Star Crash : le choc des étoiles de Luigi Cozzi (1978) par Tootsif

LA GUEGUERRE DES ETOILES

Aux confins de l’univers, Zarth Arn s’oppose au règne bienveillant de l’Empereur des étoiles. Après avoir mis au point une arme capable de contrôler les esprits et après avoir anéanti une frégate, deux aventuriers, Stella Star et Akton, sont chargés de découvrir la base secrète de Zarth Arn.


Le visionnage de ce film nécessite une forte absorption de

ou de

(Mais le Doc’ Toot’ vous conseille fortement de prendre les 2 en même temps)

Vous connaissez les productions Asylum ?

Mais si, c’est quand vous voyez 

au cinéma et que, deux jours plus tard, dans le bac à dvd du supermarché vous voyez

Ben ouais quand y a un truc qui marche y a toujours des petits bâtards pour surfer sur la vague et sortir un truc pour arnaquer les bigleux qui regarderont pas bien le titre du bousin.

Alors, si Asylum n’existait pas à la fin des années 70, l’esprit d’entubage en profitant des succès cinématographiques existait déjà.

Ainsi en 1977 sortait

et en 1978 sortait

Star Crash c’est Star Wars en version

(oui je sais elle est nulle comme blague) et

Mais pour le reste c’est Star Wars !

Bon, ok ici

est remplacé par

, ce qui est quand même bien cool et

par …….

Putain David Hasselhoff ! En princesse à sauver ! Par une femme ! Si ça c’est pas génial et un putain de film féministe !

Non je déconne ça permet surtout de voir la charmante Caroline Munro comme

et de voir

Mais putain c’est que ça serait presque mieux que Star Wars ce truc là !!!!

Ouais ben faut pas rêver quand même car ici

c’est

, les

c’est

et les méchants ne sont plus

mais

et


Et quand on voit qu’ici les vaisseaux spatiaux ressemblent à

et que l’arme la plus puissante de la galaxie c’est

et que tes héros


à chaque vaisseau spatial abattu, on se dit que non définitivement on n’échangera pas son Star Wars pour son Star Crash mais, putain, qu’est ce qu’on s’est bien marré avec ce nanar.

 

« Star Crash : le choc des étoiles » de Luigi Cozzi (1978). Avec : Marjoe Gortner, Caroline Munro, Christopher Plummer, David Hasselhoff. Durée : 01 H 32.

Publicités

9 commentaires

  1. Tout à fait d’accord avec vous, Caroline Munro dégage une présence à l’écran par son jeu d’actrice et la vigueur de ses réparties parfaitement hypnotique.
    Star Crash, c’est spécial. Je le vois comme un film réservé aux 4 à 6 ans, pas plus. C’est coloré, ça bouge, l’histoire raconte n’importe quoi, c’est construit au système D. Impossible d’affirmer qu’il s’agisse d’un « bon » film. Disons qu’on peut l’apprécier en pensant au manque de moyens car c’est vraiment conçu avec des ficelles et des spots (l’espace est une grande toile noire constellée d’ampoules multicolores)… bref, la grande qualité du film, c’est qu’il bouge continuellement. Ok, c’est très mal joué, c’est même horrible à voir, mais bon, pour s’ennuyer devant un vrai gros navet bien pourri, sachez qu’il existe une suite à ce Star Crash… et que là, le fun, les couleurs, le rythme, eh ben on peut les oublier.
    Bref, j’aime ce film pour ce qu’il est, un gros bricolage conçu pour faire briller les yeux des tout petits, et pour la grosse rigolade qu’il m’offre tellement il est port’nawak !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s