Amazonia, la jungle blanche de Ruggero Deodato (1985) par Marc Shift

Le colonel Brian Horne, supposé mort depuis des années, semble être derrière une série de massacre sanglant au fin fond de la jungle amazonienne. Deux reporters partent alors sur ses traces pour mener l’enquête, ainsi que sur la disparition d’un jeune américain. Leur voyage les mènera au bout de l’horreur….

Amazonia-la-jungle-blanche-cut-and-run-Ruggero-Deodato-1985-poster-afiche

Dis Monsieur Cannibal raconte. nous une histoire…

On aime ou on déteste, ainsi pourrait presque t on résumer la filmographie de M. Cannibal, alias Ruggero Deodato. Et il vrai que son film emblématique, le sulfureux Cannibal holocaust, divise toujours autant, j’ai pu le constater par moi même lors du Bloody week end 2014, lors des discutions ayant suivi la projection de ce film mythique.

Amazonia-la-jungle-blanche-cut-and-run-Ruggero-Deodato-1985-Michael-Berryman

Mythique ou culte, il l’est forcément devenu, rare sont les fanas de ciné d’horreur à n’en avoir jamais entendu parler, que ce soit à cause de la qualité des effets spéciaux, de la mise à mort d’animaux et surtout du thème du cannibalisme. Pour ma part, je le redis une fois de plus, qu’en dehors de la faiblesse du scénario et du jeu de certains acteurs, ce film mérite d’être défendu car il appartient au ciné de genre de bousculer les conventions, le bon goût. Et qu’en fait j’aime quand même le film malgré ses faiblesses.

Amazonia-la-jungle-blanche-cut-and-run-Ruggero-Deodato-1985-2

Amazonia a forcément des similitudes avec Cannibal holocaust, ne serait-ce qu’avec le cadre, mais aussi avec le caractère radical de la réalisation. Car il ne faut pas oublier, outre l’aspect sulfureux d’une partie de ses films, la qualité globale de la réalisation, avec une patine très documentaire, couplée a une gestion des effets spéciaux / gore étalant la grande maîtrise du bonhomme.

Amazonia-la-jungle-blanche-cut-and-run-Ruggero-Deodato-1985-3

En fait pour moi Amazonia, hormis le jeu fluctuant des acteurs, efface même une grosse partie des scories de son film culte à savoir son scénario avec cette histoire tournant autours du trafic de drogue et de disparition. Car plus que de dénoncer cet univers, il n’utilise pas spécialement ce cadre pour asséner une morale trop lourdingue (au contraire de cannibal), plus dans un esprit « cannibal’xploitation » lui permettant de mettre en valeur un triptyque jungle / action / gore.

Amazonia-la-jungle-blanche-cut-and-run-Ruggero-Deodato-1985

Du coup le film gagne un côté un peu plus fun, plus décontracté, à l’image du premier rôle d’ Eric La Salle (bien connu des fans d’Urgences, rôle qu’il ne met pas trop en avant dans ses bio…), et il en devient bien plus agréable à suivre (enfin si on aime ce sous genre…), il est aussi musicalement plus punchy grâce aux Goblin. Et puis comment ne pas aimer un film avec un Michael Berryman au mieux de sa forme?

Amazonia-la-jungle-blanche-cut-and-run-Ruggero-Deodato-1985-5

Alors si Amazonia n’est pas le plus connu de ses films, ni le plus facilement trouvable, (moi j’ai eu de la chance de le voir sur grand écran lors du Bloody week end 2014, et je vous assure que c’est une chance, même si j’avais un à priori plutôt négatif), il a un côté nettement plus attachant que son film culte, où la forêt Amazonienne dévoile une foule de splendides paysages, avec sa réalisation toujours aussi impressionnante, ses scènes chocs…une fois de plus un film qui vaut la peine d’être vu et défendu.

un bon film
un bon film

Amazonia, la jungle blanche -« Cut and run »- de Ruggero Deodato (1985, Ita) avec Lisa Blount, Richard Lynch, Michael Berryman, Eric La Salle….durée 1h30

Amazonia la jungle blanche par stebzh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s