La belle et la bête de Jean Cocteau (1946) par Shift

Un marchand, vivant à la campagne avec ses enfants, pourtant au bord de la faillite leur promet de ramener un tas de cadeau du marché. Pour sa fille Belle ce sera une rose. Sur le chemin du marché il s’arrête dans un château où il soupe et trouve une rose…..

La-Belle-et-la-bête-Jean-Cocteau-Jean-Marais-Affiche-poster

Les précieuse ridicules…

Il n’y a pas qu’a Hollywood qu’on est en manque d’inspiration à faire des remakes de tout et de n’importe quoi. En France aussi on a pas de pétrole, et on a pas d’idées non plus. Bon on peut se dire qu’ ici c’est différent, que ça vient d’un conte qui remonte en France au début du 18ème siècle qui était déjà une adaptation de contes folkloriques immémoriaux.

la-belle-et-la-bete-Jean-Cocteau

La version de Jean Cocteau n’est pas la première, et celle de Christophe Gans ne sera pas la dernière. Cela tient sans doutes à la force du conte, et à son fond où le lecteur (ou spectateur selon le média) est amené à distinguer la laideur morale de la laideur physique.

la-belle-et-la-bete-Jean-Marais-Jean-Cocteau

Le film, dont la réalisation a été commencé moins de 3 mois après la fin de la guerre en Europe est tout de même assez paradoxal car il se situe dans une vague plutôt réaliste alors que le film cultive évidement un univers fortement fantastique, voire même fantasmagorique avec cette histoire de bête, de château non pas hanté mais très étrange, d’une ambiance féérique qui pourrait sembler un brin ridicule dans une Europe ravagée par la guerre.

Mais ce trouve là tout le paradoxe du cinéma, un intellect cartésien trouverait cette histoire ridicule, tout comme l’univers retranscrit. Le problème des cartésiens c’est surtout qu’ils ne savent pas rêver, et ce film d’une manière assez incroyable nous embarque dans un rêve que ce soit par le fond de ce conte et aussi dans sa forme.

la-belle-et-la-bete-1

Le fond on le connaît tous un peu, un marchand se retrouve dans un étrange château où il sera menacé de mort par la bête à moins qu’il n’ai une fille prête à prendre sa place comme captive. Une seule sera assez altruiste pour se rendre au château, ses deux autres soeurs étant bien trop égoïste pour le faire et comme à l’époque le mariage pour tous n’existais pas le frère ne pouvait prendre sa place.

Dans le film le thème les thèmes de la laideur physique et morale se mêle à la cupidité des uns et des autres et le final, un peu abrupt mais clôturant parfaitement le film, assez ouvert quant au devenir des personnages permet aux spectateurs de projeter ses propres idées chose pas assez courante à mon goût.

la-belle-et-la-bete-Jean-Marais-Jean-Cocteau

Et ce qui fait tenir ce conte à l’écran, c’est le visuel, avec ce jeu d’éclairage très travaillé permettant de cacher (ou pas) tel ou tel éléments, de faire surgir un élément ou un autre, c’est vraiment un petit bijou de mise en scène, avec ces décors naturels donnant un cachet indéniable au film, une musique rompant avec le visuel (renforçant le côté étrange), des acteurs avec Jean Marais en tête donnant corps à ces personnages d’une manière certes un peu daté mais totalement en phase avec l’univers développé et tout ça contribue à l’envoutement du spectateur.

La-belle-et-la-bête-Jean-Cocteau-Jean-Marais

Je ne sais pas ce que vaut le film de Gans, mais le charme du film de Jean Cocteau devrait vous embarquer assez facilement dans un univers onirique…..

Entre culte et chef d'oeuvre
Entre culte et chef d’oeuvre

La Belle et la bête de Jean Cocteau (1946, Fra) musique George Auric, avec Jean Marais, Josette Day, Michel Auclair…..durée 1h36

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s