Le Royaume de Peter Berg (2007) par Tootsif

Riyad (Arabie Saoudite). Un attentat des plus sanglants jamais perpétrés contre des Occidentaux fait plus 100 morts et 200 blessés parmi les employés de la société pétrolière Gulf Oasis et leurs familles. Tandis que les bureaucrates de Washington discutent « droit d’ingérence » et « territorialité », l’agent du FBI Ronald Fleury et les membres de sa section d’intervention négocient un discret voyage de cinq jours en Arabie Saoudite pour identifier le cerveau de l’attentat.
Dès leur arrivée au Royaume, Fleury et les siens sont confrontés à l’hostilité des Saoudiens, qui prétendent mener seuls l’enquête. Entravés par un protocole tatillon et pressés par le temps, les quatre agents comprennent qu’ils doivent gagner au plus tôt la confiance de leurs homologues saoudiens, aussi décidés qu’eux à retrouver les terroristes…

affiche le royaume

GRAND ECART MAL EXECUTE

Les attentats du 11/09 ont été un choc pour les américains en général et pour Hollywood en particulier, puisque l’industrie cinématographique américaine a vu la réalité dépasser la fiction. Cet évènement dramatique a alors remis en question l’industrie hollywoodienne et sa vision du film de guerre.  L’image de l’Amérique sûre d’elle, ultra-interventionniste et shérif du monde en avait pris un coup que les années de mandat de W Bush et ses bourbiers Afghans et Irakiens n’avaient fait que confirmer.

L’Amérique doutait, avançait sur la pointe des pieds et son cinéma se mit à refléter cet état d’esprit. Fini les gros sabots américains qui débarquaient en conquérant dans un pays, dézinguaient des enculés de méchants et sauvaient le monde. place à un cinéma plus « réaliste » façon reportage CNN avec caméra à l’épaule, personnel militaire qui doute et s’interroge sur le bienfondé de leurs actions.

image le royaume - 3

Et Le Royaume s’inscrit dans cette nouvelle vague d’une approche qui se veut sur le papier plus humble, plus réaliste et plus prêt du monde actuel.

Sur le papier hein, parce que malgré toutes les belles notes d’intention de la prod’ et Peter Berg, Le Royaume n’évite pas une vision américaine des choses et aboutit au final à une justification d’un interventionnisme américain à visage humain.. ben oui, faut que les américains interviennent car, si le film évite au moins l’amalgame entre Islam et intégrisme et échappe au moins à un manichéisme primaire, il a quand même une vision assez pro-américaine du monde. Ainsi les musulmans sont au mieux des petits gars sympas mais pas franchement compétents au pire des incapables crétins et violents tandis que nos américains s’érigent en boyscout et en professeur. Et oui, tandis que les saoudiens galèrent dans les recherches des auteurs de l’attentat et dans les conflits opposant police et armée, nos p’tits gars US débarquent, trouvent les preuves et manipulent les princes saoudiens pour obtenir les autorisations dont ils ont besoin. Un peu démago et franchement condescendant tout ça.

image le royaume - 5

Bref, le film se fait donc simpliste par nombre d’aspects et c’est vraiment dommage car sur d’autres il faisait preuve d’une réelle ambition de réalisme et crédibilité plus que bienvenue et qui aurait mérité d’être plus creuse, voire de constituer le cœur du récit. Ainsi les réunions entre membres des diverses administrations, les différentes luttes d’influences entre les pouvoirs (politiques, médias) sont plutôt bien retranscrites et semblent crédibles et surtout donnent une vraie nervosité au récit puisqu’à chaque fois on se demande si le personnage joué par Jamie Foxx (toujours la fucking classe) va réussir à mener ces discussions dans le sens où il veut.

Malheureusement le récit préfère se focaliser sur la partie enquête que sur les luttes d’influence et de diplomatie. Or cette dernière manque franchement de rythme et d’intérêt même si Berg s’en sert pour mettre en lumière que malgré leurs différences tant de mode de vie que religieuses ont beaucoup de points communs. Alors ok c’est un poil simpliste dans le propos mais les interactions entre les 2 univers sont plutôt bien retranscrites (déjà putain un film qui respecte les langues et ne fait pas parler tout le monde l’Espéranto anglais, ça fait du bien ! Avec tous les problèmes de communication, d’incompréhension (et quand on rajoute la religion) que cela peut poser cela donne un côté crédible, réaliste qui fait oublier la légèreté de la partie enquête.

image le royaume - 4

Simplicité dont Berg a bien conscience puisque par une pirouette scénaristique (pas très crédible) il abandonne cette dernière pour entraîner son film sur le terrain du film d’action pur et dur. Cette séquence finale très bien rythmée et mise en scène montre hélas le côté schizophrène du film, tiraillé entre un certain réalisme et de rester un pur divertissement.

Oui, la scène est bien sympa et franchement bien senti avec son côté caméra à l’épaule qui nous immerge bien dedans, mais, ouais, on y croit vachement quand note escouade américano saoudienne se trouve face à face avec la grande figure  du terrorisme.  Sans être un expert en terrorisme international et dans la hiérarchisation et la gestion des différentes cellules terroristes, ça fait un poil bizarre de voir les human bombs et membres lambda prendre directement leurs ordres auprès du chef de fil du mouvement.

image le royaume - 1

Ainsi le film a tout du long le cul entre 2 chaises, l’approche réaliste de certains aspects étant balayée par des aspects purement cinématographiques et surtout une vision qui, si elle se veut tout du moins respectueuse du monde arabe et de ses traditions, est bien trop pro-américaine. Reste en plus une conclusion au message assez nauséabond : s’il y a bien un point qui rapproche les communautés, c’est bien le désir de vengeance. En ces temps troublés et avec des scènes qui tendaient et tentaient de rapprocher les communautés, un message plus positif aurait peut être été de meilleur ton.

Un film moyen

« Le Royaume » de Peter Berg (2007. Avec : Jamie Foxx, Jennifer Garner, Chris Cooper, JAson Baternan. Distribué par Paramount Pictures. Durée : 01 H 50.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s