Sons Of Anarchy 7 (2014) de Kurt Sutter par Flow

Saison 7.

Sans Tara rien ne va.

Alerte ! Spoiler dans le sous-titre ! En même temps, fallait pas venir voir cet article sans avoir vu la saison 6. Bien fait pour vous. J’ai hésité, mais je trouvais mon idée trop bien pour ne pas l’écrire…

V3dlIB9

Trêve de bavardages. L’an dernier, je disais:

«Le plus triste est qu’on se dirige vers un énième retour en arrière. Une nouvelle guerre des gangs et un Jax en mode je bute tout ce qui bouge car je m’en fous de la vie. Et surtout une bonne dizaine d’épisodes avant que tout le monde ne découvre la vérité sur le meurtre (sauf Unser qui le découvrira un peu avant les autres). Des perspectives peu intéressantes…».

Je suis tellement doué que j’avais prédit il y a un an ce qui se passerait dans cette ultime saison. Je ne me suis trompé que sur un seul point. Unser a découvert la vérité en dernier. Alors que c’était le seul qui la cherchait. J’aurais du me rappeler à quel point il est mauvais flic.

Tout le reste s’est passé sans surprises. Une guerre des gangs longue (10 épisodes sur 13), réchauffée et sans grand intérêt, Jax qui tue tout ce qui bouge et le véritable objet de l’histoire reléguée au second plan en attendant la conclusion (à partir de l’épisode 11 donc).

lea-michele-sons-anarchy-set-pictures

Et bien, cette équation donne une des pires saisons de la série. C’était particulièrement mauvais, violent et long (les épisodes dépassent toujours facilement les soixante minutes). Devant les 10 premiers épisodes, on est partagé entre ennui et colère face à ce gâchis (culminant avec la mort ratée d’un personnage central dans l’épisode 9). Je ne vais pas m’appesantir plus longtemps sur cette partie de la saison, je vous laisse seul juge. Je retiendrai juste que Sutter a fait l’erreur de croire qu’il tiendrait une saison complète avec comme seul enjeu la mort de Tara, sans la traiter frontalement (toutes les intrigues auraient du partir de là et être plus intimistes, bref, sans cette foutue guerre qui n’est que diversion, et digression).

ob_214038_vlcsnap-2014-10-29-17h41m59s89

Mais cet échec, paradoxalement, affirme, ce que maladroitement Sutter essayait de démontrer: sans Tara rien ne va. Le déferlement de violence de la première partie de la saison tentait à prouver que Jax avait perdu tout point de repère avec la disparition de sa femme. Mais Sutter a surtout prouvé qu’il s’était tiré une balle dans le pied en supprimant un des meilleurs éléments narratifs de son histoire. En effet, les meilleurs moments de la série sont la relation Jax/Tara et les conflits qui naissent de l’impossibilité de mener une vie de famille et une vie de gangster. C’est la série elle-même qui a perdu ses repères dans cette saison 7.

marylin-manson-debarque-dans-les-sons

Parlons maintenant des choses intéressantes dans cette conclusion. A partir du moment où Abel (quel enfant bizarre au passage) révèle à son père qui est le véritable meurtrier de sa mère, la finesse d’écriture de Sutter est réapparue prouvant que le reste n’était qu’approximations. Reste à savoir si la conclusion fournie est à la hauteur des meilleurs moments de la série. Je n’arrive pas vraiment à me décider.

La conclusion de l’affaire Tara ne me convient pas vraiment (car Gemma a gagné), ça c’est un fait. Mais pour la fin en elle-même, je ne sais pas. Je suis partagé. Ce qu’on ne peut lui enlever, c’est qu’elle est à l’image de la série. Elle oscille entre une remise en question du mode de vie des gangsters et une apologie de ce monde particulier. Sutter n’a jamais réussi à masquer sa fascination pour ces hors-la loi. La dernière scène résume parfaitement cette dualité : Jax parle à son père et accepte enfin qu’il est une grosse ordure mais Sutter lui offre une fin messianique quelque peu ringarde juste derrière. La finesse qui côtoie le grand-guignolesque… Un bon résumé de la série en fait.

ob_2e3958_vlcsnap-2014-10-01-17h17m00s228

Je n’ai jamais été tendre avec les bikers de SAMCRO car j’ai toujours eu avec eux une relation bizarre et conflictuelle mais dans leurs meilleurs moments (les saisons 4 et 5 surtout), ils m’ont plu comme aucuns autres. Je me souviendrai de SOA comme d’une étrangeté qui associait Shakespeare et des gangsters à motos. Je me souviendrai des performances d’acteurs pour la plupart exceptionnels (Charlie Hunnam était très touchant dans les trois derniers épisodes). Je me souviendrai du poids du destin et de la fatalité, du cercle vicieux de la violence et de l’éternel recommencement comme chez le dramaturge anglais. Je me souviendrai de Gemma, un des meilleurs personnages de ces dernières années, une pourriture égoïste qui a détruit son fils, voir son petit-fils). Je me souviendrai aussi de la drôle de capacité de Kurt Sutter: allier une certaine finesse d’écriture à des idées grotesques (Juice le Black). Je me souviendrai de toi SOA pour ce que tu étais, un divertissement qui parfois, savait dire des choses intelligentes sur la vie.

