L’éventreur de New York de Lucio Fulci (1982) par Marc Shift

Une vague de meurtre s’abat sur New York, des jeunes femmes sont retrouvées atrocement éventrées et mutilées. La police enquête tandis qu’un individu à l’étrange voix nasillarde revendique les meurtres…..

L'-éventreur-de-New-York-Fulci-poster-affiche

C’est la danse des canards…

Tiens, un film avec un sérial killer dedans comme c’est étonnant de ma part!! Ce n’est pas comme ci je n’avais pas traité le sujet en long, en large et en travers…. Mais il me reste tout de même un domaine, où mes connaissances restent succinctes, c’est le giallo.L'-éventreur-de-New-York-Fulci

Donc je ne prend pas trop de risque, je fais une brève liste de films à la réputation flatteuse, et je finis par prendre un Fulci, parce que quand même déjà j’adore ses films de zombies, mais qu’en plus il a une sacrée réputation dans le domaine du giallo. Bon problème ce n’est apparemment pas un giallo (en tous cas c’est ce qu’il s’en dit sur la toile), car Fulci n’utilise pas les codes propres à ce genre ni sur le côté fétichiste, ni le côté visuel des armes blanches etc…

Ce n’est pas un bien grand problème en soit, et puis mettre des films dans des cases ne fait pas parti de mes grandes passions. L’important ici, est que le film soit bon, et il l’est et même un peu plus que bon. Avec une trame classique de tueur semant des cadavres de femmes derrière lui, Fulci ne révolutionne aucun genre, ou peut être qu’il enterre avec ce film ce qui a fait sa renommé, le giallo, ancrant son film dans un réalisme esthétique qui fait l’une de ses grandes forces.

L'-éventreur-de-New-York-Fulci

Car si l’histoire, et les rebondissements font un peu datés (surtout au niveau de la psychologie du tueur et du final du film, mais ça fait aussi tout son charme ), au niveau visuel le film vieilli par contre très bien, grâce à l’éclairage donnant une patine très naturaliste, un montage fluide (ça tranche avec l’hystérie des prods actuelles et ça fait du bien), et une certaine brutalité assez bluffante, il faut dire que Fulci est un habitué des effets spectaculaires.

Après ce n’est parce que le film a un côté daté, que l’histoire est mal écrite, loin de là. Tout commence par la découverte d’un cadavre par un promeneur, dans un New York assez loin de la carte postale, dans un terrain vague. Ce n’est que le premier de la série, la police piétine, et une personne à l’étrange voix de canard semble être à l’origine de cette hécatombe. Avec l’aide d’un psychologue, la police tente une nouvelle approche qui pourrait s’avérer payante…

L'-éventreur-de-New-York-Fulci

Là aussi où le film est bon, c’est dans son ambiance avec cette galerie de personnages haut en couleur (ou nanardesque c’est selon la tolérance du spectateur) où le tueur à l’étrange voix de canard côtoie un légiste prenant son pied lors des autopsies, un docteur se boostant aux magazines homos, le tout dans un film où l’érotisme tient une place indéniable (dont une scène surréaliste dans un bars….).

Le film n’est pas très bavard, ça évite les dialogues consternants, avec des acteurs branché sur le courant alternatif (mais meilleur que la moyenne des productions italiennes pour moi) avec la gueule de l’emploi, hormis Jack Hedley très bon dans son rôle de flic,le tout soutenu par une musique très synthé (y a quand même pire, si si ça existe!!).

L'-éventreur-de-New-York-Fulci

Le film n’évite donc pas certains défauts, mais grâce à la très grande maitrise de Fulci tout devient cohérent, reste aux plus sensible d’entre vous à passer le cap de la violence graphique qui en laisse encore plus d’un pantois….

excellent, au dessus de la mêlée
excellent, au dessus de la mêlée

L’éventreur de New York de Lucio Fulci (1982, Ita) avec Jack Hedley, Antonella Interlenghi, Howard Ross…..durée 1h33

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s