Dr Jeckyll et Mr Hyde (1989) Buried alive (1990) de Gérard Kikoïne par Marc Shift

A l’occasion du Bloody week end 2014, voici en mise en bouche un petit retours sur l’édition 2013 avec cette double chronique, pour un réalisateur qu’on y découvert là, à travers ses deux principaux films de genre, avec un croisement entre le mythe Jeckyll / Hyde et celui de Jack l’éventreur et un film sur un institut pour fille à remettre dans le droit chemin…..

edge-of-sanity-Dr-Jeckyll-Mister-Hyde-poster-afficheL-emmurée-vivante-poster-affiche

Des films d’amour….

Alors oui, Gérard Kikoïne n’est pas le plus grand spécialiste de film du genre horrifique / fantastique du monde (même pas de France, mais peut être de Navarre….), mais à la vu de ses films on ne peut pas nier qu’il se débrouille plus que pas mal. Alors ces films ne sont pas là pour révolutionner le genre (n’est ce pas Qux?), mais ils ont au moins le mérite de vous faire passer un bon petit moment, sans vous prendre pour un con (ce que vous n’êtes pas, la preuve vous lisez cette fabuleuse chronique, gage d’intelligence ET de bon goût).

L emmurée vivante buried alive Robert Vaughn
L emmurée vivante buried alive Robert Vaughn

Et là vous me dites (si si, je vous entend très bien) mais alors M. Kikoïne il est spécialiste de quoi? Alors c’est vrai que le gaillard sait plutôt très bien manier une caméra, trouvant des angles de vues originaux, se permettant de très beaux cadrages bien senti…donc on sent qu’il se fait bien plaisir…. Car il est avant tout spécialiste de film « d’amour » selon ses propres termes. Non pas de ces films chiant à l’eau de rose tout plein de romantisme dégoulinant, mais plutôt sur ce qui ce passe après, quand les acteurs et surtout les actrices sont tous tout nus et qu’ils font des choses interdites au moins de 18 ans (enfin uniquement dans les films….).

edge of sanity Dr Jeckyll Mister Hyde Anthony Perkins
edge of sanity Dr Jeckyll Mister Hyde Anthony Perkins

C’est donc bien dans le film porno que Gérard Kikoïne a fait ses armes, « là où la star c’est le cul, pas les starlettes, donc on fait ce qu’on veut » (dixit himself), et que dans la lignée de sa filmo on sent qu’ il fait ses films pour le plaisir du spectateur avec ces deux histoires bien différentes, mais ayant le point commun d’avoir un casting franchement pas dégueulasse. Car en deux films réussir à aligner des noms comme Anthony Perkins, John Carradine, Robert Vaughn, Donald Pleasence excusez du peu, mais tout le monde ne peut pas s’en vanter!!!!

L emmurée vivante buried alive Donald Pleasance
L emmurée vivante buried alive Donald Pleasance

Commençons par Dr Jeckyll et Mr Hyde, où le rôle titre est dévolu au regretté Anthony Perkins (Norman Bates forever….) campant un personnage plus moderne, toujours basé sur le mythe du savant fou,  mais avec un côté plus décadent et surtout toxicomane qui lui fera perdre progressivement les pédales. Le film est bien rythmé, plutôt sexy (puisqu’il vous dit que c’est que de l’amour!!), avec des plans originaux et très graphiques, il mérite très largement d’être découvert.

edge of sanity Dr Jeckyll Mister Hyde
edge of sanity Dr Jeckyll Mister Hyde

Même chose avec Buried Alive, avec un casting trois étoiles avec John Carradine, Robert Vaughn et Donald Pleasance, valant là aussi le détours avec cette histoire classique tournant d’un pensionnat tout plein de jeunes filles (il a beaucoup, beaucoup d’amour à donner le Kikoïne….), dirigé par un psychiatre (Vaughn) avec sa méthode révolutionnaire, aidé par un homme de main aussi inquiétant qu’intrigant (le très cabotin et excellent Donald Pleasance), dont le but est de redresser ces jeunes filles (j’ai bien des idées….je m’égare). Mais des disparitions mystérieuses changent l’atmosphère de cette vénérable institution.

edge of sanity Dr Jeckyll Mister Hyde
edge of sanity Dr Jeckyll Mister Hyde

S’il faut quand même se méfier du bonhomme (ce sont les derniers films d’ Anthony Perkins et John Carradine juste avant leur décés), les deux films, malgré les manques de budget évident, sont de bonnes bobines d’exploitation, distrayantes, décomplexées, fun, avec la petite touche sexy qui va bien, n’hésitez pas à jeter les deux yeux dessus….

Dr Jeckyll et Mr Hyde-« Edge of sanity »- de Gérard Kikoïne (1989, Fra, GB) avec Anthony Perkins, Glynis Barber….durée 1h25

http://www.cinetrafic.fr/video/bande-annonce/67924/dr-jekyll-et-mr-hyde-ba-vf

moyen mais sympa
moyen mais sympa

Buried alive -Emmurées vivantes- de Gérard Kikoïne (1990, USA) avec Robert Vaughn, John Carradine, Donald Pleasance….durée 1h27

moyen mais sympa
moyen mais sympa

Contrairement à nos habitudes pas de bandes annonces, elles sont introuvables….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s