Du Plomb dans la Tête de Walter Hill (2013) par Tootsif

 Tueur à gages à La Nouvelle-Orléans, James Bonomo, dit « Jimmy Bobo », a pour règle de ne jamais tuer un innocent. Après l’exécution d’un contrat, il laisse derrière lui un témoin, vivant. Pour le punir de ce travail bâclé, son partenaire Louis est abattu par un mystérieux assassin. Lorsque l’inspecteur de police Taylor Kwon arrive en ville pour rejoindre son équipier et suivre une nouvelle piste sur une ancienne affaire, il découvre que celui-ci a été tué. Tous les indices accusent Jimmy et son complice désormais disparu, Louis. Pour trouver qui a tué leurs partenaires respectifs, le flic et le tueur à gages vont être forcés de faire équipe. Bien que chacun d’un côté de la loi, ils vont vite se rendre compte que la frontière est mince…

Du-plomb-dans-la-tête-Walter-Hill-Sylvester-Stallone-film-movie-poster-affiche

UNE BALLE DANS LE PIED

 

Décidément ce début d’année 2013 sent bon les 80’s et son action musclée ! Et ouais car après les retours plus ou moins réussis de ses compères rois de l’actionner burnés, Schwarzi (plutôt réussi pour ce dernier avec Le Dernier Rempart) et Willis (là franchement foiré avec Die Hard : belle journée pour mourir), c’est au tour de Stallone de s’y coller.

Il faut dire que ce dernier n’a jamais renié ce qui a fait sa gloire et est à l’origine de ce revival 80’s avec ses couillus John Rambo et Rocky et qu’il a remis le pied à l’étrier pour les 2 autres zigotos avec les sympatoches Expendables.

Du-plomb-dans-la-tête-Walter-Hill-Sylvester-Stallone-film-movie-1

Et pour Du Plomb dans la tête c’est effectivement un back to 80’s complet auquel on assiste : entre Joel Silver à la prod, Walter Hill (la série des 48 Heure, Double Détentes) derrière la caméra, Stallone et Christian Slater devant et un concept qui renvoi directement aux buddy-movies de cette époque.

Alors cette fameuse bande allait elle renvoyer Schwarzi et Willis dans les cordes en leur montrant qui est le boss de l’action testostéronée ?

Malheureusement non. Si elle éclate facilement le nouvel épisode de Die Hard c’est Schwarzi qui remporte cette manche du meilleur revival action 80’s (oui c’est quand même ultra limité comme catégorie).

Du-plomb-dans-la-tête-Walter-Hill-Sylvester-Stallone-film-movie-4

Quoi Stallone celui qui relancé son compère perd face à ce dernier ? WTF !!!!

D’autant plus que Du Plomb dans la Tête se la joue franchement burné avec des scènes d’action bien senties et surtout bien sanglantes ! Ouais ici pas de concession sur la violence qui est brute de décoffrage : on tape pour faire mal et on tire pour tuer.

Ainsi sans être aussi extrême que la violence du John Rambo, Du Plomb dans la tête ne fait pas dans l’édulcoré et nous livre une violence sèche, un côté hard boiled qui fait plaisir avec un Stallone tout en muscles tendus et tatouage qui en impose.

Du-plomb-dans-la-tête-Walter-Hill-Sylvester-Stallone-film-movie-6

Malheureusement tout ce côté tendu se trouve adouci, voire aseptisé par un côté buddy movie franchement peu inspiré. A aucun moment le duo formé par la force des choses entre Stallone et son partenaire ne prend. Ok pour un bon buddy movie il faut mettre ensemble deux personnes diamétralement opposées mais la tendance good cop niais du personnage joué par Sung Kang contrebalance bien trop le côté jusqu’au-boutiste de celui de Stallone et des scènes de combats.

Du-plomb-dans-la-tête-Walter-Hill-Sylvester-Stallone-film-movie-3

A cela il faut ajouter un scénario cousu de fil blanc où l’enquête avance grâce au portable magique (que tient le flic asiat, bonjour les clichés et le foutage de gueule du personnage de Stallone plus daté) qui indique où aller et qui rencontrer ainsi que des personnages ultra stéréotypés (l’homme d’affaire véreux, le mercenaire avide de violence) et surtout une réalisation dégueulasse avec un filtre immonde qui pourrit l’image. Ainsi alors que le film aurait pu nous gratifier de belles images nocturnes à la Michael Mann on se retrouve avec des plans dignes des pires séries Z avec un filtre orangé lors des fondus enchaînés censés rappeler l’origine comic book de l’histoire.

Malheureusement on n’est pas ici dans Sin City et si la violence graphique est plutôt jouissive tout le reste est juste pitoyable de médiocrité.

Bof, pas terrible
Bof, pas terrible

« Du plomb dans la tête » de Walter Hill (2013). Avec : Sylvester Stallone, Sung Kang, Jason Momoa, Christian Slater. Distribué par Metropolitan FilmExport. Durée : 01 H 31.

Advertisements

6 commentaires

  1. Raahhh, moi je dis que c’est bon de voir de la violence gratuite, chargée de testostérone, sur fond de zique bien lourde. Un tueur à gage avec des principes mais qui déménage.
    Alors oui le film est pas extraordinaire, mais je ne me suis pas ennuyé, et surtout Stallone (à son age) eh bien est TRES TRES crédible (parce que mon pote Shwarzy il sent un peu comme un fruit trop mûr…).
    Bref une séance bien sympathique, mais qui ne restera pas dans la annales.

    Je me pose encore la question de savoir si mon capital sympathie pour ce film n’est pas lié à l’affreuse séance du dernier DIe HRAD? Allez savoir…

    J'aime

    • Ouais ton capital sympathie vient forcément du fait qu’on a vu Die Hard avant ^^.
      Non mais sérieux si Stallone est bien dedans le reste est quand même grave à la rue avec un compère aussi utile que l’appendice et charismatique qu’une moule, une image moche et une réal qui se prend bien trop au sérieux.

      On va espérer que le prochain combo soit meilleur

      J'aime

    • Clair que l’histoire à coup d’avancée miraculeuse par le biais du téléphone est d’une pauvreté navrante tout comme ses personnages et situations assez prévisibles

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s