Richard Speck, Chicago massacre de Michael Feifer (2007) par Marc Shift

Richard est un gars un peu paumé, dont la vie, tant sentimentale que professionnelle, part en vrille. Alors du fin fond de son Texas il prend une décision : celle d’aller à Chicago pour prendre un nouveau départ…..

 

 Richard-Speck-Chicago-massacre-Michael-Feifer-poster-affiche

 

Nike « infirmi » air

Oui je sais, je devrais arrêter les films de sérial killer, mais que voulez vous quand on a une spécialité il faut un minimum s’y tenir. Et puis il faut des années à thèmes, l’année dernière c’était plutôt de voir des chefs d’oeuvre (Citizen Kane, Métropolis, Le cuirassé de Potemkine….) et cette année le thème que j’ai trouvé c’est plutôt ….. moui  de voir des purges. Des purges de toutes sortes, mais quand même pas mal avec des sérial killer.

Richard-Speck-Chicago-massacre-Michael-Feifer-2

Et donc celui là. Oui une chronique ça devrait être fait un peu comme un film, avec une mise en bouche alléchante, un développement un minimum construit, et une fin avec un minimum de suspense. Mais voilà je persiste à faire à mon idée (enfin si on peut appeler ça des idées), et de toutes façons on voit dès le début que ce film va être une grosse daube.

Autant on peut s’attendre à un nanar plus ou moins divertissant quand on regarde de purs films d’exploitation, autant quand on s’attaque à des faits réels aussi dramatiques que glauques on se doute bien que le film n’est pas là pour amuser la galerie. Ou alors quand on est fou. Bon, ok je suis fou, mais je n’ai pas rit pour autant.

Richard-Speck-Chicago-massacre-Michael-Feifer-4

Alors pour ceux qui ne connaissent pas, le fond du film se base sur la tuerie causée par Speck qui assassina, viola (ou inversement ça dépend des goûts….) en 1966 huit malheureuses infirmières en une nuit, faits qui lui ont valu plus de 400 ans d’emprisonnement (il a été suspecté d’autres agressions mais ce fut classé faute de preuves). Pas de quoi en faire un film ?

Richard-Speck-Chicago-massacre-Michael-Feifer-3

Et bien en fait c’est ce que nous prouve le réal, si le fait divers a un côté spectaculaire (dans le mauvais sens du terme….), ni la personnalité minable de Richard Speck, ni l’enquête menant à son arrestation (qui fut bouclée en cinq jours) ne justifie un traitement sous forme de long métrage. Car ce film n’a qu’une réussite, grâce à l’équipe de maquilleurs, qui a concoctée des scènes de crime assez réussies….Enfin autant que la vue de cadavres ensanglantés peut être qualifiée de réussie…..(je vous avais déjà dis que j’étais fou ?).

Richard-Speck-Chicago-massacre-Michael-Feifer-5

Car hormis ces plans il y avait tout pour faire là un mauvais téléfilm (oui c’est ce qu’on appelle un pléonasme) lambda, des acteurs de seconde (Tony « Candyman » Todd qui vient cachetonner) et de troisième zone (les autres) qui se tirent la bourre pour savoir qui est le plus mauvais (moi je vote pour l’acteur principal….). Mais je ne leur jette pas non plus la pierre (enfin pas trop fort), car les dialogues sont vraiment ineptes (c’est franchement pas possible qu’un gars fut payé pour écrire ça!!), le film est construit basiquement en montrant en parallèle une enquête mollassonne (avec de pseudos enjeux politiques dont on se fout et qui ne sont pas crédibles) et la nuit du meurtre. Je précise que si les scènes de crimes sont à peu près réussies (genre cliché de légiste), les scènes de meurtres sont franchement pourries, les réactions des victimes sont incohérentes, en bref ce film est totalement bâclé et il n’a rien à sauver.

une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin
une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin

Richard Speck, Chicago massacre de Michael Feifer (2007, USA)  avec Corin Nemek, Amy Lindon, Tony Todd, Debbie Rochon…durée 1h35

Advertisements

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s