Exit Humanity de John Geddes (2012) par Bruce Kraft

Alors que la guerre fait rage entre le Nord et le Sud des Etats-Unis, un petit village Yankee doit faire face à une invasion de morts-vivants affamés de chair humaine…

Exit-Humanity-film-movie-poster-affiche

Après un Scarce plus que mauvais, en 2008, l’ami Geddes revient avec un film de zombies pas comme les autres puisqu’il est question ici d’une invasion des « tas de chair sans vie mais qui vivent quand même » juste pendant la guerre de sécession (ça s’est passé aux états-unis je vous le rappelle!!).

Exit-Humanity-film-movie-2

Original en effet. En fait, ce Exit Humanity pourrait-être histoire tirée des bouquins de Max Brooks (Guide de survie en territoire zombie!!) tant il essaie de coller à une certaine réalité et dans un contexte historique bien particulier.

Exit-Humanity-film-movie-1

Ainsi, ici il n’est nulle question d’avoir à faire à énième survival bourrin mais plutôt d’assister à la survie psychologique et physique d’un homme qui a tout perdu et qui essaie de se raccrocher aux branches de la vie. C’est ainsi que l’on suit son histoire à travers son journal intime qui finit par raconter, notamment, l’origine de l’épidémie (originale pour une fois!!).

Exit-Humanity-film-movie-4

On se laisse moyennement prendre au jeu, surtout à cause de certaines énormes longueurs, et mais on se surprend à accrocher à cette histoire entrecoupée de passages en dessins animés (superbes de surcroît!!) afin de pallier au manque de moyens financiers de la production peut-être (les scènes d’action réelles font parfois pitié!!). Un choix étrange mais judicieux.

Exit-Humanity-film-movie-3

Les râleurs y verront un film fauché avec des acteurs pas toujours justes (voir même coincé sauf Stephen McHattie de Pontypool), des défauts de montage et de réalisation mais comment ne pas donner quelques points à un film qui laisse, pour une fois, de côté la violence physique pour approfondir la psyché de protagonistes qui essaient de croire en l’avenir? De bonnes intentions pour un film pas terrible.

Bof, pas terrible
Bof, pas terrible

Exit Humanity (Canada) de John Geddes (2012). Avec Mark Gibson, Bill Moseley, Dee Wallace. Durée: 1h54.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s