Sons-of-Anarchy-Saison-7

Note:

moyen mais sympa
moyen mais sympa

Bande-Annonce:

Publicités

10 commentaires

  1. Partagé mais un peu moins que toi, la saison démarre trop lentement (comme le finalé de « the Shield ») avec cette affaire de gang mais tape très dur quand les enjeux familiaux reprennent le dessus ( tjs comme dans « the Shield ») Sutter aurait du apprendre un peu plus de Shawn Ryan qui avait tant qu’a lui reconnu volontiers s’être un peu trompé sur le long démarrage de sa dernière saison de sa série (a laquelle l’ami Kurt s’est fait les dents en y écrivant bcp de très bon épisodes) avant de se reprendre et de conclure de façon magistrale son show (pas vraiment le cas ici). Des segments un peu con con (la relation pas crédible entre Chibs et la keuf malgré une conclusion glaciale, tout le comportement du fils pas vraiment fin non plus, la poursuite finale a 2kms/heure -tu l’a oublié celle la?!- :-…) mais Sutter ne foire pas tout en aboutissant plus que correctement le destin de touts ses persos, et en nous proposant de bons moments (qui arrivent cependant trop tardivement) comme Gemma et Jax dans le jardin, la bague dans la main d’ Abel, la relation Phillip Jax et les événements tragiques de membres emblématiques touchants et choquants) qui restent en mémoire. En ce qui concerne les cameos, Courtney Love (je n’ais toujours pas compris pourquoi on l’a embauché vu le rôle) n’apporte rien, Brian Warner pour sa part est plus convaincant dans la peau du faf Tully. Le final m’a d’abord fait penser à du Rob zombie (plagiat!) avant de bifurquer (et c’est tout à fait ça!) dans le coté messie un peu vain mais pas ridicule (le dernier plan en cgi pique aux yeux quand même) dommage SOA restera une bonne série qui aura mis du temps à s’installer avec de très bonnes saisons (5 et 6) qui nous promettaient un feu d’artifice mélangeant intimité et ultra violence, le résultat retombe un peu comme un soufflé, mais globalement Sutter s’en sort (plutot) bien..Mais au niveau d’un « Boardwalk Empire » par exemple
    note global de la série: 4/7

    J'aime

    • Eh eh eh j’attendais ton commentaire 😉
      Alors, que je réponde bien à tout ce que tu évoques.
      The Shield, je ne l’ai pas encore vu (mon classique du moment que je rattrape: The Wire), mais je savais que Sutter y avait officié. Elle démarre lentement, c’est un euphémisme ! Après 10 heures de quasi nawak, la pilule est dure à avaler.
      Pour Chibs et la flic, c’est du Sutter tout craché, les intrigues débiles et over the top, c’est sa marque de fabrique (encore une fois, Juice le black en saison 4).
      Quant à la course poursuite finale et aux CGI horribles, je n’en ai pas parlé car j’étais trop omnibulé par l’excellente chanson qui l’accompagnait. Et j’ai appris à être indulgent avec le manque de moyen des séries en général. Ça a son charme. De plus, je crois que l’absence de vitesse est volontaire (c’est une dernière balade).
      Je suis d’accord, dès qu’il se recentre sur le principal c’est réussi. Avec Gemma (même si j’aurai préféré qu’elle vive avec ses remords et que Jax survive, mais bon je m’étais préparé: pas de happy end dans une tragédie shakespearienne), avec la bague d’Abel (une des plus belles scènes de la série), avec toutes les scènes d’adieu (Jax/Juice ; Jax/Nero ; Jax/ses gosses ; Gemma/Abel ; etc).
      Les caméos, Courtney Love, je l’ai vue au générique mais même pas dans l’épisode. C’était la prof du gamin, non ? Je ne sais plus ^^ Marilyn Manson, ouais, c’était cool. Ma préférence va à Walton Goggins en Vénus. Et la fin de Peter Weller était pas mal.
      Bref, pour ce qui est du côté christique (avec la SDF et la mort en croix), je préfère faire comme si ça n’existait pas. Mais bon je comprends, ça y est dans Shakespeare.
      Je me souviendrai de cette série tout de même !
      Allez, je me remets à The Wire !

