Patlabor 1 & 2 de Mamoru Oshii (1990-1993) par Marc Shift

Tokyo au 3ème millénaire est quadrillé par des labors de tous genres. D’immenses robots bâtisseurs et serviles, dont étrangement de plus en plus pètent les plombs. La police est sur les dents, surtout que cela semble lié au suicide d’un inconnu sur le gigantesque chantier du projet Babylone…..

 Patlabor-1-2-Mamoru-Oshii-poster-affichePatlabor-1-2-Mamoru-Oshii-poster-affiche2

Tokyo A.D……

Voilà des films qui remontent à loin, faisant partie du label « Manga vidéo » dont je louais en rafale le moindre film, la moindre sortie. La qualité était inégale, mais j’étais toujours scotché par le générique fait avec des bouts du monstrueux « Chaos A.D. » de Sepultura. C’est aussi avec ces mangas que le nom de Mamoru Oshii fit son apparition en Europe (oui la France c’est l’Europe).

Patlabor-1-2-Mamoru-Oshii-1

Ce qui l’a révélé au grand public, ainsi qu’aux critiques c’est le diptyque Ghost in the shell (et ses dérivés), et dans une moindre mesure le film Avalon. Et le moins que l’on puisse dire est que ce monsieur doit avoir au moins autant de fans que de détracteurs. Et les deux Patlabors ne font pas exceptions à cette règle.

Pourquoi l’univers de Mamori Oshii partage-t-il autant les avis? Ce qui généralement fait l’unanimité c’est la qualité graphique de ses productions, soit pour les films d’animations, soit pour les films « réels ».

Patlabor-1-2-Mamoru-Oshii-4

Et même si les Patlabors ont méchamment vieillis (au moins 20 ans tout de même) surtout au niveau du design des personnages, ils gardent de très beaux restes, surtout au niveau des Labors en eux-même, où on est dans le robot humanisé, à la fois puissant et élégant. Au niveau de l’animation elle même, c’est un peu la même remarque, c’était bien à l’époque, on a fait mieux depuis mais ça reste plus que regardable.

Alors à ceux qui s’attendent à des affrontements entre méchas de type Macross (Space opera avec amourettes et surtout quelques batailles dantesques) vont très vite déchanter. Il y a bien des séquences qui valent leurs pesant de cacahuètes (l’assaut de Babylone dans le 1, une attaque terroriste dans le 2 etc…..), mais l’important avec Oshii n’est pas là. C’est sûr que si vous êtes allergiques aux tunnels de dialogue autant partir tout de suite.

Patlabor-1-2-Mamoru-Oshii-7

Parce que le rythme est lent, il est tellement lent par moment que le récit ne donne même pas l’impression d’avancer.

Pourtant il y a de quoi faire entre une firme toute puissante qui a la main mise sur le système d’exploitation et la fabrication des labors, une enquête policière (en partie menée par des gamins, une constante dans l’univers des mangas), une intrigue politique….. Et le manque de charisme de certains perso n’aide pas à suivre les trames successives.

Patlabor-1-2-Mamoru-Oshii-2

Et les deux volets sont du même tenant, comme d’ailleurs les autres films du mangaka, partagés entre prouesses visuelles (les Ghost in the shell sont souvent époustouflants) et lenteur du récit (pour certains c’est même l’emmerdement maximum, Bruce ne s’est sans doute pas encore remis d’Avalon que moi j’aime bien).

Mais lenteur du récit ne veut pas dire récit vide de sens, et parfois même du sens métaphysique, notamment sur la volonté prométhéenne de l’homme, la quête du toujours plus grand (surtout dans le premier volet), des enjeux géopolitiques et j’en passe.

Patlabor-1-2-Mamoru-Oshii-5

C’est sûr, si on veut se faire une petite soirée sympa, sans prise de tête (comme moi à la base quand je les ai revus) ce ne sont pas ces films qu’il faut choisir, mais les deux volets de Patlabor conservent encore bien des qualités qui permettent de les revoir 20 ans après…….putain ch’uis vieux bordel……

Quand au troisième volet, ne l’ayant pas (encore?) vu, je ne peux rien vous en dire…..

un bon film
un bon film

Patlabor 1 & 2 de Mamoru Oshii (1990-1993, Japon), scénario Kazunrih Itoh,  design Akemi Takada (perso) Yutaka Izubuchi (méchas)……durée 1h43 (1er) 1h53 (2ème).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s