Evil dead de Sam Raimi (1982) par Marc Shift

Une cabane au fond des bois. Une petite bande d’amis. Des démons qui reviennent sur Terre et qui sont pas content. Une forêt possédée. Un film culte.

Evil-dead-Sam-Raimi-poster-affiche

Scream bloody gore

Oui Evil dead est un film culte, c’est une telle évidence que je me demande pourquoi je devrais en parler. Ah si, il me semble qu’un nombre restreint d’individus n’auraient pas vu ce film. Non attendez, n’allez pas les écarteler tout de suite. Et en plus on m’annonce qu’un remake est en chantier, qui en plus m’a l’air d’être un poil trop sérieux. Et là une petite voix me dit « mais il est pas si drôle que ça le premier » (oui Bruce à une petite voix).

Evil-dead-Sam-Raimi

Donc là tempête sous mon crane de piaf…Mélangerais je mes souvenirs issus des différents volets? Admettons cela est assez probable, je suis pas loin d’être pire que le héros de Memento….Donc une solution (non pas la manifestation…) revoir le films. Et même les tant que j’y suis.

Donc Evil dead ne serait pas un film si drôle que ça (je suis d’accord ça ne veut pas dire non plus qu’il est ultra sérieux). C’est sûr il n’atteint pas les sommets des répliques et situations complètement burlesque du troisième volet (l’armée des ténèbres), mais pour ma part je le trouve largement assez drôle surtout en comparaison du tout venant de la production horrifique.

Evil-dead-Sam-Raimi

Mais venons en au fait. Même s’il y a beaucoup à dire sur la genèse et le tournage (loin d’avoir été une sinécure), le film, malgré son modeste succès commercial, s’est taillé une solide réputation dans le monde du fantastique et de l’horreur grâce au soutient du déjà grand Stephen King. Qu’est ce qui distingue ce film du commun de la production du début des années 80? Surement pas son script, qui avouons le, est on ne peut plus bateau.

Cinq amis, deux couples et une de plus qui tient la chandelle, partent dans un chalet isolé au milieu des bois pour passer du bon temps. Arrivée sur place, en mettant un magnétophone  en marche (non ce n’est pas une insulte, c’est un truc à base de bande magnétique vous êtes trop jeune pour connaître….), ils ouvrent une porte vers le monde des ténèbres.

Evil-dead-Bruce-Campbel

Mais bien au delà de l’histoire, on sent que dès le début il se passe une chose bien particulière avec ce film. La caméra est extrêmement mobile, les cadrages et angles de vues regorgent d’inventivités. Il faut rappeler pour la petite histoire qu’Evil dead n’est pas réellement un coup d’essais, car il est précédé par deux moyen métrage très largement amateur (et tourné en super 8), fait par une bande de potes, s’étoffant au fil du temps et un brin potache.

Et il mirent tout leur sérieux et leur inventivité au service du film dont le tournage s’étale sur plus de six mois, dans des conditions laborieuses (entre des températures négatives, des rythmes de tournages exténuants, de longues séances de maquillage, les fameuses lentilles de contact aveuglante etc….) mais n’entamant en rien la volonté de l’équipe de terminer le film. Et le moins que l’on puisse dire est que le mélange de personnalités potaches menant un projet sérieux et où quasiment tout devait être extrême donne un résultat…plus que réjouissant.

Evil-dead-Sam-Raimi

Réjouissant car le film est totalement cohérent, dans un univers bien plus burlesque que dramatique, car que ce soit Sam Raimi à la réalisation, les acteurs emmenés par un Bruce Campbell martyrisé et véritable souffre douleur, les maquilleurs avec Tom Sullivan (le coup de crayon dans la cheville c’est son idée…), les effets spéciaux avec Bart Pierce etc….tout devient tellement extrême que ça aurait pu devenir ridicule. Mais c’est tellement bien maitrisé que malgré les défauts inhérents à un premier film, il a très fortement marqué le paysage  du fantastique et de l’horreur et ce n’est pas pour rien qu’il est devenu culte…

Entre culte et chef d'oeuvre
Entre culte et chef d’oeuvre

Evil dead de Sam Raimi (1982, USA). Maquillage Tom Sullivan, effets spéciaux Bart Pierce, avec Bruce Campbell, Ellen Sandweiss, Betsy Baker, Hal Delrich, Sarah York….durée 1h25

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s