World of Saga : Les Seigneurs de l’ombre de John Lyde (2013) par Tootsif

Dans un monde frappé par une terrible guerre, les Seigneurs de l’ombre ambitionnent de libérer des flammes de l’Enfer Goth-Azul, un Dieu aux pouvoirs terrifiants. Commence alors une bataille pour sauver le monde des griffes des forces du mal.

affiche world of saga

FUYEZ PAUVRES FOUS !

Je suis un grand fan d’Heroic-Fantasy et je pensais avoir tout lu/vu ce qui touchait à ce genre. Et bien, il faut croire que non puisque je n’avais pas encore eu la chance de voir World of Saga ? Alors kezako ce truc là ? Ben a priori c’est l’adaptation cinématographique (bon ok, c’est un bien grand mot de dire ça) d’un MMORPG ou meuporg (oui elle est éculée comme blague) que je connais ni d’Eve ni d’Adam. Bon en même temps je suis pas MMORP vu que pour moi ça a franchement rien de RPG et que ces merdes là y en a trouze milles qui sortent tous les ans. Enfin bref revenons à nos moutons.

image world of saga - 1

Donc si c’est l’adaptation d’un MMORPG HF on va avoir le droit à toute la faune et la flore locale : elfes, nains, orcs, humains et tout le toin-toin. Ouais ok, check, tout ce bordel y est. Et bien plus encore puisque Wordl of Saga bouffe à tous les râteliers : la simple H-F ça suffit pas donc le film va zyeuter du côté de Warcraft avec ses nains adeptes de technologie steam-punk avec leurs armes à feu, de la mythologie grecque avec des sirènes et un minotaure, naturellement du côté du Seigneur des Anneaux avec sa communauté improbable (et moins raciste que LSDA puisque y a même un gentil orc) et ses copies de Gollum et des Nazgull. Tout ça devrait a priori faire plaisir aux fanas du genre. Ou pas.

image world of saga - 2

Bref, World of Saga bouffe à tous les râteliers et tant pis pour la création d’un univers cohérent ! Et ce melting-pot (pour ne pas parler poliment de copiage) d’influences se retrouve naturellement au niveau de la mise en scène. Bon on retrouve principalement l’influence du Seigneur des Anneaux avec ses plans aériens de collines, montagnes où crapahutent notre joyeuse bande de héros. Bon ok, ici c’est plutôt le Seigneur des Anneaux du très pauvre et du franchement pas inspiré Tout ça fait ainsi plutôt penser à un clip du groupe Era ou de la violoniste Lindsey Stirling (je vous laisse découvrir cette « artiste » qui a su trouver le filon pour attirer les pseudo-geeks) où une gonzesse se balade à flan de falaise ou dans une prairie au vent, dans une robe vaporeuse en prenant des poses le tout dans un ralenti merdique avec des effets de lance flare qui te rendent aveugles, tandis que résonnent des champs grégoriens.. Bref tout pour faire bander les pseudos fans d’H-F. Ou pas. Et ouais, n’est pas Peter Jackson qui veut !

image of world of saga - 4

Tout plein d’ambitions, World of Saga oublie hélas qu’il est doté d’un budget rachitique, d’acteurs de troisième zone qui ont été bombardé de figurants sur LSDA à têtes d’affiche et d’un réalisateur de merde. Donc la totale du nanar y passe : scènes mal jouées, costumes cheap digne de cosplay à une convention rôliste (mention spéciale au minotaure qui rappellera les costumes de merde des monstres dans un épisode de Bioman), effets spéciaux à mourir de rire et scènes de combats qui elles aussi rappelleront un projet amateur.

Bref on est plus proche des films Donjons & Dragons que du Seigneur des Anneaux, dans ce film qui frôle le nanar et qui se permet en prime un scénar bordélique à souhait. Mais bon comme en même temps on s’en branle est ce vraiment si grave ?

image world of saga - 3

World of Saga nous rappelle ainsi que l’Heroic-Fantasy qui demande un budget assez important pour traduire visuellement tout ce que l’imaginaire peut créer et que surtout filer la caméra à n’importe quel tocard venu voulant repomper les plans du Seigneur des Anneaux ne suffit pas.

A montrer à tous les gogos qui veulent faire leur version du Seigneur des Anneaux au fond de leur jardin, ça les dissuadera peut être de prendre une caméra et à moi d’être obligé de voir leurs méfaits.

une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin
une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin

« World of Saga : Les Seigneurs de l’Ombre » de John Lyde (2013). Avec : Paul D. Hunt, Danielle Chuchran, Richard Mc Williams. Durée : 01 H 40

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s