3096 days de Sherry Hormann (2012) par Loïc Bugnon

Le 2 mars 1998, la jeune Natascha Kampusch va pour la première fois à l’école à pied. Elle est enlevée sur la route par Wolfgang Priklopil, un ingénieur électricien d’une trentaine d’années. Elle réussira à s’échapper après 3096 jours….

3096-Days-3096-Tage-2013-affiche-poster

Prison Break


Voici le biopic de cette petite fille enlevée en 1998 et enfermée pendant huit ans dans une pièce de 5 mètres carrés. Le film « 3096 » réalisé par Sherry Hormann retrace la captivité de Natasha  avec une réalisation sobre et sans fioriture. Un huit-clos qui tourne autour d’un trio percutant, des acteurs inconnus qui apportent tout son cachet au film.

3096-Days-3096-Tage-2013-3

 Le rôle principal de Natascha Kampusch est interprété par la formidable Antonia Campbell Hughes, le rôle viscéral d’une fille courageuse et tellement fragile, que l’on voit dépérir et sombrer dans une folie et une soumission totale envers son ravisseur Wolfgang Priklopil, joué par Thure Lindhardt, un bourreau  glacial de cruauté sans aucune émotion envers elle. Son  jeu d’acteur est saisissant, et retranscrit à la perfection le harcèlement psychique et violent qu’il fait subir à Natascha. On perçoit nettement l’emprise qu’il a sur elle, ce qui renforce cette perception: il joue avec elle comme avec une marionnette, c’est son objet de convoitise.

3096-Days-3096-Tage-2013

Pour compléter ce trio étouffant, on découvre la mère de Wolfgang, une mère abusive envers son fils qui le contrôle comme Wolfgang contrôle Natascha. Un personnage autoritaire et bien présent, mais qui ne soupçonne pas la présence de la jeune fille au sein de la maison, ce qui rend l’atmosphère encore plus glaciale et noircit encore plus la situation.

Ce côté malsain et irréel nous laisse comme voyeurs, impuissants face à la situation (Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle éprouvant avec le terrifiant « The girl next door » de Gregory Wilson). On vit donc le calvaire de Natascha  et sa relation avec Wolfgang, son tortionnaire, la seule personne qu’elle côtoiera pendant 8 ans ! 8 longues années d’une souffrance terrible, sur son corps et surtout sur son mental…Battue, privée de nourriture et rabaissée avec des brimades quotidiennes, durant lesquelles Wolfgang lui répète de façon incessante: « obéis moi », « obéis moi », « obéis moi »…

3096-Days-3096-Tage-2013-2

Une lobotomisation quotidienne, la plupart du temps dans le noir complet, pour la transformer en son esclave domestique. Malgré cette dominance malsaine et perverse, Natascha éprouve au fil du temps de la compassion pour son bourreau, ce qu’elle explique dans son autobiographie et que l’on découvre dans le film. Malgré la cruauté infligée, l’oppression malsaine, et le contrôle omniprésent sur ses faits et gestes, elle a su rester forte, déterminée à s’en sortir. Ça n’a pas toujours été facile; elle est tombée très bas, mais elle a su se relever tout en gardant cette force particulière et intérieure, c’est aussi ça qui l’a aidée pour s’en sortir. On se demande alors comment nous aurions réagis à sa place…

Nous sommes tellement tous différents face au danger et à la mort. Cela nous démontre la capacité de Natascha, sa volonté à croire et à espérer sans jamais renoncer. Désormais libre, on lui souhaite  tout autant de courage pour qu’elle puisse se reconstruire après avoir vécu l’enfer. On reste également stupéfait devant son  lieu de vie, son unique univers pendant sa captivité, même si avec le temps, Wolfgang lui permet l’accès à d’autres pièces de la maison avec obligatoirement une contrepartie (le côté pervers et manipulateur est toujours présent pour son bourreau).

3096-Days-3096-Tage-2013

Cette cellule, cache minuscule avec le strict minimum, aménagée au fil des années,  nous laisse interrogatif sur le « comment  vivre » et « apprendre à survivre »  dans 5 mètres carrés, tel un animal en cage ? Wolfgang Priklopil avait tout conçu en amont, tout était réglé au millimètre… Une préparation minutieuse voir chirurgicale à l’élaboration de cet abri. La fin de 3096 nous montre que cette histoire vraie se finit quand même bien (pour une fois)…

La délivrance survenue  le 23 août 2006 , la fin de cette horrible captivité, de ce cauchemar sans nom est due à son évasion miraculeuse lors du nettoyage du  fourgon de Wolfgang, trop occupé à répondre au téléphone. L’échappatoire est là, devant elle, c’est le portail d’entrée laissé entrouvert par son bourreau… Natascha ne cherche pas à comprendre, elle se précipite…On court avec elle sans regarder derrière; elle trouve cette force pour casser ce lien de 8 années de tortures psychologiques et physiques.. C’est maintenant ou jamais …recourir à une  liberté qui n’a pas de prix, redécouvrir un monde réel, des odeurs, la vie par excellence et surtout revoir ses parents. Enfin libre… Quand au  bourreau Wolfgang Priklopil, il se suicidera le soir même de la fuite de Natascha.

3096-Days-3096-Tage-2013

En conclusion 3096 est un film remarquable, émouvant et tellement  éprouvant, qui nous laisse  avec un tas de questions, mais avec une plus forte que les autres : comment peut-on en arriver là ? Comment cacher une enfant pendant autant de temps sans que personne ne s’aperçoive de rien ! C’est totalement inconcevable et pourtant ça existe et c’est ce qui fait à la fois réfléchir et peur…d’autres situations dans le monde ont d’ailleurs été révélées plus récemment…on ne peut s’empêcher de penser que d’autres encore subissent la même chose….

3096-Days-3096-Tage-2013

C’est un film à voir  absolument,  de par ses acteurs impeccables mais aussi et surtout pour sa réalité crue qu’il est bon de connaître. Un regard à porter sur notre société et le mal qui ronge certaines personnes, une réflexion sur l’homme et ses atrocités.Un film  qui ne laissera sans nul doute, personne indifférent.

excellent, au dessus de la mêlée
excellent, au dessus de la mêlée

3096 days de Sherry Hormann (2012, All) avec Antonia Campbell Hughes, Thure Lindhardt…. durée 1h50

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s