The Musketeers d’Adrian Hodges – « All for One and One for All » par Cineemotionart

Tout d’abord, ce que je dois dire est que j’ai changé le pseudo Neots25 en Cineemotionart.

Petite nouveauté de la BBC de cette année, The Musketeers reprend l’histoire des trois mousquetaires de notre chère Alexandre Dumas qui a été déjà adaptée de nombreuses fois (cinéma…) pour notre plus grand plaisir. On retrouve tous les personnages qui font la renommé du roman à savoir Athos, Aramis, Porthos, D’Artagnan et bien d’autres… Étant curieuse par cette énième adaptation du roman, je me suis laissé séduire dès le premier épisode avec tous ses personnages hauts en couleurs et surtout attachants. Elle a été renouvelée pour une deuxième saison pour mon plus grand plaisir.

On serait tenté de penser que la série reprendrait tous les clichés de ce genre (de capes et d’épées). Mais en fin de compte, cette série est faite toute en finesse, elle est prenante, rythmée, convaincante, drôle et surtout on ne s’ennuie jamais. L’histoire s’intéresse au trois mousquetaires du roi Louis XIII qui nous entraine dans la France du début du XVIIe siècle. D’Artagnan, qui veut devenir un mousquetaires, rejoint Paris après la mort de son père. Il rencontre, donc, malencontreusement les 3 mousquetaires et leur donne rendez-vous pour un duel. C’est à partir de ce moment qu’il entre dans cette grande famille et que l’aventure de ces mousquetaires commence…

Photo

J’ai regardé la saison entière et elle est sublime, prenante et nous offre des moments d’une pure saveur, tantôt rythmés par des duels savoureux, épiques et des moments plus doux, plus sentimentales qui nous apprennent plus sur les personnages. La réalisation d’époque est magistralement bien fichu avec des costumes plus beaux les uns que les autres. Avec des robes, des costumes qui sont chacun réalisés de manière détaillés. Il faut dire que tout le monde représente parfaitement l’époque de la Renaissance. C’est le cas aussi pour tous les décors qui sont juste magnifiques. Tout ceci est bien évidemment accompagné par une bande sonore riche, entraînante composée par Murray Gold, connu aussi pour avoir composé la musique pour la série Doctor Who.

Photo Alexandra Dowling, Phoebe Fox

Son originalité se ressent et plait énormément au visionnage de chaque  épisode car elle ne se centre pas seulement sur des duels entre épées (même s’ils sont très nombreux, soit) mais également aux personnages et leurs vécues, leurs histoires et tous les événements qui vont apporter la profondeur à la série. Et le fort de cette réside notamment dans les personnages qui apportent chacun leur personnalité et un certain attachement. On retrouve tous les personnages qui font du roman ce qu’il est, à savoir, tout d’abord, le mousquetaire romantique qui tombe sous le charme de nombreuses dames et surtout de la dame la plus puissante du royaume. Porthos, ancien enfant esclave et voleur, il est vif et drôle. Puis Athos, le mousquetaire brisé par sa femme qui n’est d’autre que Milady, il reste, tout de même, juste et droit. Et bien évidemment, D’Artagnan, le mousquetaire fougueux, impertinent et impatient d’être reconnu en tant que mousquetaires. D’autres personnages sont présents comme Milady, l’espionne du cardinal Richelieu et ancienne épouse (morte) d’Athos, va user ses talents pour mener la danse et poser d’énormes problèmes aux mousquetaires. Et le cardinal Richelieu qui complote et conspire toujours.

Photo Peter Capaldi, Ryan Gage

Et les personnages sont aussi attachants et convaincants, c’est notamment grâce aux acteurs qui ont fait un travail merveilleux. Chacun de leur rôle est assez fouillé et étoffé pour permettre d’avoir une profondeur visible et plus réel. Chacun laisse son empreinte et nous laisse transparaître différentes facettes de leur personnage sans en dévoiler trop rapidement dès les premiers épisodes.

Photo Maimie McCoy

Chaque épisode est tourné et réalisé parfaitement sans jamais négliger des points importants. Tout est fait de manière fluide. La tournure et les événements des épisodes nous permettent d’apprécier les épisodes avec un enchainement intelligent, des épisodes haletants qui ne perdent pas le téléspectateurs dans des explications tordues ou des conspirations incongrues. Non, au contraire. Il faut dire qu’elle dispose d’atouts non négligeables tels que des costumes d’époques majestueux, une bande sonore qui accompagne parfaitement ce genre et surtout une photographie sublime (tantôt sombre, tantôt éclairé selon les situations dans lesquels les protagonistes sont) alliant de nombreux paysages qui se succèdent et qui émerveillent les yeux du spectateurs. On passe facilement de la ville à la campagne, des châteaux somptueux de la noblesse, de la royauté, des jardins dignes de cette époque à un Paris plus urbain avec les maisons des plus modestes et les rues boueuses, étroites des villes de la Renaissance. Tout ceci fait le charme de la série, sa propre image et son ambiance.

Enfin bref, je dois dire juste que j’ai été conquise par cette nouvelle adaptation plus moderne de l »histoire d’Alexandre Dumas. Et même si, d’après ce que j’ai pu lire par ci par là, ils ont pris quelques libertés dans l’histoire, la série nous plongent parfaitement dans les aventures des trois mousquetaires avec facilité avec en prime des acteurs qui jouent leur part et qui nous émerveillent de leur talent. Donc, la seule chose que je peux dire pour clore ce sujet est :

« All For One and One for All »

The Musketeers d’Adrian Hodges (2014). Avec Luke Pasqualino, Alexandra Dowling, Peter Capaldi, Santiago Cabrera, Tom Burke, Ryan Cage…

excellent, brillant
excellent, brillant
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s