Le retours des morts vivant de Dan O’ Bannon (1985) par Marc Shift

poster-affiche-le-retour-des-morts-vivants-dan-o-bannonUne bande de potes (avec option meufs…) cherchent un p’tit coin sympa pour s’arracher la tronche. Mais pour ça il faudrait qu’ils soient au complet, alors ils attendent leur derniers potes bossant dans une boite de fournitures médicales, dont le sous sol regorge d’étranges barils…

Infectés toi même!!!

Vaste sujet philosophique agitant le Landernau des « fans » de films de morts vivants : quand ils marchent comme des vieillards séniles se sont d’horribles zombies, quand ils courent « mais si tu sais comme dans le films de Snyder » ce sont des infectés. Après avoir arraché le bras du jeune con responsable de cette maxime pour le frapper avec, je lui est gentiment expliqué pourquoi ce n’était qu’un vil ignare.

le-retour-des-morts-vivants-dan-o-bannon-7

Déjà dans l’armée des morts ce sont forcément des zombies, vu que c’est le remake d’un des chef d’oeuvre de Roméro. Forcément on va me sortir l’argument choc, bin la première fois qu’ils courent, c’est dans le film de Boyle, pis c’est des infectés!!

Alors à la Pellicule brûle nous sommes aussi là pour rétablir la vérité, historique et impartiale car le film qui a révolutionné le genre zombie, c’est celui de Dan O’ Bannon!!

le-retour-des-morts-vivants-dan-o-bannon-5

Bon OK, tout le monde l’avait à peu près oublié, même moi, car ça fait bien 15 ans que je ne l’avais pas maté. Dan O’ Bannon, avant tout scénariste (Darkstars avec Carpenter, Alien le 8ème passagers… ça cause non??), livre avec son premier film un film suffisamment original pour s’extirper du magma du tout venant de la production zombiesque de l’époque (en fait même de la notre).

Alors ce n’est ni au niveau de la réalisation, bonne sans être absolument géniale, ni des effets spéciaux (mais très corrects) qu’il faut chercher la raison de la réussite du métrage, mais bien au niveau du scénario. Car à l’époque (tient encore maintenant, étrange ça…) sortie de Roméro et d’une poignée d’autre réal comme Fulci, point d’originalité, un schéma :invasion de zombie et hop du gore en fonction des moyens.

le-retour-des-morts-vivants-dan-o-bannon-6

Le retours des morts vivants, hommage direct au film de Roméro, d’ailleurs cité dans le film, se démarque en faisant courir les zombies pour la première fois, mais aussi en les faisant parler!! Evidement c’est pas du Shakespeare, et c’est tant mieux, car le film est en fait une très bonne comédie!!

La principale qualité du film est là, le film cherche à être drôle et il y réussis très largement, sans que ce soit à ces dépend. Parce que oui, des zombies drôles ça éxiste, mais généralement plutôt à leur dépend, ici le film utilise les clichés liés à l’armée, à la police, à la bande de d’jeuns, se permettant même de reprendre la dernière partie du premier film de Roméro (l’assaut de la maison), dans une séquence assez réussis.

le-retour-des-morts-vivants-dan-o-bannon-3

Finalement le film n’a rien révolutionné, il est même passé aux oubliettes des films de zombies, ce qui est bien dommage. N’hésitez pas à partir à se recherche, vous ne perdrez pas votre temps en le matant dans une bonne soirée bière, pizzas et autres…

moyen mais sympa
Bon, drôle et divertissant….que demande le peuple?

Le retours des morts vivants de Dan O’ Bannon (1985, USA) scénario Dan O’ Bannon, avec Clu Gulager, James Karen, Jewel Sheppard…durée 91 min

Advertisements

7 commentaires

  1. J’étais ado la première fois que je l’ai vu (12 ou 13 ans) et c’était des barres de rire pour moi… ce zombie démantibulé… « cerveau, cerveau »… ah ! C’était le bon vieux temps… Je me demande ce qu’en pensent les djeunz’

    J'aime

  2. Je pense qu’il connaisse pas, mais le plus problématique c’est qu’il n’y a rien d’équivalent, tout est désespérément sérieux j’ai l’impression, c’est triste en fait…

    J'aime

  3. Avant c’était « flic ou zombie » maintenant « brpd brigade fantome » ou chais pas quoi avec Ryan Reynolds et Jeff Bridges, le choc est sévère….
    Il faut pas verser trop dans le nostalgique (pour tout…) j’aurais par exemple découvert le Dawn of the Dead » de Snyder ado j’aurais vraiment kiffé…

    J'aime

  4. Une des meilleures série B des années 1980 et un film à l’esprit purement punk. Revu récemment en salles et j’y prends toujours autant de plaisir, même après une dizaine de visionnages. Tout y est parfait, du gore qui tache à l’humour bas-du-front. Quand on voit la carrière de Dan O’Bannon on se dit que c’est quand même triste qu’il n’ait pas eu l’occasion de réaliser davantage de films. Dans le genre horreur comédie il faut voir le « Re-Animator » de Stuart Gordon aussi. Et je suis complètement d’accord, ces films enterrent la production horrifique contemporaine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s