      J'aime

  2. salut les amis, juste quelques précisions concernant notre silence blogosphérique assourdissant : nous sommes bloqués par OB depuis une semaine (voir coms explicatifs chez nous) je pense qu’on va se chercher un autre hébergeur. bonnes fêtes à vous en tout cas

    J'aime

  3. Oui c’était la prof du gamin Courtney love, Walton Goggins est un sacré acteur il bouffe littéralement l’écran dans la dernière saison de « the Shield » malgré la redneck attitude de son perso, Son rôle de Vénus dans SOA montre toute la palette du comédien; « the Wire » c’est la meilleure série de touts les temps, Dominic West dans la peau de Mc Nulty est formidable mais touts les acteurs sont prodigieux bien aidé des « back ground » trés travaillés et phénoménaux (Bubbles en tête) de mémoire la saison 4 contenait la new Amsterdam ça m’avait beaucoup marqué à l’ époque, de toutes façon toutes les saisons sont merveilleuses même celle des dockers que j’ai moins aimé mais qui est pourtant considéré comme une des meilleures et Omar putain!!! l’acteur a rebondi dans « Boardwalk Empire » et il reste awesome! 🙂

    J'aime

    • Tu as déjà vu Justified ? Goggins (qui y joue le méchant) y est excellent !
      The Wire, c’est vraiment quelque chose effectivement !
      Hamsterdam, c’est la saison 3. Au début, je la trouvais moins bien et en fait, au final, c’est pour l’instant ma préférée (je suis d’accord avec toi, la 2 est en deçà. Les Grecs sont bofs). Là je commence la 4 que j’attendais de pied ferme. Le thème de l’éducation me touche tout particulièrement. Et je ne suis pas déçu. Les gamins sont formidables !

      J'aime

  4. Toujours voulu m’attaquer à cette série mais j’ai tellement de retard sur 50 autres (pas vu encore true detective, les saisons 4 de GoT et Walkind dead m’attendent tout comme Fargo) que les saisons se sont accumulées et que donc la 7 ça me fait flipper (surtout après mon marathon Battlestar).
    Pourtant j’aime bien les bikers dépressifs et cie après m’être fait le DLC de GTA IV The Lost and damned.

    Bon ça vaut le coup que je perde minimum 2 mois de ma vie dessus ou pas ?

    J'aime

    • Je rejoins Mat. Elle vaut le coup d’œil. Mais n’en fais pas une priorité non plus.
      Sutter est fan de GTA, tu devrais t’y retrouver.
      C’est une très bonne série sur la famille et la fatalité liée au milieu social.
      Quand elle reste concentrée sur ça, c’est une très bonne série. Hélas, Sutter se perd souvent dans des intrigues débiles et une violence gratuite. Elle côtoie le génie comme la nullité absolue. Mais elle reste fascinante.
      Par contre, elle met du temps à démarrer. Faut attendre la saison 4, pour être pris dans l’histoire.

      J'aime

  5. salut les ami(e)s,
    marre des turpitudes d’Overblog très certainement attiré par l’odeur du pognon (pubs à gogo), nous migrons ici http://cafardages2.canalblog.com/ en espérant que l’aventure puisse continuer longtemps. Vous pouvez donc modifier vos liens si vous le souhaitez et vous réabonner, si vous le souhaitez également afin de nous suivre pour de nouvelles aventures. Les Caphys sont plus déterminés que jamais à garder le cap ! On vous embrasse toutes et tous en vous souhaitant, par avance, une excellente année 2015 !

    J'aime

  6. Les premières saisons sont pas mal Toots (méme si un peu poseuse) la saison 3 moyenne après c’est de mieux en mieux comme l’ atteste les saisons 5 et 6 qui font penser que l’on a peut être devant les yeux une des grosse séries jamais réalisées, malheureusement la season finale est décevante comme la bien dit Flow, car on reste en première lgts avant que l’ on embraye la seconde vitesse (et pour une série portant sur les bikers ça l’a fout mal! 🙂 ) mais la conclusion n ‘est pas dégueulasse comme un « Nip/Tuck » par exemple et pour les perf’ qui vont crescendo des comédiens (Hunnam et Segal en tête) cette série FX vaut le coup d’être vue

    J'aime

  7. J’ai acheté les 3 premières saisons de « Justified » aujourd’hui sans même avoir vu ton com Flow! 🙂 (à 10 euro le coffret c’est cadeau) a oui HAmsterdam c’est la season3, quand on voit l’ intérieur du quartier c’est vraiment l’ enfer sur terre en juste quelques minutes ç’a m’a scotché, la saison 4 est très bien avec l’ école, les gosses charismatiques et le flic (Prez je crois) recalé de la saison1 qui montre qu’il est un brave type, la saison 5 portera sur le journalisme, attends toi à des moments forts et émouvants pour certains persos attachants du show, le final est carrément satisfaisant donc c’est du tout bon!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s