Judge Dredd: Mandroid de John Wagner (2011) par Bruce Kraft

Mi-homme, mi-tueur, tel est le Mandroid. Résultat de ce qu’est devenu le Sergent Nate Slaughterhouse après avoir été coupé en deux sur un champ de bataille extra-planétaire. Ce qui restait de son corps a été cryogénisé et des prothèses cybernétiques lui ont été posées. Mais cela n’a pas évité la démobilisation, et le retour à la vie civile est dur.

En réintégrant Mega-City One, Nate, sa femme et son gosse n’ont pas d’autre moyen que de se loger dans un sale bloc, gangréné par la violence urbaine. Comme une fatalité, sa femme et son enfant sont assassinés pendant son absence. Nate n’a plus rien à perdre et il en veut terriblement à Dredd et ses juges de n’avoir pas fait leur boulot. Il décide donc de se venger et d’éradiquer la vermine des rues.

Moitié homme et moitié machine de guerre, voici le Mandroid !

comics-judge-dredd-mandroid-big

Après avoir vu le (très bon) film Dredd , l’envie de m’atteler à la version papier m’est soudainement venue. Alors oui, les puristes du flic le plus droit de Mega City One diront que j’aurais dû commencer par les albums plus anciens (et anglais) car l’humour et le cynisme étaient plus présents mais bon…

Je suis quand même tombé sur une bonne BD alors bon…

Une BD vraiment intéressante même….

judge_dreddd

La première partie, graphiquement irréprochable (style Mignola), met en avant l’univers froid, et brutal, du monde de Dredd en suivant de manière assez linéaire la longue dépression de Nate, militaire brisé physiquement et moralement. Le scénar’ ne délivre aucun suspense dans cette première partie et on se dit qu’il n’y a ici qu’une simple histoire de vengeance teintée d’une critique sociale pas forcément originale…Erreur.

judge-dredd

La deuxième partie du bouquin, graphiquement plus « moyenne », relance totalement l’intérêt de l’histoire avec un scénar’ qui devient plus cynique, plus tordu et même touchant par moments, avec l’arrivée de personnages secondaires mettant notre militaire et le Judge Dredd à mal. Le tout prend du relief. Yes!!

3236876-1

Du coup, je ne puis que vous conseiller l’achat de ce pavé (pour 20 euros c’est plutôt pas mal!!) qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout (même si on espérait un final plus punchy!!). Punaise, du coup je me suis re-maté Dredd….

Bon-5

Mandroid (U.S.A) de John Wagner (2011). Dessin: Simon Coleby, Carl Critchlow, Kev Walker.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s