Die Hard : Belle Journée pour Mourir de John Moore (2013) par Tootsif

McClane est de retour et cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-poster-affiche

MAUVAISE JOURNEE POUR LE SPECTATEUR

McClane est de retour ! Putain moi qui croyait que le quatrième opus de sinistre mémoire avait définitivement enterré le personnage et la franchise Die Hard mais bon il faut dire que les retours plutôt réussis des rois de l’actionner 80’s depuis quelques années (entre les 2 Expendables, le John Rambo et le Rocky) ont donné des idées aux producteurs.

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-4

Donc Die Hard est de retour ! Mais sans numéro cette fois-ci. Ben ouais comme ça on n’est pas censé se souvenir qu’il y a eu un quatrième opus daubesque entre temps. Idée à la base très conne car lorsqu’on se replonge dans l’histoire de la franchise un épisode sur 2 est bon ! Donc après les réussis épisodes 1 et 3 on pouvait légitimement croire que celui là suivrait la même voie.

Ah cette fois ci c’est pas McTie aux commandes ? Ah, c’est même le responsable du bousin Max Payne qui s’en charge ? Oh bordel là ça commence à craindre gravement du cul.

Et dès le générique on en a la confirmation : le nom de la franchise Die Hard apparaît en tout petit comme si le film avait honte de s’appeler ainsi et…..ça se passe en Russie ?

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-6

C’EST QUOI CE BORDEL !!!!!!!!!! (ce procédé de majuscules sert à exprimer mon indignation et mon mécontentement, traduction virtuelle de mon hurlement. Si ça c’est pas la classe pour faire passer des émotions).

Heu, les mecs zêtes sûr d’avoir compris ce qu’était la franchise et l’essence même de John McClane ?

MacClane c’est le mec qui se retrouve toujours au mauvais endroits au mauvais moment, celui qui attire les ennuis à lui comme une merde les mouches ! On sait jamais ce qui va lui tomber dessus mais on sait que le gars va en chier grave !

Mais là bordel avec l’intro on sait direct quel type d’emmerdes vont lui tomber sur la gueule car le scénario le place dans la position où c’est lui qui va vers les emmerdes.

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-3

Ici pas de surprise d’une soirée qui tourne mal ou d’un aéroport qui se transforme en champ de bataille avec un McClane au milieu de tout ça. Là c’est la merde au Moscou et lui y va.

Bon, ok, on change la formule c’est pas la mort si l’esprit est là. Mais ce n’est pas le cas. McClane c’est autant de la gueule que la grâce d’un éléphant dans un magasin de porcelaine, un mec qui te dézingue aussi bien en te vidant un chargeur qu’en balançant une vanne dans la gueule.

Alors si effectivement John défouraille toujours à coup de sulfateuse et fait toujours aussi peu dans la finesse pour envoyer ses adversaires ad patres, ses répliques, elles fusent à vide et sont bien loin d’avoir le sens du timing et le punch de celles que McClane balançait avant (danseuse ? T’appelle ça une insulte bordel!)

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-1

McClane se fait vieux et c’est putainement moche. D’autant plus que le film aurait pu jouer là dessus pour retrouver son mordant et son second degré qui donnait à la licence son ton si particulier.

Et c’est pas la pseudo relation père/fils que le film tente de mettre en place qui va sauver les meubles tant elle semble artificielle et ne fonctionne à aucun moment. Ben faut dire que le pauvre Bruce Willis se coltine un porte manteau comme fiston. Alors oui le film veut jouer sur les caractères opposés entre McClane senior et junior, entre celui qui agit à l’instinct et celui qui applique le règlement, mais cette confrontation n’est jamais mise en valeur avec des répliques d’une platitude affligeante qui font que l’on ne croit jamais à cette relation père/fils qui se devrait d’être explosive.

L’autre caractéristique propre aux Die Hard est en principe la relation particulière qui s’installe entre le bad guy et McClane. Là, que pouic, que dalle, nada. Faut dire qu’en même temps il n’y a pas de véritable bad guy sur lequel le film se repose.

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-5

Et ouais le scénario bancal à souhait multiplie les pseudo-rebondissements pour tenter de garder notre intérêt éveillé et multiplie aussi les méchants hélas tous aussi peu charismatiques les uns que les autres.

Et il ne faut pas compter sur les scènes d’action pour combler le vide abyssal du film. Ces dernières sont d’une banalité affligeante et s’étalent bien trop en longueur les rendant franchement chiantes (la course poursuite du début donne l’impression de durer des plombes pour un résultat des plus banals et une fin de merde : ben ouais une voiture qui fout en l’air un camion 10 fois plus lourd on y croit tous) faisant qu’elles ne remontent même pas le niveau du film entre deux scènes de dialogues merdiques.

Die-Hard-5-Belle-journée-pour-mourir-Bruce-Willis-John-Moore-Sebastian-Koch-2

C’est donc tout l’ADN Die Hard qui en prend un coup ici entre des répliques qui ne font jamais mouche (le célèbre « Yipikai » de McClane balancé à l’arrache à 5 minutes de la fin du film pour remplir le cahier des charges) et des scènes d’action lambda. Tout ceci parvient presque à réhabiliter le quatrième opus, c’est dire !

Quelle bouse!!!
Quelle bouse!!!

« Die Hard : belle journée pour mourir » de John Moore. Avec : Bruce Willis, Jai Courtney, Sebastian Koch, Mary Elizabeth Winstead. Distribué par 20th Century Fox. Durée : 01 H 36.

6 commentaires

  1. Juste lamentable, comment se permettre d’exploiter les précédents Die Hard avec un tel etron? Mêmes les punchlines sont justes ridicules… La VF (je pense) fini de castrer un film sans inspirations…
    Je crois même avoir songé (l’espace de quelques minutes) au suicide quand Mclane fait une déclaration d’amour à son fils… Incroyable!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s