Le crime était presque parfait d’Alfred Hitchcok (1954) par Bruce Kraft

Tony Wendice, ancien champion de tennis, craint que sa femme Margot, qui a une aventure avec l’auteur de romans policiers Mark Halliday, n’en vienne à le quitter en le laissant financièrement démuni. Aussi échafaude-t-il un plan pour faire assassiner Margot par un comparse pendant qu’il se sera forgé un alibi inattaquable. Mais dans toutes les mécaniques bien huilées, un grain de sable peut toujours se glisser.

crime-etait-presque-parfait

Je m’attaque ici à un autre film de sir Alfred Hitchcock après avoir découvert il y a quelques semaines auparavant l’extraordinaire Fenêtre sur Cour. Autant vous dire que du coup j’étais vraiment emballé à l’idée de voir Le crime était presque parfait (Dial M for Murder en V.O.).

Dial-M-For-Murder4

Il faut le savoir ce film a été entièrement tourné en 3D stéréoscopique et possède, pour ceux qui ont pu avoir la chance de le voir ainsi, de vrais moments de relief bien réussis. Bien sûr votre serviteur n’a pas deux projecteurs et l’écran métallisé requis pour ce type de 3D alors bon…on se contentera de la 2D.

Le film de Hitchcock est tiré d’une pièce de Frederick Knott qui a, pour le coup, écrit le scénar’ pour notre très cher réalisateur. Inutile de vous dire alors que l’ensemble du film se passe quasiment que dans une seule pièce. Pour le coup les talents de réalisateurs de Hitchcok se joueront donc à un autre niveau que visuel.

Dial-M-for-Murder-21-1024x576

L’intrigue mise en place par Hitchcock suit le machiavélique de Tony Wendice du moment où il met en route son plan pour se débarrasser de sa femme jusqu’au moment où il se fait coffrer car vous vous en doutez, si vous avez bien lu le titre du film, son plan va tomber à l’eau.

Hitchcock mène bien l’intrigue (deux questions viennent à l’esprit: quel va être son plan? Où s’est-il planté?) jusqu’à son terme et son dénouement et met bien en scène les différents protagonistes tournant autour de Wendice interprété par un Ray Milland incarnant parfaitement son personnage de pourri.

le_crime_etait_presque_parfait_slider

Rayon acteur il faut signaler la présence de l’actrice Grace Kelly qui apparaît pour la première fois dans un film d’Hitchcock dans le rôle de Margot. De plus, ce qui est assez rare pour les gens dans les années 50 c’est la sympathie dont son personnage profite alors qu’elle trompe ouvertement son mari ce qui, pour l’époque, justifierait presque son geste de vengeance.

En fait dans l’esprit et niveau suspense ça fait un peu penser à une grande série policière apparue des années plus tard (1968) et que nos parents ont scotché ardemment: Columbo. Les similitudes s’arrêtent là.

Men-Key-2-500

Bien que l’ensemble du film soit vraiment bon j’avoue rester un peu sur ma faim et avoir été moins emporté par ce film que sur Psychose ou Fenêtre sur cour. Mais ne boudons pas notre plaisir car Le crime était presque parfait reste un vrai bon Hitchcock qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout.

Un bon film

Le crime était presque parfait (G.B.) d’Alfred Hitchcock (1954). Avec Grace Kelly, Ray Milland, Robert Cummings. Durée: 1h45.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s