrick!! Tu viens nous sucer? ») dans le film.

De-l-huile-sur-le-feu-Vincent-Desagna-Mickaël-Youn-4

Chez Benamou on sent quand même clairement l’influence de Mickaël Youn, pour qui il a travaillé sur Fatal, mais aussi qu’il y a un cruel manque d’expérience alors bon, c’est sûr que ça ne vole pas haut mais on peut quand même apprécier certaines idées.

Bof, pas terrible
Bof, pas terrible

De l’huile sur le feu (Fr) de Nicolas Benamou (2012). Distribué par Sony Picture Home Entertainment. Avec Vincent Lacoste, Nader Boussandel, Tien Shue, Vincent Desagnat, Mickaël Youn, Jérôme Commandeur, Jérôme Le Banner, Julie Ferrier. 1h27.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s