Halloween II de Rob Zombie (2009) par Marc shift

Un ans après le massacre perpétré à Haddonfield, une série de morts brutales semblent annoncer le retours de Mikaël Myers….halloween-2-Affiche-poster-Rob-Zombie

 

High Voltage

Rien que de très classique avec ce film, suivant le chemin plus que balisé du slasher avec son tueur iconique (et même mythique ici), ses meurtres abondants et son lot de frissons. Sauf que là ce film est descendu par à peu près tout le monde, qu’il a été copieusement conspué lors de sa présentation au festival de Gérardmer (donc diffusé  devant des yeux avertis….), et qu’il se traine une réputation calamiteuse. Alors quand Loïc me parle d’un festival (entrevues) faisant une rétrospective sur (entre autre) le père Zombie je me dis juste que j’espère pas tomber sur ce volet là. Sauf que mon emploi du temps et la distance choisissent pour moi, ce sera donc Halloween 2.halloween-2-Rob-Zombie

Pas vu le premier volet, mais connaissant très bien la première version et une bonne partie de la saga le territoire ne m’était pas inconnu. Et en plus au vu des échos on ne peut pas dire que mes à priori étaient très positif, ne m’attendant même pas à être surpris. J’ai bien fais de ne pas m’attendre à être surpris, parce que surprise il y a eu.

Alors non je ne vais pas être ce phare au milieu des ténèbres, et voir un film brillant là où tout le monde voit de la merde (et pourtant je pourrais, ne suis je pas génial?? Non ne répondez pas…). Pour moi deux grande catégories de slasher : les funs et les pas fun. Et les Halloween font franchement partie des pas fun, où le but est de foutre le trouillomêtre à zéro. Ce volet ne fait pas exception à la règle, et y arrive par séquence. Ce n’est pas pour rien s’il y a des âmes (moi je ne sais pas ce que c’est mais y paraît que certains en ont…) sensibles qui quittent précipitamment la salle (et pourtant cette donzelle nous avait prévenu de sa touchante fragilité….bon OK elle avait prévenu Loïc).

halloween-2-Rob-Zombie

Après je ne cherche pas d’excuses fallacieuses à Rob Zombie et m’en fout de savoir pourquoi il s’est pris la tête avec les Weinstein (producteur du film), mais dès le début il annonce la couleur avec son incipit et par ses premières séquences : il va planter la franchise, volontairement. Et franchement ce côté punk, nihiliste et suicidaire quand c’est au service du ciné ou de la zik j’adhère, j’adhère même à fond.

Et même si avec le twist final (rapidement éventé faut pas déconner, c’est pas le premier à faire ce coup là…) il discrédite son film (ou au choix il nous prend pour des cons, et là je comprend qu’on apprécie pas) et pas qu’un peu, on ne peut non plus nier ses qualités.

halloween-2-Rob-Zombie

Au niveau des acteurs, en dehors de l’actrice principale qui est sur courant alternatif au niveau de la qualité, ils tiennent plutôt la baraque entre un Malcolm MCDowell cabotinant sur le thème écrivain/racoleur (il est vrai en total opposition avec le volet précédent et la composition du regretté Donald Plaisance) un Brad Dourif à fleur de peau, une Danielle Harris assez juste, on est plutôt dans le haut du panier des slasher.

halloween-2-Rob-Zombie

Mais la qualité principale concerne la technique, surtout au niveau de l’impact du film, notamment au niveau des meurtres où on atteint un degré de violence assez inédit car rarement (et même jamais?) vu. C’est presque de la violence visuelle pure, on vraiment une impression de rage totale (il est vrai bien amplifié sur grand écran). Evidement ces scènes sont à contrebalancer avec les visions oniriques, qui sont presques toutes foireuses….Autant les scènes de meurtre montrent de réelles qualités techniques (cadrage, son, montage) autant les scènes oniriques (où le talent de Shéri Moon Zombie est mis à la peine) semblent bâclées, même mal écrite, pas maitrisé….rien en fait.

Au final on ne peut pas dire que ce Halloween soit une franche réussite, mais on ne peut pas dire non plus que c’est un ratage complet……

moyen mais sympa
moyen mais sympa

Halloween II de Rob Zombie (2009, USA) avec Shéri Moon Zombie, Brad Dourif, Malcolm MCDowell, Danielle Harris, Scout Taylor-Compton….durée 1h46

Publicités

6 commentaires

  1. Autant le premier m’avait pas mal plu. S’attaquer à un tel monument, fallait avoir de grosses couilles. Et le pire c’est qu’il parvenait à rendre le remake intéressant en changeant l’approche.

    Mais celui-là (pourtant, en termes de slasher mon niveau de tolérance est élevé) m’a juste déprimé avec ses délires familiaux mystiques inintéressants.

    J'aime

  2. Zombie,avec ce film fait un joli doigt d’honneur aux Weinstein mais aussi un peu à ses fans et a ceux qui ont apprécié son remake. Robert Cummings a vraiment du mal a collaborer sainement avec les studios, Universal,Lionsgate,Dimension.. Beaucoup de clashs qui me font penser qu’il n’est pas toujours innoncent dans ces histoires. Néanmoins il reste un des metteurs en scéne ricains les plus prometteurs avec beaucoup de potentiel à exploiter.

    J'aime

    • Oui le scénario est à la ramasse, c’est même pas loin du foutage de gueule intégral avec le twist final. Mais (oui c’est un gros mais) sans ça c’est un slasher on ne peut plus classique.
      Par contre pour les scènes de meurtres dire qu’elles sont sans impacts là je ne pas être d’accord, j’en ai quasiment jamais vu d’aussi puissante au ciné, trop violente pour être jouissive (et donc rebuter les fans de slasher….), très brutales (et j’en ai vu!!!!).
      Mais de toutes façons le film n’est pas fait pour être un succés, ni même être aimé à part pour les tarés comme moi et Loïc…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s