Martyrs de Pascal Laugier (2009) par « Bloody » Loïc Bugnon

France, début des années 70.Lucie, une petite fille de dix ans disparue quelques mois plus tôt, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d’agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses.Traumatisée, mutique, elle est placée dans un hôpital où elle se lie d’amitié avec Anna, une fille de son âge.15 ans plus tard, on sonne à la porte d’une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie, armée d’un fusil de chasse. Persuadée d’avoir retrouvé ses bourreaux, elle tire…

Martyrs-poster-affiche


« Martyrs » est  l’œuvre majeure d’un réalisateur français de talent, Mr pascal Laugier, à qui l’on doit également le très bon « Saint ange » (2003) avec Virginie Ledoyen et Lou Doillon et plus dernièrement « The Secret » (2012) avec Jessica Biel. Un film dont on sort martyrisé par différentes émotions comme la douleur ou l’angoisse… Pour ma part, jamais un film ne m’avait autant touché de l’intérieur, sensation que je n’ai retrouvée qu’avec  « Salò ou les 120 Journées de Sodome » de  Pier Paolo Pasolini (1975)  et « The girl next door » de Gregory Wilson (2007). Martyrs c’est l’antre de la folie,  mais une folie qui nous interroge, nous pose réflexion et nous dérange.

Martyrs-Mylèbe-Japanoï

C’est une violence quasi-insoutenable et malsaine, mais envoûtante qui  nous suit tout au long du métrage  sans jamais nous lâcher.. C’est un peu comme être à bord du silver star (l’un des manèges à sensations les plus hauts d’Europe) sans jamais en redescendre ! Lors de sa sortie en 2008,  je m’étais rendu au cinéma d’un pas soutenu, avec en tête quelques critiques lues dans divers journaux, en pensant voir un bon film d’horreur…Et bien, quel choc !

Non, pas une surprise  (ça fait trop cadeau), un vrai choc! Ce fut comme prendre un bon de coup de boule par Arnold Schwarzenegger… Intellectuellement et physiquement viscéral. J’en suis ressorti complètement vidé, épuisé mentalement, épris d’un immense malaise comme une sensation de compression et à la fois de soulagement. Je venais de mettre un nom  sur le mot « souffrance » qu’elle soit psychologique ou physique … Avec une entrée en matière qui nous scotche dès les premières minutes et nous met dans le bain pour tout le film !

Morjana-Alaoui-Martyrs

Un démarrage complètement déjanté et très bloody, avec en guest deux actrices de talent qui partagent leurs douleurs : Morjana Alaoui  et Mylène Jampanoï  sont parfaites dans leurs rôles ! Sans trop dévoiler le contenu, Martyrs trace un discours autour de la religion, de la mort, de l’amour et de la destruction de soi et des autres. Une frontière entre la folie et la  raison avec une fin qui nous laisse tous dans l’ignorance…à la limite de l’auto analyse sur nos propres convictions et croyances….

Ce film est vraiment à voir et à revoir car il a le mérite de mettre en avant un certain nombre de problématiques qui sont toutes aussi violentes que les images que l’on « subit » au journal de 20h ou dans les émissions de télé réalité ! Je n’ai rien à dire de négatif sur ce film, puisque je l’adore, c’est ça aussi  la magie du  cinéma… de faire passer des messages, d’avoir des émotions…

Martyrs-1

En conclusion, on ne regarde pas « Martyrs » comme un autre métrage, on le ressent jusque dans notre  chair. C’est un très bon film français qui en a dans le ventre ! Il nous hante, nous paralyse et surtout nous pousse à réfléchir ! Faites votre avis vous-même, mais attention, ce n’est pas un visionnage à mettre entre toutes les mains… Je vous aurai prévenu ! Alea Jacta est..

Culte-7

Martyrs de Pascal Laugier (2009, Fra) Maquillage Benoît Lestang (R.I.P.), avec Morjana Alaoui,  Mylène Jampanoï, Catherine Bégin, Robert Toupin…. durée 1h37 (chro déjà paru chez nos confrères de Grim movies)

Publicités

3 commentaires

  1. Tout est dit, je pense. En bémol, je soulignerais que le scénario surfe, certes habilement, sur la vague des Saw et autres Hostel, mais ce n’est pas un gros défaut. Disons que ça lui enlève un tout petit peu de personnalité à mes yeux.
    Maintenant, il n’en reste pas moins qu’il s’agit là du film français le plus percutant depuis… longtemps…

    J'aime

    • Entièrement d’accord avec Sékateur!! C’est pourquoi je lui avais mis 6 il y a quelques années…. En tout cas je pense qu’en matière de film d’horreur la France n’a jamais fait aussi bien. Laugier c’est du sûr!!!

      J'aime

  2. Film qui a impressionné à l’international mais quasi conspué en France :-(, le final reste en tète des jours après sa découverte; c’est un film éprouvant qui laisse des séquelles

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s