Gore, dissection d’une collection, Artus films et Trash edition

Les plus jeunes d’entre vous ne connaissent peut être pas la mythique collection fleuve noir « Gore », près de 120 ouvrages parus dans les années 80, célébrant le mauvais goût, les éruptions de tous types de fluide corporel, de la tripaille et autre joyeuseté…

Donc elle est où la grande news la dedans? Et bien Artus films se lance dans l’édition, et comme d’habitude, pas de n’importe quoi, d’un ouvrage revenant sur cette fabuleuse collection qu’est Gore, avec cette dissection d’une collection écrite pas David Didelot.

Gore-dissection-d-une-collection1

Les 118 volumes de la collection sont autopsiés, mis en parallèle avec le cinéma fantastico-gore, avec des images d’archives, l’intervention des auteurs de l’époque, ce livre de 400 pages va devenir votre bible absolue. Ces livres, publiés dans la deuxième moitié des années 80, étalés joyeusement leur mauvais goût plein de couleurs criardes, de corps disloqué, de sévices en tout genre jusque dans nos chère kiosque à journaux et autre supermarché devrait faire votre bonheur!!

Le rapport entre un éditeur de film et cette collection? Une affaire de passion, et grâce au Bloody week end j’ai pu leur tirer les vers du nez, surtout de Thierry derrière la conception du catalogue…avec leur consentement:

Thierry et kevin, les deux passionnés derrière Artus films
Thierry et kevin, les deux passionnés derrière Artus films

*Sur la naissance d’Artus films:

-Artus existe depuis 9 ans déjà, et c’est né d’une frustration, les films que je voulais n’était pas disponible, alors j’ai pris les choses en main pour enfin avoir ma DVDthèque idéale.

*Sur la difficulté d’être éditeur indépendant:

Le métier est difficile car en fait il est couteux en investissement, pour trouver et racheter des copies de qualité. Il faut aussi jongler entre la passion et la réalité du marché. Alors forcément les débuts sont plus compliqué, surtout qu’on apprend le métier sur le tas, mais ça devient de plus en plus professionnel notamment avec le site que nous avons lancé il y a 5 ans.

*Sur les choix de films:

C’est vraiment par goût, je vais chercher les films par goût personnel mais tout en ayant en tête le potentiel commercial. Mais pas l’inverse. Tout commence par la recherche des ayants droits qui demande parfois un vrai travail d’enquêtes, et une fois que c’est fait, on rentre dans la phase contrat qui elle aussi demande pas mal d’effort.

*Sur la bonne qualité des copies et des bonus:

C’est cool que les gens voit les efforts que nous effectuons!! Parce que ce n’est pas toujours gagné d’avance, les copies elle même ne sont pas toujours aux mains des ayants droits, sans parler de copies de qualité!! Et quand au bonus nous les produisons nous même (interview des acteurs, mais aussi des spécialistes du genre….).

*Sur l’avenir d’Artus films:

Nous avons toujours la volonté d’enrichir notre catalogue, toujours vers mes genres de prédilection que sont la science fiction, le gothique, le western et bien d’autre, en gardant le cap du genre tout en se faisant plaisir!!

Auteur Trsh Edition, Robert Darvel, Schweinhund, Degüellus
Auteur Trsh Edition, Robert Darvel, Schweinhund, Degüellus

Parlons aussi de la boite de Trash édition, découvert pour ma part sur le bloody week end de l’année dernière, reprenant le flambeau de la collection Gore. Et avec les trois premier volets on peut dire que c’est réussis, une bonne ambiance gore, putride et cradingue.

Trash-edition-necropornoQuand le mythe du zombie est couplé avec une nymphomanie morbide…Imaginez des zombies à la 28 jours après copulant frénétiquement, avec leur corps en totale décrépitude….Vraiment excellent, dynamique avec une bonne grosse dose de Trash comme on les aime

Trash-edition-pestilenceUn voyage dans le moyen age ça vous tente? L’histoire d’un médecin au prise avec un complot sans doutes caché derrière cette épidémie bubonique, tuant les gens dans d’atroces souffrances quand ils ne sont pas brulés vif…Mon p’tit préféré des trois premier 😉

Trash-edition-bloodfistEncore un zeste de complot, un psychopathe en vadrouille….Celui là m’a moins convaincu, un peu moins rythmé que les autres, mais n’en reste pas moins de bon passage bien dégoulinant comme il faut.

Depuis la collection c’est enrichi de 6 nouveaux numéros, espérons qu’elle nous fasse beaucoup de petits dégénérés, tout en se permettant des concepts aussi dingue que la collection Gore (comme une mythique invasion de limaces sanguinaires….)!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s