D War, la guerre des dragons de Shim Hyung-Rae (2007) par Tootsif

Selon une légende coréenne, de terribles et mystérieuses créatures dévasteront un jour la terre. Un journaliste est chargé d’enquêter jusqu’au jour où un mystérieux serpent géant fait son apparition avec la volonté de détruire Los Angeles…

D-war-film-movie-poster-affiche

Z WAR.

Il y a des films que l’on matte et pour lesquels on n’attend pas autre chose que du divertissement car sur le coup on a envie de de mettre en mode no brain. Bref, on ne veut pas de message juste de l’action et du fun.

C’est ça que j’attendais en enfournant, en tout bien tout honneur le dvd de D War : la guerre des dragons dans mon lecteur et en m’affalant de tout mon (petit) long dans mon canapé.

Ben ouais quoi ! D War, la guerre des dragons ! Guerre + dragons ça ne pouvait qu’être le bon combo pour passer un moment de détente et reposer ma matière grise. Pis la jaquette quoi ! Un dragon face à un hélico de combat putain si ça donne pas envie !

D-war-film-movie-5

Malheureusement D-War a tout foutu dans son emballage pour appâter le chaland mais a oublié que c’était dans ses scènes d’action qu’il allait devoir m’emballer.

Car elle est où putain l’action ? Ils sont où les dragons bordel ? Au bout de 45 longues minutes (sur une petite heure quarante ce qui est bien la seule qualité du film) on n’en a pas vu la queue d’un serpent!

A la place un blabla pourri sur la destinée, le karma et tutti quanti et des fuites devant rien….

D-war-film-movie-2

Heu elle où l’action promise ? Moi j’en ai rien à carrer qu’une bande de rednecks hérite de pouvoirs d’asiats morts depuis 500 balais parce que situer l’action à Los Angeles qu’à Goyang, ville de Corée, c’est mieux pour l’exportation à l’international et tant pis si ça rend la pseudo mythologie coréenne encore moins crédible.

M’enfin moi la crédibilité je m’en contrefous tant que y a de l’action mais il faut attendre 45 putain de longues minutes avant d’en voir la queue d’un (pas très bien fait de surcroît) ! Et là, miracle ça se réveille un peu avec des minis dragons contre des hélicos qui se coursent.

D-war-film-movie-6

Bon, pas de pot la mise en scène manque franchement de nervosité mais on se dit que ça y est que le film démarre enfin et que ça va monter crescendo jusqu’à la fin du film.

Et pas du tout ça dure à tout casser un tout petit quart d’heure avant que l’on se retrouve transporté………. dans une forteresse gothique ? Heu, on était prêt de L-A , qu’est ce que ça fout là et comment personne ne l’a vu avant …

D-war-film-movie-1

Bon, ok, on va arrêter de se poser des questions connes puisque de toute façon même les scénaristes doivent pas le savoir mais ils devaient trouver l’idée cool sur le papier.

Bon par contres ils auraient pu mettre du décor parce que là la forteresse en 3D mal branlée au milieu d’un décor tout vide et d’un ciel noir ben, c’est moche.

D-war-film-movie-3

Ben y a une raison à toute cette mochitude : faut pas surcharger les infographistes car on va enfin voir 2 dragons se bastonner ! Miracle !

Ah ? C’est ça la baston ? Bon finalement y a pas eu de miracle car c’est là aussi tout pourri !

Monde de merde où même les films dont on n’attend rien ne replissent même pas leur office.

Quelle bouse!!!
Quelle bouse!!!

« D War, la guerre des dragons » de Shim Hyung-Rae (2007). Avec : Jason Behr, Amanda Brooks, Craig Robinson. Distribué par Columbia Tristar. Durée : 01 H 47.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s