The human centipede 2, full sequence de Tom Six (2011) par Marc Shift

Martin est un homme d’une quarantaine d’année, fan absolu du premier volet de the human centiped. Il n’a qu’un objectif, réussir lui aussi cette expérience hors du commun. Problème, il n’est pas chirurgien mais gardien dans un parking sous-terrain, et petit détail c’est un déficient mental (un peu comme nous en fait…..)….

 the-human-centipede-2-full-sequence-poster-affiche

 

Bézu crie et la queue leu leu passe….

Je vais pas vous refaire le topo complet, car en plus de réussir à voir deux films dans la même journée (vous ne vous rendez pas compte de l’exploit pour moi), j’essaye maintenant de faire deux chroniques coup sur coup, alors que parfois faute de temps il me faut plusieurs jours pour en terminer une. Ce que je ne ferais pas pour vous contenter cher lecteurs (-trices surtout….) !!!

the-human-centipede-2-full-sequence-1

En bref j’avais un besoin vital et impérieux de voir des films déviants bien craspec. Oui mais quoi ? Parce que c’est pas ça qui manque…et là éclair de génie (si si), ça faisait un moment que j’avais envie de voir the human centiped, mais comme cet enfoiré de Calva l’a déjà fait, je me suis simplement rabattu sur le second.

Et j’ai bien fait. Car sous le concept franchement débile se cache un film bien extrême…Débile ? Quand même l’histoire de ce chirurgien fou, voulant à tous prix faire un mille-pattes humain, on se demande bien où ça peut aller. Et petit avantage, il n’est pas du tout nécessaire de voir le premier pour …. apprécier le second.

the-human-centipede-2-full-sequence-4

D’ailleurs le contexte est rapidement brossé, avec ce gardien de nuit nain et ventripotent regardant the human centiped sur son ordi. Et ça le met dans un drôle d’état d’excitation, alors repérant des automobilistes dans son parking il va gentiment leur demander de participer à son projet fou à coup de pied de biche (je sais pas vous, mais moi j’adore cet outil…..).

C’est débile, et c’est même inepte si on pousse un peu loin (euh non pas loin faut pas déconner non plus), car le film ignore totalement les répercutions des actes du gnome : douze personnes disparaissent ? Au même endroit ? Pas grave, personne ne s’en soucis, ni la police, ni les proches, ni personnes.

the-human-centipede-2-full-sequence-3

Le film pousse en fait le bouchon le plus loin possible, en créant une mise en abîme assez drolatique, et plus de l’histoire « fan-base », quand une actrice du premier film se laisse finalement convaincre par ce monsieur Martin de participer à un casting pour Tarantino !!!

En fait le réal, Tom Six, pousse le bouchon le plus loin possible déjà au niveau de son script, mais il le fait aussi au niveau de ses personnages avec un malade mental nain et obèse n’émettant comme paroles que quelques couinements (l’acteur Laurence R Harvey et franchement bluffant), vivant avec une mère castratrice ne lui pardonnant pas d’avoir envoyé son père en prison….pour l’avoir violé régulièrement !! S’y ajoute un psychiatre vraiment caricatural, n’en jetez plus la coupe est pleine !!!

the-human-centipede-2-full-sequence-2

Mais miraculeusement le film se tient. Miraculeusement ? Non, car c’est le travail sur l’image le son et les bruitages qui fait tenir ce projet et l’emmène vers des sphères inattendus. Et cerise sur la barbaque au niveau des acteurs il n’y a rien à jeter, le ton adopté colle très bien au film. Et ce n’est pas le tout de faire un film en noir et blanc autant que ça serve à quelque chose. Car contrairement à Bunny game où ça ne sert à rien (et en plus techniquement c’est pas le top), ici ça donne vraiment un cachet très crade et même carrément malsain sur la fin !! Car pour en arriver à ce fameux human centiped le film prend son temps, non pas qu’il traîne en longueur, car il est plutôt bien rythmé, mais la tension monte progressivement jusqu’à cette apothéose…qui va de plus en plus loin (spoiler : des rumeurs parlent de coupes au sujet du bébé, mais chut….).

the-human-centipede-2-full-sequence-5

C’est assumé, ça va jusqu’au bout alors je ne dis pas ça souvent mais vivement le trois….

excellent, au dessus de la mêlée
excellent, au dessus de la mêlée

The human centiped 2, full sequence de Tom Six (2011, GB, NL) avec Laurence R Harvey, Ashlynn Yennie, Dominic Borrelli, Lucas Hansen, Anna Galtier, Jow Burnham….durée 1h24

Publicités

6 commentaires

  1. J’avais déjà eu du mal avec le premier donc je n’attendais pas forcément beaucoup de la suite et je n’ai pas prévu de le voir.

    Au vu de ta critique, il faudrait peut-être que je trouve une petite place dans mon agenda.

    J'aime

  2. J’ai chroniqué le premier. C’est d’ailleurs mon premier article sur ce foutu site. Je ne pense pas que les deux soient comparables. Peu m’importe en vérité (comme disait Flaubert), si cette bobine dérange, alors, elle a réussi son coup!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s