Musique de Films: The Balfa brothers, des cadiens au cinéma

Plutôt que de vous parler d’une B.O.F en particulier j’avais envie de vous parler de ce groupe de cadiens que l’on retrouve au détour de B.O.F et notamment dans celle du film Les bêtes du Sud sauvage. Mais qu’est ce qu’un cadien? Et pourquoi parler de ce groupe que personne ne connaît?

Groupe en écoute sur L.P.B Radio

bayou_louisiane

Je vous rappelle ce qu’est un cadien (ou cajun d’une manière plus vulgaire et fausse). le cadien est un descendant du peuple acadien et si vous voulez en savoir plus alors allez à cette page: click . Voilà, toujours est-il que le cajun est souvent représenté comme un mec un peu beaucoup crade, buvant, pêchant le crocodile et les crevettes et vivant dans le bayou (étendue d’eau formée par les anciens bras et méandres du Mississippi. Les bayous s’étendent sur tout le sud de l’État de louisiane, formant un réseau navigable de milliers de kilomètres de boyaux et de marécages).

Ce peuple a aussi la particularité de parler le cajun (click) une sorte de vieux français à la conjugaison et au vocabulaire biens différents de chez nous.

Balfa Brothers

Cela nous amène à ce groupe de musique cadienne: Les Balfa Brothers. Ses membres étaient cinq frères; Dewey au violon, Will au violon, à la guitare Rodney, harmonica et voix, Burkeman le triangle et cuillères, et Harry à l’accordéon cajun. Les premiers frères ont joué ensemble dans les réunions de famille dans les années 1940. Avec Hadley Fontenot, un accordéoniste et connaissance de la famille, ils ont fait leurs premiers enregistrements en 1951.

Le groupe prend le nom des Balfa Brothers en 1967 et Dewey, Rodney, Will, Hadley Fontenot, et sa fille de Dewey Nelda, entame une tournée des festivals folkloriques à travers le pays jusqu’en Europe. Ils apparaissent à un moment où la musique cajun a perdu de son impact sur la musique américaine font donc office de renouveau. Ils ont même joué aux Jeux olympiques d’été de 1968 à Mexico et n’ont eu cesse de jouer jusque dans les années 90, même après la mort de Dewey en 1992.

Dewey Balfa

Le cinéma ayant bien compris qu’ils étaient les ambassadeurs de la musique cadienne c’est essentiellement au travers de trois films qu’on les retrouve: Sans Retour (1981) de Walter Hill avec le titre « Parlez nous à boire », Passion Fish de John Sayles (1992) et Les Bêtes du Sud sauvage (2012) mettent à l’honneur le « tube » « La danse du Mardi-Gras ».

Voilà, j’espère vous en avoir appris un peu sur ce groupe et la culture cadienne (ne dîtes pas cajun s’il vous plaît!!) en vous donnant l’envie d’en savoir un peu plus sur nos « cousins américains ».


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s