Suck, de Rob Stefaniuk (2009), par Sékateur…

Il faut toujours se méfier de ceux qui vendent des trucs, du sexe et du rock’n roll… bien souvent, on ne trouve rien de tout ça. En tout cas, pas comme on le voudrait. « Suck » ne ment pas trop. Il nous propose des Vampires, du sexe et du rock’n roll… Alors, non, il n’y aura pas tout, mais nous trouverons quand même des vampires, et une sorte de rock mollasson du genou… deux sur trois, c’est pas si mal…

Un groupe de rock pourrave tente de s’arracher à sa condition pour atteindre des sommets artistiques inégalés. Mais pour cela, il lui faut un coup de pouce. Un coup de pouce ? Non, plutôt un coup de canines…

Bon, ok, pompe-moi le sang...
Bon, ok, pompe-moi le sang…

Ouais, dans le genre pitch famélique, il se pose là… c’est fait exprès, pour préserver quelques surprises. A vrai dire, le scénario de ce film est un peu moins routinier qu’il n’y paraît. Rien de bien innovant, toutefois. Disons qu’il est correct.

Le fameux groupe de rock fonctionne grâce à une chanteuse charmante, tellement charmante, qu’un vampire va la repérer et lui pomper le sang. S’ensuivra une ascension fulgurante pour cette petite équipe de bras cassés, à la fois ravie de voir le groupe accéder à un succès inattendu, et terrorisée devant les exactions perpétrées par ladite chanteuse…

C'est lui le tombeur de la bombe située ci-dessus... alors, crédible ?
C’est lui le tombeur de la bombe située ci-dessus… alors, crédible ?

Autant être clair, ce film est une comédie. Il n’a aucunement l’intention de faire peur ou de créer une quelconque tension dramatique. Ce n’est pas plus mal, mais il vaut mieux le savoir.

Et le gore ? Non, pas de gore, pas vraiment, juste des idées plutôt sympa, mais un peu limitées. Je n’en dirai pas plus…

Les stars du rock, Alice Copper, Iggy Pop, et dans une moindre mesure Moby (il fait du rock, lui ?) ont de petits rôles, bien sûr, mais ils servent à quelque chose. Ce sont moins des apparitions prétextes qu’il n’y paraît. Un peu quand même. Le style de rock planant sur ce film n’a rien à voir avec l’oeuvre de ces icônes, on est plutôt dans une sorte de métal moderne, très mou, tout en riff long, huileux, faussement émouvant, et vraiment chiant… l’esprit rock est absent de ce film, que les choses soient claires.

C'est la star qu'on voit le plus dans ce film...
C’est la star qu’on voit le plus dans ce film…

Par contre, le démon y est bien présent, et même omniprésent. Et nos icônes y ont toute leur place. Ils nous offrent de belles prestations mauvaises à souhait. Pendant quelques secondes, certes, mais ils font le boulot.

Le film se déroule gentiment, et gagne en cohérence au film du temps, jusqu’à devenir carrément jouissif. Il faut bien sûr un certain recul pour goûter pleinement ce genre de film, nous sommes devant un budget modeste de 3,5 millions de dollars. Je donne souvent les budgets, car à mes yeux, c’est déterminant pour placer le curseur de l’indulgence. Ici, j’ai vraiment envie d’être indulgent.

Ouais, on sent qu'il veut nous vendre une guitare à certains moments, mais c'est sympa de le retrouver...
Ouais, on sent qu’il veut nous vendre une guitare à certains moments, mais c’est sympa de le retrouver…

Beaucoup d’aspects de ce film me déplaisent : la musique (on appelle ça du rock…) l’exploitation des stars du rock (n’importe quel acteur aurait pu faire l’affaire) mais il y a une vraie énergie dans ce long métrage qui m’inspire beaucoup de sympathie. Et je dois l’avouer, j’ai explosé de rire durant le dénouement. Gros point fort…

Au final, on peut revoir la jaquette, avec « Des vampires, du rire et de la pop mielleuse », mais en fin de compte, ce n’est pas si mal…

moyen mais sympa
moyen mais sympa
Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s