Chroniques de Tchernobyl de Bradley Parker (2012) par Bruce Kraft

Six jeunes vacanciers en quête de sensations fortes engagent un guide pour une «expérience extrême». Ignorant les mises en garde, l’homme les conduit dans la ville de Prypiat, toute proche de Tchernobyl. Vingt-cinq ans plus tôt, lorsque le réacteur avait explosé, les lieux avaient été évacués dans l’urgence. Après une brève exploration, le petit groupe se retrouve piégé dans la ville fantôme. Et ils ne sont pas seuls…

Chronique-de-Tchernobyl-movie-film-poster-affiche

UN TEMPS RADIEUX-ACTIF.

26 Avril 1986, la centrale nucléaire de la ville de Tchernobyl explosa à cause de la fusion d’un réacteur. La catastrophe a propagé dans l’atmosphère l’équivalent radioactif de 400 fois la bombe d’Hiroshima, ou de 0,5 fois une bombe nucléaire actuelle. Outre les 4000 victimes « officielles » il faut savoir qu’il y a encore environ un millier d’habitants dans le No man’s land de Tchernobyl et que les femmes et filles ont l’interdiction de faire des enfants. Chouette ambiance….

Chronique-de-Tchernobyl-movie-film-5

Ceci dit la tragédie a inspiré notre Oren Peli qui, depuis son succès mondial avec Paranormal Activity, n’en finit plus de produire et de scénariser à tout va. Inspiré par le blog d’une photographe ce dernier nous entraîne dans la ville de Prypiat, située à 15 km de Tchernobyl, devenue une vraie ville fantôme suite à la catastrophe.

De nombreux documentaires sur le sujet gardent d’ailleurs comme image la grande roue et la fête foraine restées comme symboles d’une vie passée. Et bien tout ça vous allez le retrouver dans le film de Parker. L’ambiance est franchement géniale, glauque à souhait et dire que j’ai ressentie un profond malaise pendant le film n’est pas mentir mais bon…

Chronique-de-Tchernobyl-movie-film-4

Chroniques de Tchernobyl reste un film d’horreur assez banal dans ses rebondissements avec les habituels « autochtones » poursuivant pendant tout le film les jeunes touristes (d’ailleurs ça dissuadera peut-être les vrais « cons de touristes » d’y aller!!) dans le noir puis dans des couloirs noirs, puis dans la nuit noire puis dans des couloirs noirs….bref, dans le noir quoi!!

Chronique-de-Tchernobyl-movie-film-1

Ce qui est marrant c’est que l’on nous promet un film type found footage et qu’au final…bah ça n’en est pas un. Je trouve ça drôle. En plus la fin est d’une banalité affligeante avec un twist aussi glauque qu’attendu et qui ne finira pas de faire passer les ukrainiens (et les russes parce que finalement ça reste la même chose dans l’inconscient collectif de la population française!!) pour des enfoirés de menteurs et barbares. Les clichés ça a la vie dure quand même….comme les poissons cannibales radioactifs!! Hum hum!!

Vraiment très mauvais
Vraiment très mauvais

Chroniques de Tchernobyl (U.S.A) de Bradley Parker (2012). Avec Devin Kelley, Jonathan Sadowski, Ingrid Bolso Berdal. Durée: 1H26.

Publicités

11 commentaires

  1. Une bonne atmosphère générale qui rendent bien compte de ce qu’est devenu la ville fantôme de Pripyat. Malheureusement outre les bimbos c’est d’un classicisme ennuyeux, semant tous les clichés du genre à tel point qu’on devine chaque scène. Sur ce même thème (Tchernobyl et Pripyat) je conseille plus largement « La Terre Outragée ». A oublier… 0/4

    J'aime

  2. JE viens de le voir. Super ambiance grâce à un visuel super bien rendu. On s’y croirait!
    Après ce bel effet, biensûr, le film est banal. Et alors? Au moins, il est beau à regarder!
    P

    J'aime

    • Visuellement c’est vrai qu’il n’y rien à redire après y a rien qui surprend jamais…ça ne m’a même pas fait frissonner une seule fois!! Du coup je me suis fais un chocolat chaud en le regardant et puis j’ai mangé des BN….ouai…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s