Nathalie dans l’enfer nazi par Alain Payet (1978) par Marc Shift

Nathalie, jeune doctoresse russe lié au réseau de résistance local, est emprisonnée dans un camp puis transférée au château bordel du Stilberg où elle retrouve un officier allemand qu’elle a soigné par le passé et qui le prend sous sa protection…..Nathalie-dans-l-enfer-nazi-poster-affiche

C’est pas la septième compagnie, mais le clair de lune est plus joli…..

Contrairement au chapitre précédent dans ma redécouverte de la nazisploitation, celui là je ne le connaissais pas, et d’un certain côté c’est bien dommage. Déjà parce qu’on y retrouve Patrizia Gori, vu dans Elsa Fraulein SS qui y jouait Liselotte (certes un peu fade dans le rôle mais très jolie quand même), et que ce film ci se permet d’aller un peu plus loin que le film de Patrice Rohmm.Nathalie-dans-l-enfer-nazi-1

Donc un peu plus d’érotisme, des scènes actions un peu plus présentes (on va pas parler de violence non plus, ça reste assez soft) donc normalement mieux? Pas forcément ce film, aussi produit par la firme eurociné (d’ailleurs je pense vraiment créer un « mouvement pour tous » pour qu’elle renaisse de ses cendres, elle a produit des oeuvres selon moi d’utilité publique), rempli à peu près son cahier des charges mais sans être exempt de tous reproches.

L’histoire reste classique pour ce genre de film d’exploitation, Une jolie fille 1/2 espionne 1/2 résistante et 100% jolie se retrouve prise dans les filets de l’ennemi et elle est chargée d’accomplir une mission presque impossible qui est d’éliminer ou de libérer une autre résistante avant qu’elle ne craque et ne dévoile ses secrets forcément vitaux. Dans le même temps elle tombe sous le charme d’un officier nazi qui la prendra….sous sa protection (bon et puis dans son lit, faut pas déconner non plus) et face au monde qui se déchire ils feront tout pour faire triompher leur amour (c’est beau non, on dirais du Marc Levy!!).Nathalie-dans-l-enfer-nazi-3

Voilà pour le scénario, rien de bien extraordinaire, mais comme d’habitude il devrait être suffisant pour suivre le film jusqu’à son dénouement. Le problème principal tout de même de ce film c’est sa durée, surtout dans sa version intégrant les quelques scènes coupées du film, qui avouons le, ne sont pas franchement indispensable. Alors forcément ce qui en pâti le plus c’est le rythme du film, qui se fait parfois un peu trop attendre dans ce qu’on attend de lui: un peu de nudité, des sévices pas trop méchant et un minimum d’action.Nathalie-dans-l-enfer-nazi-4

Parce que ces trois critères le film les remplis plutôt bien, que ce soit dans les scènes érotique où le réalisateur surprend même le spectateur dans des scènes saphiques alors qu’il ne les attend pas forcément a cet instant là. Surtout que ces scènes sont largement assez bien filmé, donnant juste ce qu’il faut (plus on est plus dans le même type de film….), impression général du film agréable à regarder (et bien sûr cela n’a rien à voir avec les jolies donzelles du film….). Les scènes de combat, ne sont pas à proprement parler des modèles du genre (y à des gars qui tirent, puis autre cadre y en a qui tombent….) mais c’est pas non pour ça qu’on regarde le film (bande de petit hypocrite…..).

Nathalie-dans-l-enfer-nazi-6

Après Patrizia Gori n’est toujours pas l’actrice du siècle, ni la plus charismatique, mais elle a suffisamment d’arguments (…..) pour qu’on suive l’évolution de son personnage. Par contre si sa némésis, Jacqueline Laure, habituée aux tenues légères dans sa filmo, n’a rien à lui envier au niveau de ses arguments, elle, pour ce qui est du charisme, pèche un peu (surtout si on compare à Malisa Longo tenant à peu près le même rôle dans Elsa fraulein SS). Après pour ce qui est des acteurs, il y a des coupes de cheveux assez rigolote chez les partisans, des yeux bleu perçant chez les officiers allemands, mais toujours pas d’actors studio à l’horizon et on ne s’en porte pas plus mal.Nathalie-dans-l-enfer-nazi-2

Au final, ça reste un bon film de nazisploitation, remplissant suffisamment son cahier des charges pour que l’envie de le (re)découvrir vous prenne….

Pas trop mal
Pas trop mal

Nathalie dans l’enfer nazi par Alain Payet (1978, Fra) aka Nathalie rescapé de l’enfer, édité par Artus film, avec Patrizia Gori, Jacqueline Laure, Jack Taylor, Jacques Marboeuf…..durée 1h47 (version longue)


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s