Dans la Brume Electrique de Bertrand Tavernier (2009) par Tootsif

New Iberia, Louisiane. Le détective Dave Robicheaux est sur les traces d’un tueur en série qui s’attaque à de très jeunes femmes. De retour chez lui après une investigation sur la scène d’un nouveau crime infâme, Dave fait la rencontre d’Elrod Sykes. La grande star hollywoodienne est venue en Louisiane tourner un film, produit avec le soutien de la fine fleur du crime local, Baby Feet Balboni. Elrod raconte à Dave qu’il a vu, gisant dans un marais, le corps décomposé d’un homme noir enchaîné. Cette découverte fait rapidement resurgir des souvenirs du passé de Dave. Mais à mesure que Dave se rapproche du meurtrier, le meurtrier se rapproche de la famille de Dave…

Dans-la-brume-électrique-Bertrand-Tavernier-Tommy-Lee-Jones-poster-affiche

REALITE ET FANTASMAGORIE

Bertrand Tavernier et l’Amérique et son cinéma c’est une longue histoire d’amour alors le voir réaliser un film prenant place en Louisiane, le plus francophone des états américains, n’a donc rien d’extraordinaire. La question est de savoir si cet amour allait se traduire à l’écran.

Hélas, si le film nous transporte effectivement visuellement de la Louisiane avec son bayou, sa brume, sa moiteur, on a, au début, beaucoup plus de mal a être transporté à l’intérieur du film.

Dans-la-brume-électrique-Bertrand-Tavernier-Tommy-Lee-Jones-5

Il faut dire que, dès le début, la voix off au ton d’outre tombe assortie au classicisme un peu daté de la réalisation tend à donner un ton assez lent et ampoulé au métrage, rappelant à chaque instant l’origine littéraire du récit qui sert de base au film de Tavernier.

Pourtant, curieusement, malgré cela il y a quelque chose qui nous fait nous accrocher. Est ce du à la présence formidable de Tommy Lee Jones dont le côté faussement impassible et la tension permanente électrise l’image ou effectivement à ses magnifiques images des bayous de Louisiane dont le côté hors du temps nous touche.

Et c’est par ce côté hors du temps que le film va définitivement emporter notre adhésion en mélangeant réalisme et fantastique, modernité et tradition.

Dans-la-brume-électrique-Bertrand-Tavernier-Tommy-Lee-Jones-7

Car la Louisiane est une terre de contraste et de paradoxe, ces de ces derniers que vient son âme, ses racines et qui seront aussi celle du film.

Ainsi la Louisiane est aussi envoûtante que dévastée – par le passage de l’ouragan Katrina – et sa population tout aussi accueillante que gangrenée par une mafia qui voit d’un mauvais œil tous ceux qui veulent remettre en cause toute possibilité de refermer les blessures du passé (racisme, exploitation des richesses par quelques familles) et à la dure réalité des meurtres qui s’enchaînent s’oppose le caractère hallucinant d’une rencontre avec des soldats sudistes réfugiés dans le bayou.

Dans-la-brume-électrique-Bertrand-Tavernier-Tommy-Lee-Jones-6

Et c’est avec ce télescopage entre fantastique et froide réalité que le film décolle et trouve sa voie.

Et au milieu de tout cela il y a Dave Robicheaux, inspecteur de police qui cherche la lumière : à faire la lumière sur ses meurtres actuels de prostitués horrible mai aussi sur ce meurtre dont il a été témoin dans sa jeunesse car tout dans sa tête, dans ses tripes lui fait penser que ces 2 affaires sont liées. Là aussi passé et présent se retrouve intimement mêlés.

Dans-la-brume-électrique-Bertrand-Tavernier-Tommy-Lee-Jones-3

Tout comme ils le sont pour forger cette personnalité qu’est Robicheaux. Car si effectivement il semble un type bien on sent bien derrière sa dureté des fêlures qui viennent de son passé et qui conditionnent ses actes. De son passé, de ce qui est à l’origine d’un alcoolisme passé et d’accès de violence fulgurant d’autant plus surprenant pour quelqu’un qui semble imperturbable, on saura peu de choses.

C’est par le biais de ces discussions tout aussi improbables que fascinantes avec un commandant sudiste que l’on en apprend un peu plus sur ce que a façonné la personnalité de Robicheaux, sur les fantômes qu’il cache au fond de lui : cet assassinat auquel il a assisté dans sa jeunesse, cette guerre (le Vietnam?) auquel il a participé et a assisté à des horreurs.

Ainsi l’âme de Robicheaux est comme cette Louisiane : elle porte en elle les stigmates des catastrophes passées : blessures physiques et mentales se mélangent donc.

Dans-la-brume-électrique-Bertrand-Tavernier-Tommy-Lee-Jones-2

Et pour effacer ces blessures il faut remonter à leurs origines, effacer tout ce qui est responsable de ces blessures pour qu’enfin la mémoire des morts puissent reposer en paix.

Dans la brume électrique est ainsi une expérience fascinante et envoûtante qui ne révélera son charme entre polar et fantastique, entre passé et présent, entre froide réalité et douce fantasmagorie, entre brume et lumière qu’à ceux qui feront l’effort de se plonger dedans.

Bon film
Bon film

« Dans la Brume Electrique » de Bertrand Tavernier (2009). Avec : Tommy Lee Jones, John Goodman, Peter Sarsgaard, Kelly MacDonald. Distribué par TFM Distribution. Durée : 01 H 53.

 

Publicités

3 commentaires

  1. Tavernier a du en chier pour imposer sa vison du film d’ailleurs 2 versions existent je crois, « director’s cut » et « producer’s cut » il en tire une certaine amerture de tout ça le Bertrand

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s